Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    L’alignement des Sharks demeure rempli de points d’interrogation

    vendredi 2014-08-29 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    L’alignement des Sharks demeure rempli de points d’interrogation
    L’alignement des Sharks demeure rempli de points d’interrogation

    Aucune équipe n’a connu de saison morte plus étrange que les Sharks de San Jose.

    Les Sharks n’étaient qu’à une victoire d’éliminer les éventuels champions de la Coupe Stanley en première ronde de l’Association de l’Ouest. Ils avaient remporté les trois premiers matchs de cette série, et l’effondrement qui a suivi contre les Kings de Los Angeles a représenté une fin abrupte pour une formation qui est reconnue pour ses échecs en séries éliminatoires au cours de la dernière décennie.

    Le directeur général Doug Wilson a déclaré que les Sharks étaient une équipe en reconstruction, mais au cours de l’été, peu de changements à l’alignement ont été apportés. Les vétérans défenseurs Dan Boyle et Brad Stuart sont partis, et personne n’a été acquis afin de les remplacer, bien que le défenseur devenu attaquant Brent Burns retournera à la ligne bleue. L’identité du gardien partant n’était pas clairement établie à la fin de la saison, mais les deux protagonistes sont de retour.

    L’équipe a ajouté un peu de robustesse avec John Scott et Micheal Haley, mais ces deux joueurs ne semblent pas cadrer avec le style de jeu axé sur le talent et la possession de rondelle des Sharks. Le plus grand changement consiste à avoir retiré à Joe Thornton et Patrick Marleau leur titre respectif de capitaine et d’adjoint au capitaine.

    Wilson a mentionné au début de l’été que les jeunes joueurs auraient la chance de jouer. Le problème est que les Sharks possèdent l’un des plus minces groupes d’espoirs de la ligue, et des joueurs tels que Tomas Hertl et Matt Nieto occupent déjà des rôles à temps plein.

    San Jose a été l’une des quatre ou cinq meilleures équipes de la ligue la saison dernière. Il ne manque qu’un solide défenseur et peut-être un attaquant de soutien ou deux aux Sharks afin qu’ils conservent leur place parmi l’élite de la LNH.

    Les éléments qui font de l’équipe un aspirant à la Coupe Stanley sont toujours en place, mais le mystère demeure entier quant à la direction que prendront les Sharks en 2014-15. L’alignement semble un peu plus faible que celui de l’an dernier, bien qu’une excellente saison de Hertl et qu’une transition en douceur de la part de Burns pourrait combler la différence.

    Beaucoup d’attention a été portée au leadership et au vestiaire, mais c’est essentiellement le même groupe qui sera de retour, à l’exception de joueurs bien appréciés en Boyle et Stuart.

    Voici un aperçu de la formation des Sharks pour la saison 2014-15:

    ATTAQUANTS

    Tomas Hertl - Joe Thornton - Joe Pavelski

    Matt Nieto - Logan Couture - Patrick Marleau

    Tommy Wingels - James Sheppard - Freddie Hamilton

    Mike Brown - Andrew Desjardins - Tyler Kennedy

    John Scott - Tye McGinn

    POUR LES POOLERS



    Mésestimé : Logan Couture – Logan Couture a été le seul joueur à amasser au moins 23 buts, un différentiel de plus-20 et 200 lancers en 65 matchs ou moins la saison dernière. Il a aussi terminé à égalité au huitième rang parmi les attaquants avec 68 lancers bloqués, malgré le fait qu’il ait raté quelques rencontres en raison d’une blessure à une main. Joe Thornton est toujours le centre numéro un de l’équipe, mais Couture pourrait connaître une saison d’au moins 30 buts, 60 points, 20 points sur le jeu de puissance, un solide différentiel et près de 300 tirs sur le deuxième trio des Sharks en compagnie de Patrick Marleau et Matt Nieto s’il demeure en santé.

    Surévalué : Brent Burns – Les poolers qui ont repêché Burns sur Yahoo la saison dernière ont pu bénéficier du fait qu’il était admissible à la position de défenseur alors qu’il évoluait à l’aile droite aux côtés du deuxième meilleur passeur de la ligue, Joe Thornton. Cependant, les Sharks vont muter Burns à la ligne bleue, ce qui l’empêchera peut-être d’égaler ses sommets en carrière au chapitre des buts (22), des points (48) et des tirs (245) établis la saison dernière. Il possède beaucoup d’expérience en tant que défenseur, et il verra une hausse de son temps de glace en avantage numérique et en général, mais attendez-vous à ce que l’effort requis pour être le pilier de la brigade défensive de l’équipe dans la très difficile Association de l’Ouest limite sa production offensive. Ne le repêchez pas avant la 11e ou 12e ronde, en fonction de la rapidité à laquelle les défenseurs sont réclamés dans votre repêchage.

    Sous le radar : Alex Stalock – Antti Niemi, qui vient de connaître les pires séries éliminatoires de sa carrière, écoule la dernière année de son contrat, tandis que son auxiliaire, Stalock, vient de recevoir une prolongation de contrat de deux saisons. Niemi a fait partie des 10 premiers gardiens de la ligue au chapitre des victoires en saison régulière à chacune de ses quatre saisons avec les Sharks, ce qui indique qu’il pourrait rebondir. Cependant, l’équipe donnera à Stalock la chance de devenir l’homme de confiance si Niemi éprouve des difficultés, ce qui fait de Stalock un vol potentiel au cours des dernières rondes. Le gardien de 27 ans s’est classé au troisième rang pour la moyenne de buts alloués (1,87) et du pourcentage d’arrêts (,932) parmi les gardiens ayant pris part à au moins 20 matchs en 2013-14. Niemi fait partie des 15 meilleures options chez les gardiens à l’aube de la saison, mais les poolers qui le comptent dans leur équipe doivent absolument s’assurer de repêcher Stalock dans les rondes tardives pour plus de sécurité.

    -- Suivez Pete Jensen sur Twitter : @NHLJensen

    La place de Joe Pavelski représente la pièce la plus importante du casse-tête à l’attaque pour les Sharks. Il a beaucoup joué à l’aile gauche sur le premier trio au cours de la dernière saison en compagnie de Thornton et Burns, et il a aussi évolué au centre du troisième trio. Burns a été muté à la défensive, et si Hertl se retrouve sur le premier trio, Pavelski pourrait jouer à l’aile droite.

    Les Sharks pourraient être mieux servis en employant Pavelski au centre, surtout contre des équipes qui possèdent une belle profondeur comme les Kings. Cependant, en l’absence de Burns, le manque de profondeur sur les ailes pourrait empêcher San Jose de procéder ainsi.

    Raffi Torres devrait rater une portion importante de la saison à la suite d’une opération au genou, alors les Sharks devront trouver un attaquant de plus. Tyler Kennedy a été victime de la profondeur de la formation vers la fin de la dernière saison, mais pourrait occuper de nouveau un poste régulier. Freddie Hamilton est le jeune joueur le plus susceptible de passer à l’étape suivante, comme Hertl et Nieto la saison précédente.

    Wilson et l’entraîneur Todd McLellan ont aussi laissé entendre que des changements dans le temps d’utilisation pourraient avoir lieu, alors il serait erroné de fonder ses estimations sur la fin de la dernière campagne.

    DÉFENSEURS

    Marc-Édouard Vlasic - Jason Demers

    Justin Braun - Brent Burns

    Scott Hannan - Matt Irwin

    Matt Tennyson

    Marc-Édouard Vlasic n’est plus l’un des joueurs les plus mésestimés de la ligue. Après avoir très bien fait avec le Canada aux Jeux olympiques de Sotchi, et avec la popularité croissante des statistiques avancées au hockey, Vlasic est maintenant considéré comme l’un des meilleurs défenseurs de la LNH.

    Avec le départ de Boyle, Burns devrait se voir confier beaucoup de temps de glace. Jason Demers et Justin Braun sont de solides défenseurs, mais l’équipe aimerait que l’un d’entre eux affiche un peu de progrès. Scott Hannan a été réembauché et pourrait occuper un rôle plus régulier avec le départ de Stuart.

    Matt Irwin a élevé son jeu d’un cran lorsque Vlasic a été blessé au cours de l’effondrement de San Jose en séries éliminatoires. Irwin, Matt Tennyson et peut-être l’espoir de premier plan Mirco Mueller pourraient se battre pour les deux derniers postes disponibles.

    GARDIENS

    Antti Niemi

    Alex Stalock

    Antti Niemi a très bien amorcé la saison 2013-14, mais a tranquillement perdu ses moyens. Alex Stalock a disputé davantage de matchs vers la fin de la saison, en plus d’obtenir le départ dans le match no 6 contre Los Angeles après que Niemi eût été chassé du match lors des deux parties précédentes.

    Stalock a présenté de belles statistiques au cours d’un temps de jeu limité l’an dernier, mais il n’a jamais été phénoménal dans les rangs mineurs. Niemi a fait ses preuves, mais est-ce que les Sharks vont encore lui faire confiance après l’élimination des siens la saison dernière?

    Il est possible que les départs soient également partagés au début de la saison 2014-15 et que l’équipe espère que l’un des deux gardiens s’impose et décroche le rôle de partant.

    AUSSI DANS LA COURSE : C Micheal Haley, C Travis Oleksuk, D Mirco Mueller, D Taylor Fedun, G Troy Grosenick

    Suivez Corey Masisak sur Twitter : @cmasisak22