Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Kings souhaitent de tout cœur un retour en forme de Mike Richards

    jeudi 2014-08-28 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Kings souhaitent de tout cœur un retour en forme de Mike Richards
    Les Kings souhaitent de tout cœur un retour en forme de Mike Richards

    EL SEGUNDO – Quand les Kings de Los Angeles ont transigé pour obtenir les services de Mike Richards en juin 2011, ils croyaient qu’ils avaient obtenu une pierre angulaire à la position de centre pour les années à venir. Richards était vu comme l’un des meilleurs jeunes attaquants dans les deux sens de la patinoire de la LNH.

    L’équipe n’avait pas envisagé que Richards terminerait la dernière saison au centre du quatrième trio entre Kyle Clifford et Trevor Lewis. L’ex-capitaine des Flyers de Philadelphie a connu sa plus faible production à l’attaque depuis son année recrue en 2006-07 en ne marquant que 11 buts et en amassant 30 assistances.

    Pourtant, le directeur général Dean Lombardi a refusé de racheter les six dernières années du contrat de Richards, une entente de 12 ans d’une valeur de 69 millions $ qu’il avait signée avec les Flyers en 2007.

    Au lieu de cela, Lombardi a indiqué qu’il était crucial que Richards rebondisse.

    « Si tu regardes la situation et que tu te dis : ‘Si Michael revient seulement un Mike Richards moyen,’ il améliorera l’équipe plus que tout autre, a mentionné Lombardi. Il nous donne la meilleure option pour être une meilleure équipe. Il est avec nous. L’équipe est plus importante. Mais je ne peux pas imaginer qu’il accepte de jouer les deuxièmes violons. C’est la raison pour laquelle, je tiens à lui. Je crois fermement que ce joueur a encore beaucoup à offrir. »

    Richards a connu un excellent départ la saison dernière avec six buts et 13 assistances dans les 25 premiers matchs. Il a rempli le vide laissé par le lent début de saison du capitaine Dustin Brown et dans les premières semaines de la campagne, il était raisonnable de penser que c’était plus l’équipe de Richards que celle de Brown.

    Mais Richards est tombé dans une profonde léthargie. Il n’a inscrit qu’un seul but en 36 matchs du 30 novembre au 27 février. En décembre, on l’a retiré du trio de Jeff Carter.

    Richards, membre de l’équipe canadienne médaillée d’or aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010, n’a jamais été considéré pour les Jeux de Sotchi et en janvier, il a admis que son manque de production était décevant.

    « Ce fut vraiment frustrant, a déclaré Richards. Je ne suis pas un marqueur naturel comme Jeff. Je dois travailler fort pour réussir. Je dois cesser de penser à passer et de tirer au filet plus souvent. »

    La production de Richards s’est améliorée dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, lui qui a marqué entre autres un but dans le septième match de la deuxième ronde de l’Association de l’Ouest contre les Ducks d’Anaheim. Il a surtout fait sentir son importance en jouant contre les meilleurs centres adverses et son expérience dans les matchs importants a permis aux Kings de remporter trois septièmes matchs.

    « Si Michael revient Michael, il nous procurera un énorme potentiel à l’attaque, qu’il joue avec Carter ou avec les jeunes. Ça procure plusieurs options à l’entraîneur en chef, a analysé Lombardi. J’ignore comment on peut égaler cela. Si (Tyler) Toffoli et (Tanner) Pearson poursuivent comme la saison dernière et que Michael redevient Michael, et que (Jarret) Stoll fait aussi bien, comment allez-vous battre cela? Mais ce sera différent si on doit utiliser Michael dans un rôle presque secondaire.

    « Mais l’ironie, c’est que même si on le ‘cache’, il se démarque toujours dans les moments importants. C’est l’une des raisons qui vous donne envie de le garder au sein de l’organisation et jusqu’à un certain point par loyauté pour un joueur qui a tellement fait pour cette franchise. »