Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Ducks espèrent que Heatley mettra fin à la rotation à l’aile gauche

    samedi 2014-08-30 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Ducks espèrent que Heatley mettra fin à la rotation à l’aile gauche
    Les Ducks espèrent que Heatley mettra fin à la rotation à l’aile gauche

    Les auditions pour trouver un ailier gauche au capitaine Ryan Getzlaf et à Corey Perry ont eu lieu tout au long de la saison pour les Ducks d’Anaheim.

    Dustin Penner a relancé sa carrière à cette position avant d’être échangé. Ce fut ensuite le tour de Patrick Maroon. Matt Beleskey. Kyle Palmieri. Jakob Silfverberg. Devante Smith-Pelly. L’entraîneur Bruce Boudreau a estimé avoir utilisé au moins 10 joueurs à ce poste.

    Anaheim aimerait certainement que Dany Heatley mette fin à ces auditions.

    Les Ducks ont accordé au vétéran ailier gauche un contrat à faible risque d’un an d’une valeur d’un million $ le 9 juillet avec l’espoir que Heatley pourra retrouver sa touche de marqueur qui le caractérisait au cours de la majeure partie de sa carrière de 12 ans.

    « Chaque fois que nous l’avons affronté, il a été dangereux, a souligné Boudreau. Je crois que nous pourrons lui donner sa chance avec Getzlaf et Perry. Nous avons utilisé Dustin Penner à cet endroit… je pense que les résultats peuvent être meilleurs avec Heatley. »

    Boudreau a noté que les statistiques de Heatley étaient sur le déclin depuis sa saison de 39 buts avec les Sharks de San Jose en 2009-10. Il a obtenu 12 buts et un différentiel de moins-18 en 76 matchs avec le Wild du Minnesota la saison dernière, et il n’a pas été surprenant que Heatley soit encore disponible après la première vague de signatures de joueurs autonomes.

    Cependant, le directeur général d’Anaheim, Bob Murray, a cru que Heatley pourrait bien cadrer dans son équipe, surtout sur le jeu de puissance décevant des Ducks. Le seul point négatif est que si Heatley n’offre pas un rendement à la hauteur, il semblera occuper une place qui pourrait être occupée par l’un des jeunes attaquants des Ducks comme Smith-Pelly ou Emerson Etem.

    « J’espère que Bob n’a pas embauché Dany Heatley pour le simple plaisir d’embaucher quelqu’un, a glissé Boudreau. Je suis convaincu qu’il est excité et motivé. »

    C’est effectivement ce dont avait l’air Heatley lorsqu’il a parlé aux journalistes après la signature de son contrat. Celui qui a déjà connu deux saisons de 50 buts et qui a longtemps été un ennemi public à Anaheim a déclaré qu’il souhaitait prouver à ses critiques qu’ils avaient tort et montrer qu’il était toujours assez rapide. Patiner avec Getzlaf, finaliste au trophée Hart l’an dernier, et Perry, qui a déjà remporté le trophée Hart, pourrait l’aider à retrouver ses jambes.

    « Mon travail est de me mettre en forme et d’être prêt à jouer avec ces deux joueurs, a expliqué Heatley. Je connais ces gars-là, et j’ai déjà joué avec eux, surtout avec [Getzlaf]. J’aime évoluer avec lui. Il est l’un des meilleurs joueurs de la ligue, tout comme Corey Perry. Nous verrons quelles sont les intentions de Bruce. Mon travail est toutefois d’être prêt si on m’accorde la chance d’évoluer avec ces deux joueurs. »

    Murray croit que la présence d’un vétéran comme Heatley pourra au moins profiter aux jeunes joueurs, bien que le fait qu’il lance de la gauche ne nuira pas non plus. Heatley aurait été un bel exemple au Minnesota pour des joueurs comme Nino Niederreiter et Charlie Coyle après que son rôle ait été diminué.

    « En tant que joueur plus âgé, il arrive que l’on soit mis de côté afin que les jeunes joueurs puissent progresser, a reconnu Heatley. En même temps, je crois que j’ai été un bon modèle pour les jeunes. Je leur ai un peu servi de mentor. J’ai apprécié mon temps passé là-bas. Je souhaite seulement obtenir une autre chance de montrer que je suis encore capable de jouer. »

     

    La LNH sur Facebook