SHARE
Partagez avec vos amis


Bouchard: Les principaux aspirants au « Derby McDavid »

vendredi 2014-12-26 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Olivier Bouchard - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Bouchard: Les principaux aspirants au « Derby McDavid »
Bouchard: Les principaux aspirants au « Derby McDavid »

Alors que le Championnat mondial junior bat son plein, on commence à supputer sur les clubs susceptibles de participer à la prochaine loterie du repêchage, au cours duquel on assistera fort probablement à la sélection de Connor McDavid comme premier choix au total. Les règles de la loterie sont en évolution et, à la fin de la présente saison, la totalité des clubs ne participant pas aux séries aura une chance, si infime soit-elle, d’obtenir le premier choix au repêchage.

À la suite des changements annoncés l’été dernier, le club terminant au 30e rang n’a dans les faits que 20 pour cent de chances d’obtenir le premier choix. Par contre, on ne tirera qu’un seul club au hasard. Les autres clubs perdront donc tout au plus un seul rang au moment d’annoncer leur sélection.

Le classement des deux associations nous permet d’emblée d’identifier les équipes qui sont les plus susceptibles de tenir leur place et faire les séries éliminatoires.

L’Association de l’Est est celle où les mouvements sont les plus probables. Les deux clubs qualifiés comme quatrième as sont susceptibles de redescendre rapidement au classement. Les Rangers de New York comme les Maple Leafs de Toronto doivent une large part de leurs succès à l’opportunisme de leurs marqueurs et aux performances de leurs gardiens de but. Si les unités spéciales ne sont pas, dans les deux cas, un problème insurmontable, le temps de possession médiocre des Rangers et celui, franchement sous la moyenne, des Maple Leafs montrent que les Bruins de Boston et les surprenants Panthers de la Floride sont en bonne position pour les déloger de la ronde printanière.

Parmi les autres clubs qualifiés, les Capitals de Washington ont quelques difficultés avec leurs gardiens, mais, autrement, tout semble au beau fixe. Les Canadiens de Montréal reposent lourdement sur les épaules de Carey Price, qui a démontré à plusieurs reprises être à la hauteur de la situation. Le club ayant déjà cumulé six points d’avance sur les Bruins et les Panthers, une chute hors des séries reste un scénario limite. Mais si Price se blesse, la catastrophe guette : avec un jeu de possession de rondelle à la limite de l’acceptable et des unités spéciales sous la moyenne, le CH n’a pas autant de marge qu’on pourrait le croire.

Les Hurricanes de la Caroline sont un cas intéressant : aux prises avec les blessures, ils n’en sont pas moins capables de déclasser leurs adversaires au temps de possession sur une base régulière et leurs buteurs ne resteront pas éternellement accablés par la poisse. S’il est vraisemblablement trop tard pour revenir en séries, ils pourraient néanmoins rejoindre les Sabres de Buffalo qui, avec les Devils du New Jersey et les Blue Jackets de Columbus, sont incapables de faire lever le soufflé.

Dans l’Ouest, les choses semblent déjà placées. Les trois clubs de tête de la section Centrale sont confortablement installés aux points et les indicateurs sous-jacents montrent qu’elles ont les moyens de tenir leur position. C’est un peu moins vrai pour les Sharks de San Jose et les Canucks de Vancouver, qui sont un peu plus sur la limite au temps de possession, mais San Jose s’appuie aussi sur d’excellentes unités spéciales.

Dans la course au quatrième as, les Kings de Los Angeles (en passe de battre les Flames de Calgary au moment d’écrire ces lignes) et les Jets de Winnipeg sont tous deux sur de bonnes séquences et ne démontrent pas vraiment de faiblesses. Pour tout dire, lorsqu’on regarde les clubs tentant de se qualifier, il y a le Wild du Minnesota qui affiche de superbes différentiels de tirs, mais dont les gardiens semblent incapables d’arrêter une rondelle (même les cerbères des Oilers d'Edmonton font mieux à 5-contre-5!), et puis c’est tout. Et encore, les hommes de Mike Yeo ont accumulé un retard de 5 points sur les Kings et ceux-ci ne sont pas exactement à la dérive.

On a donc à l’heure actuelle 14 clubs non qualifiés.

Les Panthers et les Bruins ont de fortes chances de s’échapper de cette liste et le Wild aussi. Les clubs qui les remplaceront resteront dans le haut du classement, vu l’avance accumulée à ce stade avancé de la saison. Les places « payantes » sont encore les quatre dernières, bien que les probabilités aient diminué depuis l’an dernier. Les Oilers et les Hurricanes, si on ne regarde que les indicateurs sous-jacents, pourraient s’extirper de ce quatuor honteux si leurs gardiens de but reprennent leurs esprits, mais encore là, le déficit à combler est immense...

Les Flyers de Philadelphie et l’Avalanche du Colorado ont 32 points en 33 matchs, Columbus en a 31 en 33, les Devils 30 en 35. C’est donc dire qu’en tenant leur rythme actuel, ils atteindraient respectivement le cap des 80, 80, 77 et 70 points. Tenons pour acquis que les Sabres continuent à leur rythme actuel; ils sont, après tout, présentement propulsés par les performances de leurs gardiens à forces égales(!!!). C’est un peu moins évident pour les Coyotes de l'Arizona, qui ne sont pas complètement atroces aux tirs, mais tablons sur l’implosion complète de Mike Smith. Reste que pour reprendre des positions au classement, Hurricanes et Oilers auront besoin de reprendre un rythme de croisière beaucoup plus rapide.

Les Coyotes et, surtout, les Sabres sont des cibles atteignables, les Devils aussi, mais ces derniers, contrairement aux Coyotes, ne sont pas aux prises avec des gardiens à la dérive. Il est donc possible que les Devils accélèrent le rythme.

C’est en fait une drôle de course à l’envers qui se déroulera d’ici la fin de la saison. D’un côté, trois équipes collées au fond du classement à cause de leurs gardiens pourraient remonter, et de l’autre, une équipe abominable, les Sabres, qui semble refuser de descendre sur la foi de performances remarquables de ses gardiens. Buffalo laissant ses cerbères à l’abandon soir après soir, il est donc plus que probable que ce soit ce club qui se retrouve en dernière position au terme de la saison. Les modifications à la mécanique de la loterie instituée cet été fait cependant en sorte que deux clubs pourtant proches du seuil de respectabilité au temps de possession, les Hurricanes et les Oilers, ont eux aussi de bonnes chances de mettre la main sur le jeune prodige. Encore plus remarquable, un club pourtant dominant sur tous les aspects, mais grevé de performances horribles de ses gardiens, le Wild, pourrait lui aussi avoir une chance, si infime soit-elle, de repêcher premier!

Olivier Bouchard est journaliste indépendant. Il s'intéresse particulièrement au journalisme de données, notamment à son application au domaine du hockey. Vous pouvez le lire sur son blogue En attendant les Nordiques et il publie quotidiennement des observations sur le hockey et les statistiques sur Twitter. Pour mieux comprendre les statistiques avancées, cliquez ici.