Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Crosby domine la liste des 14 meilleurs centres du LNH.com

mardi 2014-09-02 / 3:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Crosby domine la liste des 14 meilleurs centres du LNH.com
Crosby domine la liste des 14 meilleurs centres du LNH.com
Qui sont les 14 meilleurs joueurs de la LNH à chacune des positions alors que les équipes se préparent à entreprendre la saison 2014-15? Arpon Basu, Brian Compton, Corey Masisak et Dan Rosen ont procédé à un vote, et le résultat de ce vote a donné lieu au « Top 14 pour 2014-15 » du LNH.com. Chaque vote de première place vaut 14 points, chaque vote de deuxième place vaut 13 points, et ainsi de suite jusqu’au vote de 14e place qui vaut un point. Il existe deux bris d’égalité. Tout d’abord, l’avantage va au joueur qui a vu son nom être inscrit sur le plus de bulletins de vote. Ensuite, le joueur qui a obtenu la place la plus élevée sur l’un des bulletins de vote est priorisé. Si le résultat est exactement le même pour les deux joueurs, il y a donc égalité. Est-ce que la liste du LNH.com ressemble à votre classement des meilleurs joueurs de la ligue à l’aube de la campagne 2014-15?

Il était coutume de dire au hockey : « Les équipes ne peuvent l’emporter sans un bon gardien. »

Il faudrait maintenant prendre l’habitude de dire : « Les équipes ne peuvent l’emporter sans de bons centres. »

Bien que repousser les rondelles et empêcher l’adversaire de marquer demeure essentiel, compter sur des joueurs de centre capables de dicter l’allure du jeu dans les trois zones est devenu primordial dans la LNH. Les centres vedettes ont le mandat de marquer, ainsi que de défendre et contrôler cet endroit vital qu’est le centre de la glace, autant sur la longueur de la glace que sur la largeur.

Voici la liste des centres numéro un des champions de la Coupe Stanley depuis la saison 2005-06 : Eric Staal, Ryan Getzlaf, Pavel Datsyuk, Sidney Crosby, Jonathan Toews (deux fois), Anze Kopitar (deux fois) et David Krejci (bien que lui et Patrice Bergeron pivotaient essentiellement deux trios numéro un). La plupart de ces équipes possédaient aussi des centres numéro deux qui appartenaient à l’élite de la ligue.

La liste des gardiens à avoir soulevé la Coupe Stanley au cours de la même période compte moins de super-vedettes : Cam Ward, Jean-Sebastien Giguere, Chris Osgood, Marc-Andre Fleury, Antti Niemi, Tim Thomas, Corey Crawford et Jonathan Quick (deux fois).

La montée des statistiques avancées dans le sport a aidé à quantifier à quel point des joueurs tels que Toews, Kopitar et Bergeron affichent du jeu solide dans toutes les facettes, et aussi à quel point Crosby est incroyablement dominant à l’attaque malgré les blessures et la rotation d’ailiers sur son trio.

Si les équipes de la LNH souhaitent remporter la Coupe Stanley, elles ont intérêt à posséder un centre appartenant à l’élite, et il serait idéal d’en posséder deux. Les équipes peuvent participer aux séries éliminatoires, et même y aller d’un long parcours à l’occasion, sans un centre de premier plan, mais les joueurs d’impact au centre sont devenus les possessions les plus précieuses de la ligue.

Il y a plusieurs excellents joueurs de centre dans la LNH, mais notre panel était plutôt d’accord quant à l’identité des pivots qui appartiennent à l’élite. Seulement 18 joueurs ont reçu au moins un vote.

Voici la liste des 14 meilleurs centres de la LNH selon LNH.com :

Sidney Crosby

1. Sidney Crosby, Penguins de Pittsburgh, 56 points (4 votes de première place)
2013-14: 36 buts, 104 points, 80 matchs

Crosby a remporté son deuxième trophée Hart la saison dernière, et à deux autres reprises au cours de sa carrière, il était largement favori pour mettre la main sur ce trophée avant de subir une blessure. Quatre titres de joueur le plus utile lui procureraient une égalité au premier rang dans l’histoire de la ligue. Il a été le premier choix unanime dans ce sondage. Le seul moment où certaines personnes songent à écarter son nom du sommet de cette liste est au cours des séries éliminatoires si les Penguins ne remportent pas 16 victoires… puis tout est oublié lorsque le camp d’entraînement s’amorce.

Jonathan Toews

2. Jonathan Toews, Blackhawks de Chicago, 51 points
2013-14: 28 buts, 68 points, 76 matchs

Si Crosby est le meilleur joueur au monde, alors Toews est peut-être le joueur le plus complet. Il a fait partie des discussions pour le titre de joueur le plus utile à quelques reprises, mais n’a toujours pas reçu cette récompense. Cela ne l’empêche cependant pas de gagner beaucoup de matchs.

Anze Kopitar

3. Anze Kopitar, Kings de Los Angeles, 47 points
2013-14: 29 buts, 70 points, 82 matchs

Kopitar a été le meilleur attaquant en séries éliminatoires au cours de deux des trois dernières années. Il sera un candidat sérieux au trophée Selke pour les années à venir. Il possède les qualités de Toews dans le corps d’Evgeni Malkin, ce qui est assez effrayant pour ses adversaires.

Evgeni Malkin

4. Evgeni Malkin, Penguins de Pittsburgh, 39 points
2013-14: 23 buts, 72 points, 60 matchs

Au cours des deux dernières campagnes, Malkin n’a pas toujours joué comme la force de la nature impossible à arrêter qu’il peut être. Toutefois, il occupe le deuxième rang derrière Crosby au chapitre des points par match au cours de cette période. Il arrive cependant qu’il pousse les gens à dire : « Malkin est le seul joueur de la ligue à pouvoir faire cela. »

Steven Stamkos

5. Steven Stamkos, Lightning de Tampa Bay, 38 points
2013-14: 25 buts, 40 points, 37 matchs

Stamkos est difficile à classer parmi les centres appartenant à l’élite, car ses habiletés sont vraiment différentes. S’il parvenait à améliorer sa défensive et sa capacité à remporter des mises en jeu, il pourrait s’emparer du premier rang lorsque Crosby sera détrôné. Il pourrait aussi être muté à l’aile et devenir instantanément le meilleur joueur à cette position.

Patrice Bergeron

6. Patrice Bergeron, Bruins de Boston, 33 points
2013-14: 30 buts, 62 points, 80 matchs

Bergeron a remporté le trophée Selke pour la deuxième fois en 2013-14 et devrait être l’un des principaux candidats pour les prochaines saisons, en compagnie de Toews et Kopitar. Au cours de deux tournois olympiques, le Canada a préféré se passer du coup de patin fluide de Bergeron sur les grandes patinoires, mais il n’existe pas un joueur plus fiable dans la LNH, et il est également sous-estimé offensivement.

John Tavares

7. John Tavares, Islanders de New York, 29 points
2013-14: 24 buts, 66 points, 59 matchs

L’édition 2014-15 des Islanders sera la plus talentueuse qu’aura connue Tavares depuis son arrivée dans la LNH, et il pourrait finalement connaître sa première saison phénoménale à l’attaque. Il aura 24 ans au moment du match d’ouverture. Il semble qu’il lui reste encore un niveau ou deux de plus à atteindre, mais il lui reste du temps pour y parvenir.

Ryan Getzlaf

8. Ryan Getzlaf, Ducks d’Anaheim, 29 points
2013-14: 31 buts, 87 points, 77 matchs

Getzlaf a terminé la dernière saison au deuxième rang des pointeurs de la ligue et il a été finaliste au trophée Hart pour la première fois de sa carrière, en plus d’être louangé pour l’ensemble de son jeu. Lui et Corey Perry sont les deux meilleurs compagnons de trio dans la LNH, bien qu’ils pourraient avoir de la compétition à ce chapitre.

Claude Giroux

9. Claude Giroux, Flyers de Philadelphie, 27 points
2013-14: 28 buts, 86 points, 82 matchs

Les deux dernières saisons mortes ont été à oublier pour Giroux, tout comme son début de saison en 2013-14. Il a affirmé que les Flyers allaient se qualifier pour les séries éliminatoires après leur départ de 1-7-0, et il a conclu la campagne au troisième rang des pointeurs de la ligue afin d’appuyer ses propos, ce qui lui a valu au passage d’être mis en nomination pour l’obtention du trophée Hart.

Pavel Datsyuk

10. Pavel Datsyuk, Red Wings de Detroit, 23 points
2013-14: 17 buts, 37 points, 45 matchs

Lorsque Datsyuk est en santé, il est un véritable magicien avec la rondelle. S’il dispute près de 82 matchs en 2014-15, il y a de bonnes chances qu’il grimpe de quelques rangs dans le « Top 15 pour 2015-16 ». Ne l’excluez pas immédiatement, tout comme son coéquipier Henrik Zetterberg, des discussions portant sur les joueurs appartenant à l’élite de la ligue.

Joe Thornton

11. Joe Thornton, Sharks de San Jose, 14 points
2013-14: 11 buts, 76 points, 82 matchs

Thornton, qui est maintenant le deuxième ancien capitaine des Sharks à être de la formation, a connu une autre saison fantastique en 2013-14. Il permet à son équipe de conserver la possession de la rondelle comme peu de joueurs peuvent le faire, peu importe la qualité de l’opposition qu’il affronte. S’il devait choisir de quitter San Jose, la file de dirigeants des autres formations qui chercheraient à acquérir Thornton s’étirerait sur Santa Clara Street du SAP Center jusqu’au San Pedro Square. Du moins, elle le devrait.

Tyler Seguin

12. Tyler Seguin, Stars de Dallas, 13 points
2013-14: 37 buts, 84 points, 80 matchs

La première saison de Seguin à Dallas a été un succès retentissant. Tavares, Kopitar et Bergeron n’ont pas inscrit en une saison depuis le début de leur carrière plus de buts et de points que Seguin la saison dernière. Seguin et son compagnon de trio Jamie Benn ont bien fait alors qu’ils affrontaient des joueurs de grande qualité. Il pourrait grimper de cinq à sept rangs dans ce classement la saison prochaine.

Nathan MacKinnon

13. Nathan MacKinnon, Avalanche du Colorado, 6 points
2013-14: 24 buts, 63 points, 82 matchs

MacKinnon a passé la majorité de son excellente saison recrue à l’aile, mais il pourrait devenir un cauchemar pour l’ensemble des équipes de la ligue alors qu’il évoluera au centre en 2014-15. L’un des joueurs les plus rapides de la LNH en possession de la rondelle, MacKinnon est l’un des trois joueurs à avoir été âgé de 18 ans au 1er février à avoir amassé au moins 63 points dans une saison qui ne se situe pas entre 1981 et 1987. Les deux autres sont Crosby et Jeff Skinner.

Henrik Sedin

14. Henrik Sedin, Canucks de Vancouver, 5 points
2013-14: 11 buts, 50 points, 70 matchs

La saison dernière a été la pire de Sedin depuis le lockout de 2004-05, et Ryan Kesler n’est plus là pour le soutenir et attirer l’attention de l’équipe adverse. Peut-être que l’ajout de Radim Vrbata va aider Henrik et son frère Daniel à produire à nouveau. Les jumeaux ont été solides au chapitre de la possession de rondelle l’an dernier, et la production offensive pourrait revenir.

Ont aussi reçu des votes : Henrik Zetterberg, Red Wings de Detroit (4 points); Nicklas Backstrom, Capitals de Washington (3 points); Eric Staal, Hurricanes de la Caroline (2 points); Matt Duchene, Avalanche du Colorado (1 point)

14 MEILLEURS CENTRES (DÉTAILS DU VOTE)
Arpon Basu
Brian Compton Corey Masisak
Dan Rosen
1. Crosby 1. Crosby 1. Crosby 1. Crosby
2. Toews 2. Toews 2. Kopitar 2. Toews
3. Kopitar 3. Kopitar 3. Toews 3. Bergeron
4. Stamkos 4. Datsyuk 4. Malkin 4. Giroux
5. Malkin 5. Stamkos 5. Bergeron 5. Kopitar
6. Tavares 6. Malkin 6. Stamkos 6. Malkin
7. Getzlaf 7. Getzlaf 7. Getzlaf 7. Stamkos
8. Bergeron 8. Tavares 8. Tavares 8. Datsyuk
9. Giroux 9. Giroux 9. Thornton 9. Tavares
10. Seguin 10. Seguin 10. Datsyuk 10. Getzlaf
11. Thornton 11. Bergeron 11. Giroux 11. Thornton
12. H. Sedin 12. MacKinnon 12. Seguin 12. Backstrom
13. Zetterberg 13. E. Staal 13. MacKinnon 13. H. Sedin
14. Duchene 14. Zetterberg 14. Zetterberg 14. MacKinnon

 

La LNH sur Facebook