SHARE
Partagez avec vos amis


    Russell marque à la toute fin et les Flames surprennent les Canucks

    Par Kevin Woodley - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Russell marque à la toute fin et les Flames surprennent les Canucks
    Russell marque à la toute fin et les Flames surprennent les Canucks

    VANCOUVER - La domination des Flames de Calgary en troisième période s'est poursuivie en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

    David Jones a égalé le score à 7:59 du troisième engagement et le défenseur Kris Russell a enfilé le but vainqueur alors qu'il restait 29,6 secondes à faire au temps réglementaire pour ainsi procurer un gain de 2-1 aux Flames contre les Canucks de Vancouver, mercredi au Rogers Arena, à l'occasion du premier match de la série du premier tour disputé entre les deux équipes dans l'Association de l'Ouest.

    Après avoir vu les Flames contrôler le jeu pendant de longues secondes dans la zone des Canucks, Russell a décoché un tir bas de la ligne bleue qui s'est logé au-delà du gant du gardien Eddie Lack. Calgary a ainsi pu signer la victoire à son premier match éliminatoire depuis 2009.

    « C'est la façon dont vous devez jouer dans les séries, a dit Russell. Dirigez les rondelles vers le filet et espérez qu'elles y pénètrent. »

    Le joueur de centre recrue Bo Horvat avait donné les devants 1-0 aux Canucks au milieu de la deuxième période, mais Calgary a montré pourquoi l'équipe a excellé en troisième période tout au long de la saison régulière. Les Flames ont remporté 10 matchs après avoir tiré de l'arrière à l'issue des deux premières périodes, et ils ont marqué 99 buts en troisième période, ce qui leur a valu une égalité au premier rang dans la LNH à ce chapitre.

    Ils ont inscrit leur 100e après que le gardien Jonas Hiller eut effectué quatre brillants arrêts pour garder le score à 1-0. Hiller a réussi un arrêt spectaculaire du gant aux dépens de Daniel Sedin pendant la première minute de jeu, réalisé un vol de la jambière droite sur un tir de l'enclave deux minutes plus tard, et gobé du gant le tir qu'a décoché Christopher Tanev de l'enclave après avoir saisi un retour.

    « Ils avaient quelques bonnes chances au début de la troisième et s'ils ont marqué, le match aurait été fini », a déclaré Hiller, qui a effectué 13 de ses 29 arrêts en troisième période. « Voici les arrêts que vous voulez faire. Ils peuvent retourner la situation et je crois que c'est ce qui s'est passé. »

    Jones, qui est originaire de Vancouver, a égalé le score après que les Canucks eurent commis un revirement juste à l'extérieur de leur zone. Calgary a alors contre-attaqué rapidement pour créer un trois-contre-deux. Michael Ferland a remis derrière lui à Jones, qui en était à ses débuts en séries éliminatoires de la LNH, et celui-ci a décoché un tir des poignets de l'enclave qui a battu Lack du côté du gant.

    « Rien ne nous secoue, nous demeurons calmes et maintenons notre concentration et en troisième période nous pouvions le ressentir sur le banc, a remarqué l'entraîneur Bob Hartley. Nous croyions prendre de l'élan et dès que Jones a marqué, je croyais que nous avons élevé notre jeu et nous avons continué d'exercer une pression. »

    Horvat, qui a eu 20 ans le 5 avril, a inscrit le premier but du match à 12:08 de la deuxième. Son premier tir, du haut du cercle de mise en jeu droit, a été bloqué par une mêlée de joueurs devant, mais Horvat est allé chercher le retour et il a glissé la rondelle du revers vers le filet, où le disque a dévié sur le talon du patin du défenseur des Flames Dennis Wideman et s'est logé entre les jambières de Hiller.

    Hiller a complété la soirée avec 29 arrêts.

    Le deuxième match de la série quatre-de-sept aura lieu vendredi à Vancouver (22h (HE); TVA Sports, CBC, CNBC).

    Lack a réalisé 28 arrêts à ses débuts dans les séries de la LNH avec les Canucks, qui étaient de retour en séries d'après-saison après en avoir été absents pour la première fois en six ans, le printemps dernier. Vancouver a une fiche de 0-7 lors des matchs éliminatoires disputés à domicile depuis le cinquième match de la finale de la Coupe Stanley de 2011, et n'a qu'une seule victoire depuis qu'il a perdu le septième match de la finale de 2011 contre les Bruins de Boston.

    « Je crois que Hiller a effectué un arrêt de plus que moi et c'était la différence, a dit Lack. On n'est jamais heureux quand on ne gagne pas, mais il faut se reprendre et tenter à nouveau. »

    Les Flames ont fait jouer la recrue de 18 ans Sam Bennett, qui a fait ses débuts dans la LNH à l'occasion du dernier match du calendrier régulier, au sein du deuxième trio. Calgary a donc aligné sept joueurs qui disputaient leur premier match en carrière dans les séries de la Coupe Stanley.

    Cette décision a vite porté ses fruits; Bennett a obtenu les meilleures occasions de but des Flames durant une première période où l'équipe albertaine a décoché 10 tirs au filet en tout, mais il a été frustré deux fois par Lack. Le gardien des Canucks a aussi résisté à Mikael Backlund, qui a tiré après avoir reçu une belle passe de Bennett.

    « J'étais très impressionné, a dit Hartley à propos de Bennett. Il peut patiner. Il est un joueur fougueux. Il est bâti pour les séries. »

    À l'autre bout de la patinoire, Hiller a réalisé son meilleur arrêt de la soirée quand Horvat a poussé le disque à bout portant vers lui. Le gardien des Flames a touché à la rondelle juste assez pour qu'elle ne passe pas au-dessus de la ligne de but quand elle est tombée derrière lui.

    Les Flames ont contrôlé le jeu tôt en deuxième période, empêchant les Canucks d'obtenir un tir jusqu'à ce que Hiller réussisse un bel arrêt de l'épaule droite aux dépens de Nick Bonino à 7:30. Calgary, l'équipe la moins pénalisée de la Ligue en saison régulière, a écopé de sa troisième pénalité lors de la prochaine présence.

    Le jeu de puissance de Vancouver s'est amené en séries fort d'une séquence de 11 buts marqués à ses 12 derniers matchs, mais il a été blanchi en trois occasions mercredi, n'obtenant que cinq tirs au but au total.

    « Nous avons raté quelques chances sur lesquelles nous avons dû capitaliser, a noté Horvat. J'aurais pu avoir quelques buts de plus. Nous avons dirigé beaucoup de tirs vers le filet. Nous avons eu beaucoup de chances pour sceller le match, mais ils n'ont pas abandonné. »

    Lack a été bon en deuxième période, quand les Canucks ont été dominés 10-4 au chapitre des tirs. Il a alors résisté à Wideman, contrôlant le retour après un tir frappé décoché du point de mise en jeu droit pendant un avantage numérique, peu après que Horvat eut inscrit le premier but de la soirée. Il a aussi frustré Johnny Gaudreau, qui a terminé à égalité au premier rang des marqueurs chez les recrues de la Ligue en saison régulière, à l'issue d'une poussée à trois contre deux, et il est parvenu à étendre sa jambière gauche pour bloquer un tir dévié alors qu'il restait 1:30 à jouer.

    Le joueur de centre no 1 des Flames, Sean Monahan, a pris part au match après avoir raté la dernière rencontre du calendrier régulier, samedi, ainsi que la séance d'entraînement de lundi. Il a insisté pour dire, mercredi matin, qu'il n'avait besoin que d'un repos, mais il n'a pas patiné avec assurance à ses débuts en matchs éliminatoires de la LNH. Il a complété le match avec trois tirs au but en 20:09 de temps de glace, et remporté trois de ses 12 mises en jeu.

    2016 NHL Winter Classic Gigapixel photo

    La LNH sur Facebook