Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    L’alignement des Kings sera presque identique à celui qui leur a permis de soulever la Coupe Stanley

    jeudi 2014-08-28 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    L’alignement des Kings sera presque identique à celui qui leur a permis de soulever la Coupe Stanley
    L’alignement des Kings sera presque identique à celui qui leur a permis de soulever la Coupe Stanley

    Pour la deuxième fois en trois saisons, les Kings de Los Angeles amorceront la campagne à titre de champions en titre de la Coupe Stanley, et ils entreprendront le calendrier avec un alignement presque identique à celui qui leur a permis de mettre la main sur le championnat.

    Les Kings sont très puissants au centre, et pourraient être encore plus forts sur les ailes avec une saison complète de Marian Gaborik, Tanner Pearson et Tyler Toffoli. De plus, ils pourront compter sur l’un des meilleurs tandems de la ligue devant le filet en Jonathan Quick et Martin Jones.

    De toute évidence, les Kings seront déçus de leur saison s’ils ne remportent pas à nouveau la Coupe Stanley. Leur meilleure saison régulière au cours des trois dernières années a été celle qui a suivi leur premier titre, mais les blessures subies en séries éliminatoires de la Coupe Stanley ont ruiné leurs chances de répéter leur exploit cette saison-là.

    Les Kings forment peut-être la meilleure équipe, mais est-ce que la même situation qui leur avait servi de motivation contre les Blackhawks de Chicago (se venger d’une élimination subie l’année précédente) pourrait causer leur perte si ces deux puissances devaient à nouveau croiser le fer? Les Ducks d’Anaheim et les Sharks de San Jose auront aussi leur mot à dire quant à l’identité de l’équipe qui sortira victorieuse de la section Pacifique.

    Voici un aperçu de la formation des Kings pour la saison 2014-15:

    ATTAQUANTS

    Marian Gaborik - Anze Kopitar - Dustin Brown

    Tanner Pearson - Jeff Carter - Tyler Toffoli

    Dwight King - Jarret Stoll - Justin Williams

    Kyle Clifford - Mike Richards - Trevor Lewis

    Adam Cracknell - Jordan Nolan

    Gaborik est de retour, lui qui a accepté une entente à long terme dont le salaire annuel moyen est facile à gérer par les Kings. Anze Kopitar est l’un des meilleurs joueurs sur la planète, et il a été encore meilleur lorsqu’il a été jumelé à Gaborik vers la fin de la dernière saison.

    Plusieurs joueurs des Kings aimeraient rebondir cette année, notamment le capitaine Dustin Brown. Jeff Carter a été dominant après que l’entraîneur Darryl Sutter l’eût muté au centre, et il n’existe aucune raison de croire qu’un trio pivoté par Carter et complété par Pearson et Toffoli ne va pas continuer à terroriser les gardiens ennemis.

    POUR LES POOLERS



    Mésestimé : Jeff Carter – Au cours des six dernières saisons, seuls cinq joueurs ont touché la cible plus souvent que Carter, qui l’a fait 189 fois (Alex Ovechkin, Steven Stamkos, Corey Perry, Patrick Marleau et Phil Kessel), et seulement trois joueurs ont surpassé son total de 1 569 tirs (Ovechkin, Kessel et Eric Staal). Il a certainement trouvé sa niche à Los Angeles, et bien que sa saison de 46 buts et 84 points qu’il a connue en 2008-09 avec les Flyers soit un lointain souvenir, une campagne 2014-15 de 30 buts, 65 points, plus de 250 tirs ainsi qu’un différentiel fantastique devrait être réalisable pour l’attaquant de 29 ans. Les poolers devraient chercher à le sélectionner parmi les cinq premières rondes.

    Surévalué : Slava Voynov – Bien que Voynov ait connu la meilleure saison de sa carrière l’an dernier avec 34 points, ce qui lui a procuré le 36e rang parmi les défenseurs de la LNH, il a en fait régressé par rapport à sa saison de 25 points au cours de la campagne écourtée par le lock-out. L’une des principales raisons de cette régression est le fait que les Kings ont utilisé Voynov dans un rôle plus défensif, en le jumelant au défenseur à caractère défensif Robyn Regehr en saison régulière, puis à Willie Mitchell en séries éliminatoires alors que Regehr était blessé. Voynov a néanmoins inscrit 13 points en avantage numérique et a passé près de trois minutes par match sur le jeu de puissance, mais son total de buts a diminué pour une troisième saison de suite. Il vaut toujours la peine de repêcher Voynov dans la plupart des pools, mais il y a de fortes chances que son coéquipier Jake Muzzin produise plus que lui l’an prochain, en grande partie parce qu’il évolue avec Drew Doughty.

    Sous le radar : Dustin Brown – Le capitaine des Kings vient de connaître sa pire saison en carrière sur le plan des statistiques avec 15 buts et 27 points en 79 matchs, mais il y a de bonnes raisons de croire qu’il va rebondir avec une solide saison. En route vers son deuxième titre de la Coupe Stanley, Brown a amassé six buts et huit passes en plus d’afficher des statistiques périphériques très appréciables en 26 matchs éliminatoires. Le facteur clé est que l’attaquant de 29 ans devrait amorcer la saison sur le premier trio de l’équipe en compagnie du fabricant de jeux Anze Kopitar et du marqueur Marian Gaborik. Plusieurs poolers seront effrayés par son manque de production de l’an dernier, mais il faut s’attendre à un retour à un rendement de 25 buts, 55 points, 50 minutes de punition ou plus, une bonne récolte sur le jeu de puissance, au moins 200 tirs et un excellent différentiel.

    -- Suivez Pete Jensen sur Twitter : @NHLJensen

    Sutter est en mesure d’opposer les trios de Kopitar et de Jarrett Stoll contre les meilleurs joueurs adverses, ce qui a souvent permis à l’unité de Carter de profiter d’une opposition plus faible. Un autre joueur qui s’attend à faire mieux est Mike Richards, qui est peut-être le joueur de centre de quatrième trio le plus surqualifié de la ligue.

    Les Kings ont ajouté Adam Cracknell, qui pourrait s’avérer être un autre attaquant robuste sur un trio de soutien qui s’insère bien dans le système de Sutter, soit d'être excessivement dominant en possession de rondelle.

    DÉFENSEURS

    Jake Muzzin - Drew Doughty

    Robyn Regehr - Slava Voynov

    Alec Martinez - Matt Greene

    Jeff Schultz

    Drew Doughty est une super-vedette dans tous les sens du terme. Il est l’un des meilleurs à sa position, et les observateurs commencent à se faire à l’idée que son partenaire, Jake Muzzin, appartient aussi à l’élite de la ligue.

    Ajoutez Slava Voynov à ces deux joueurs, et les Kings peuvent se comparer avantageusement à toutes les autres équipes de la ligue en ce qui a trait aux trois premiers défenseurs. L’une des choses qui seront intéressantes à surveiller au camp d’entraînement est le rôle qui sera confié à Alec Martinez. Il est maintenant davantage connu en raison de ses buts en prolongation qui ont permis aux Kings d’éliminer les Blackhawks et les Rangers de New York, mais son jeu plus tôt dans les séries éliminatoires alors que l’équipe composait avec des ressources limitées à la ligne bleue a été tout aussi important.

    Si Martinez est prêt à évoluer à temps plein au sein des deux premières paires de défenseurs, la brigade défensive des Kings pourrait être l’une des meilleures de la LNH. Bien que les Kings aiment Robyn Regehr et Matt Greene pour leur leadership et leur travail en infériorité numérique, ces deux joueurs sont souvent ciblés par les autres équipes. Los Angeles est la meilleure équipe de la ligue au chapitre de la possession de rondelle, mais peut-être pas lorsque ces deux joueurs sont sur la glace.

    Quelques espoirs, soit Brayden McNabb et Derek Forbort, pourraient disputer quelques matchs dans la LNH si le besoin s’en fait ressentir. McNabb, en particulier, pourrait se battre pour un poste régulier à un moment ou à un autre.

    GARDIENS

    Jonathan Quick

    Martin Jones

    Jonathan Quick n’a pas affiché le même niveau de jeu en séries éliminatoires en 2014 que celui qu’il avait affiché en 2012, mais il se peut qu’aucun gardien ne parvienne à la faire dans le futur. En fait, Quick a été plutôt inconstant depuis son parcours magique lors de cette première conquête.

    Bien que plusieurs observateurs clament qu’il est l’un des meilleurs gardiens au monde, cela n’a pas été le cas au cours des deux dernières saisons. Toutefois, s’il peut faire partie des huit ou dix meilleurs gardiens de la ligue, les Kings comptent sur suffisamment de ressources pour lui permettre d’ajouter quelques championnats à sa fiche.

    Martin Jones a été assez bon pour permettre à Los Angeles d’échanger Ben Scrivens, qui est peut-être un gardien partant meilleur que la moyenne. Jones pourrait s’avérer être l’un des meilleurs réservistes de la ligue, ce qui va vraisemblablement mener à des rumeurs quant à son avenir, comme ce fut le cas pour Jonathan Bernier et Scrivens avant lui.

    AUSSI DANS LA COURSE : C Jordan Weal, C Nick Shore, D Brayden McNabb, D Derek Forbort, G Jean-François Bérubé