Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    La deuxième saison est le nouveau défi de Sean Monahan

    lundi 2014-08-25 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Aaron Vickers - Correspondant, LNH.com

    Partagez avec vos amis


    La deuxième saison est le nouveau défi de Sean Monahan
    La deuxième saison est le nouveau défi de Sean Monahan

    L’attaquant des Flames Sean Monahan est conscient que ce sera plus difficile pour lui à sa deuxième saison.

    Dans la foulée d'une campagne recrue de 22 buts, le plus haut total de buts inscrits par une recrue des Flames depuis 1989-1990 et un de plus qu’en avait marqué Jarome Iginla, Monahan est prêt pour de plus grands défis en vue de sa deuxième saison.

    « Je pense qu'il y aura davantage de pression cette année, a déclaré Monahan. Les attentes sont maintenant présentes. Je dois être meilleur que l'an dernier. C'est quelque chose que je veux faire et j'ai travaillé très fort pendant l'été pour me préparer à cela.

    « En tant que joueur, vous devez relever ces défis. C'est quelque chose que j'aime faire. Ça devient encore plus excitant et je suis impatient de relever ce défi. »

    C'est un message qu’a passé le directeur général des Flames Brad Treliving à Monahan. C'est une chose de passer sous le radar et de marquer 20 buts. C’est une toute autre chose d’avoir votre nom encerclé dans le plan de match de l’autre équipe.

    « Maintenant que tu as accédé à la LNH, et j'ai beaucoup parlé avec Sean à ce sujet quand je suis arrivé en poste, on ne parle plus d’espoirs, mais bien d’attentes, a déclaré Treliving. La pression est la chose importante à gérer dans ce sport. Selon moi, nous avons mis plus de pression envers nous-mêmes que n’importe qui pourrait le faire de l'extérieur, mais l'attente c’est que vous y arriviez.

    « Dans beaucoup de facettes, ça pourrait être une année plus difficile. Si on recule d’une année, personne ne savait qui était Sean Monahan. Maintenant, les gens le connaissent. Il y aura moins de glace. Il y aura moins d’espace. Quand on affrontera les Flames de Calgary, les entraîneurs adverses vont encercler son nom. Ce sera donc plus difficile, mais c'est le défi que les bons joueurs arrivent à relever. »

    Après avoir été le premier choix de Calgary (6e au total) lors du repêchage de la LNH en 2013, Monahan s’est frayé un chemin au sein de l’alignement des Flames à titre de joueur de 18 ans. Le joueur de centre de 6 pieds, 2 pouces et 185 livres a eu un impact immédiat, inscrivant quatre buts lors de ses cinq premiers matchs, et six dans ses huit premiers affrontements, avant de terminer la saison avec seulement quatre filets de moins que le meneur de l’équipe, l'attaquant Mike Cammalleri, qui a quitté à la faveur des Devils du New Jersey cet été en tant que joueur autonome.

    Avec Cammalleri qui a levé les voiles, Monahan a passé la saison morte à se préparer dans le but de prendre la relève.

    « La saison estivale a été énorme pour moi », a déclaré Monahan, qui s'attend à faire pencher la balance à plus de 205 livres au moment où le camp d'entraînement s’amorcera. « Je sais à quoi m'attendre en me présentant au camp et je suis au fait des petits détails. Les petites choses que je devais ajuster cet été pour me préparer, je les ai faites.

    « Pour moi, le plus important est d'être plus rapide. J'ai fait beaucoup de travail pour améliorer la puissance dans les jambes et l'accélération. Ça m’a vraiment aidé et je me sens bien sur la glace ».

    Mais Monahan ne cherche pas seulement à prendre la relève.

    Les Flames ont terminé au 22e échelon dans la ligue au chapitre des buts marqués avec 209. Avec 241 buts alloués, Calgary s’est classé 23e dans cette catégorie.

    Monahan espère ainsi contribuer à améliorer l’équipe dans ces deux facettes.

    « Cette année, je veux améliorer mon jeu d’ensemble, dit-il. Je veux sortir de cette saison en tant que joueur qui présente un différentiel positif, qui sait faire toutes ces petites choses, en plus de faire tout en mon possible pour aider l’équipe à gagner des matchs.

    « Mettre la rondelle dans le filet et faire toutes les petites choses qui aident à marquer sera la clé. »

     

    La LNH sur Facebook