Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le retour de Quick et le prix du succès sont parmi les cinq questions auxquelles doivent répondre les Kings

    jeudi 2014-08-28 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Curtis Zupke - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le retour de Quick et le prix du succès sont parmi les cinq questions auxquelles doivent répondre les Kings
    Le retour de Quick et le prix du succès sont parmi les cinq questions auxquelles doivent répondre les Kings

    Il n’y a pas de gros points d’interrogation chez les Kings de Los Angeles à la suite de leur deuxième conquête de la Coupe Stanley en trois ans, mais les Kings ont rendu cela intéressant.

    Ils n’ont encore rien cassé pendant la saison régulière, mais ils se sont mis en marche dans les séries éliminatoires grâce surtout à l’ajout de Marian Gaborik et à l’émergence du dynamique duo de Tyler Toffoli et de Tanner Pearson.

    Mais il y a toujours place à amélioration selon la direction, et voici un aperçu des cinq questions auxquelles les Kings devront répondre s’ils veulent poursuivre leur mini-dynastie à la fin de la saison 2014-15:

    1. Est-ce que Brayden McNabb aura un impact cette saison?

    McNabb était considéré comme un espoir en herbe chez les Sabres de Buffalo quand il a été échangé aux Kings en retour des attaquants Nicolas Deslauriers et Hudson Fasching à la date limite des transactions en mars. Le défenseur gaucher de 6 pieds 4 pouces pesant 208 livres est physique, fait bien bouger la rondelle et avec ses 37 matchs d’expérience dans la LNH, le directeur général Dean Lombardi croit qu’il est prêt à jouer dans la LNH.

    « Il a travaillé très fort et avec tous les efforts que nous avons mis en lui, il aura une chance, a déclaré Lombardi. Et je crois que le fait qu’il ait été ici dans les séries éliminatoires l’a rendu affamé. Son coup de patin est sa seule faiblesse. Si nous pouvons améliorer cet aspect de son jeu, il deviendra un bon joueur. »

    Même si McNabb, qui a signé un contrat de deux ans en juillet, ne perce pas la formation au camp d’entraînement, il disputera assurément des matchs avec les Kings cette saison. Ça ne nuira pas, d’être pris en charge par une brigade défensive qui est demeurée la même dans les trois dernières années au cours desquelles les Kings ont fait partie du carré d’as.

    2. Est-ce que Mike Richards et Dustin Brown rebondiront?

    Ça peut paraître chercher des poux, mais il est difficile d’oublier que deux des plus importants vétérans des Kings ont été pratiquement invisibles une bonne partie de la dernière saison régulière. Richards n’a marqué qu’un but au cours d’une séquence de 36 matchs et il a été relégué sur le quatrième trio. Pour ce qui est de Brown, il a connu sa plus faible production de points dans une saison complète et il a été déplacé sur la troisième ligne, même s’il s’est replacé après la date limite des échanges.

    Les Kings ont été capables de s’en sortir malgré eux, mais il sera intéressant de voir comment les deux vétérans vont rebondir.

    3. Est-ce qu’il y a un effet cumulatif d’avoir disputé 64 matchs éliminatoires au cours des trois dernières saisons?

    On se doit d’écouter Lombardi sur la façon que les Kings ont conclu les séries éliminatoires la saison dernière.

    « Je me souviens après avoir perdu le quatrième match à New York, je suis entré dans la salle des thérapeutes et c’était comme à Gettysburg, a-t-il dit. C’est incroyable comment ces joueurs étaient amochés et personne ne l’a su. »

    Les Kings étaient aussi l’une des équipes les plus pénalisées de la ligue en 2013-14, ce qui démontre quelques fois une certaine fatigue mentale. Mais les Kings sont moins une équipe de plombiers et préconisent plus un style axé sur l’attaque maintenant, ce qui semble être moins exténuant et plus reposant comparativement aux séries éliminatoires de 2013 quand ils ont été rattrapés par les blessures et l’épuisement.

    4. Est-ce que les Kings ‘somnoleront’ pendant une autre saison régulière?

    Une meilleure question pourrait être, est-ce important? Les Kings ont terminé aux huitième, cinquième et sixième positions de l’Association de l’Ouest au cours des trois dernières saisons et ils ont remporté la Coupe Stanley à deux reprises. Personne ne va cliquer des yeux, s’ils n’obtiennent pas l’avantage de la patinoire pour une quatrième saison consécutive, sauf l’entraîneur en chef Darryl Sutter qui maugrée contre les voyages et l’horaire.

    5. Est-ce que Jonathan Quick récupérera rapidement de son opération au poignet?

    Lombardi a fait savoir que Quick est sur la bonne voie à la suite de son opération du 24 juin qui prévoyait une réadaptation de 10 à 12 semaines, et son retour est toujours prévu vers la mi-septembre. Quick est revenu d’une sérieuse blessure à l’aine et il a pu participer aux Jeux olympiques de Sotchi, et même s’il n’est pas rétabli, les Kings peuvent se permettre de prolonger sa convalescence, car ils peuvent compter sur le substitut Martin Jones qui est prêt assumer plus de travail.