Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Oilers espèrent avoir la formation requise pour faire les séries

    dimanche 2014-08-24 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Oilers espèrent avoir la formation requise pour faire les séries
    Les Oilers espèrent avoir la formation requise pour faire les séries

    Est-ce l’année des Oilers d’Edmonton?

    Cette question trotte dans la tête des partisans des Oilers depuis plusieurs saisons. Est-ce l’année où les Oilers, menés par leur noyau de jeunes joueurs, seront enfin de retour au sommet?

    Le processus de reconstruction a été plus long à Edmonton que dans d’autres villes telles Pittsburgh, Chicago ou Washington, mais le talent est là. Les Oilers ont renforcé leur formation avec quelques signatures intéressantes sur le marché des joueurs autonomes, incluant notamment l’attaquant Benoit Pouliot et le défenseur Mark Fayne.

    Si quelques jeunes défenseurs s’améliorent et que les gardiens font mieux, les Oilers pourraient se sortir des bas-fonds du classement de l’Association de l’Ouest et se donner une chance de participer aux séries éliminatoires. Mais atteindre les huit premières positions et effectuer un retour en séries nécessiterait des améliorations significatives.

    Voici l’alignement prévu pour les Oilers en 2014-15 :

    ATTAQUANTS

    Taylor Hall - Ryan Nugent-Hopkins - Jordan Eberle

    David Perron - Leon Draisaitl - Nail Yakupov

    Benoit Pouliot - Mark Arcobello - Teddy Purcell

    Jesse Joensuu - Boyd Gordon - Matt Hendricks

    Anton Lander - Luke Gazdic

    La plus grande question concernant la formation est qui évoluera au centre derrière Ryan Nugent-Hopkins maintenant que Sam Gagner est parti? Leon Draisaitl, sélectionné au troisième rang lors du plus récent repêchage de la LNH, aura une chance de remplir ce rôle. S’il n’est pas prêt, Mark Arcobello est un autre candidat possible.

    POUR LES POOLERS



    Mésestimé : Taylor Hall – À ses deux premières saisons dans la LNH, Hall a éprouvé des problèmes avec les blessures, ratant 38 rencontres, ce qui lui a valu l’étiquette de joueur fragile. Cependant, au cours des deux dernières campagnes, Hall n’a raté que 10 matchs, amassant 43 buts et 130 points en 120 parties. Ces 130 points représentent le sixième plus haut total dans la LNH au cours de cette période. Ce qui est malheureux avec Hall est qu’il nuira à votre équipe dans la catégorie du différentiel. Après avoir conservé un différentiel de plus-5 en 2012-13, Hall a régressé à moins-15 la saison dernière, et il a présenté un différentiel négatif au cours de trois de ses quatre saisons dans la LNH. Outre son différentiel, il vous aidera dans toutes les autres catégories. Ses 250 lancers et ses 44 minutes de punition de l’an dernier étaient des sommets en carrière, et au cours de sa carrière de quatre saisons, il a maintenu une moyenne de 21 points en avantage numérique par saison. Hall fait partie de l’élite des joueurs offensifs, et il pourrait être choisi en deuxième ronde par les poolers.

    Surévalué : Justin Schultz – Schultz, âgé de 22 ans, a amassé 27 points en 48 parties il y a deux ans, une moyenne de 0,56 point par match. La saison dernière, il n’a récolté que 33 points en 74 parties, pour une moyenne de 0,44 point par match, ce qui lui a procuré le 43e rang parmi les défenseurs qui ont pris part à au moins 20 matchs. Non seulement sa production offensive a-t-elle diminué, mais Schultz a maintenant cumulé un différentiel de moins-39 en 122 parties dans la LNH, et il ne vous aidera pas dans la catégorie des minutes de punition (24 en deux saisons). Puisque Schultz est toujours la principale menace offensive de l’équipe à la ligne bleue, son potentiel est toujours intéressant, et il continuera d’obtenir beaucoup de temps de jeu en avantage numérique (il a passé en moyenne 3:26 par match sur le jeu de puissance l’an dernier, amassant 12 points). Ce n’est toutefois pas suffisant pour justifier de le repêcher comme deuxième défenseur. Il est une option décente en tant que troisième ou quatrième défenseur, mais ne le repêchez pas trop rapidement.

    Sous le radar : Benoît Pouliot – Après avoir accepté un contrat de cinq ans d’une valeur de 20 millions $, Pouliot va vraisemblablement évoluer sur l’un des deux premiers trios de l’équipe. Cela veut donc dire que sa valeur devient intéressante pour les poolers, étant donné tout le talent offensif que l’on retrouve à Edmonton. Quatrième choix au total au repêchage 2005, Pouliot possède beaucoup de talent, mais il a toujours été employé sur les deux derniers trios au cours des dernières années. Il a connu du succès sur le troisième trio avec les Rangers, avec lesquels il a participé à la Finale de la Coupe Stanley, amassant 15 buts, 36 points, un différentiel de plus-10, 56 minutes de punition et huit points sur le jeu de puissance avec un temps moyen d’utilisation de seulement 13:26 en saison régulière. Alors qu’il devrait occuper un rôle plus important, Pouliot pourrait surpasser les 20 buts et 45 points pour la première fois de sa carrière. Son différentiel va diminuer, mais tentez de mettre la main sur Pouliot avec l’un de vos derniers choix, et cela pourrait s’avérer payant.

    -- Suivez Pete Jensen sur Twitter : @NHLJensen

    Edmonton pourrait être une des meilleures équipes dans l’Ouest pour ce qui est de ses ailiers. Nail Yakupov a du travail à faire sur le reste de son jeu, mais le talent est toujours là pour qu’il devienne un joueur offensif élite. Pouliot devrait aider l’équipe en possession de rondelle parce qu’il a excellé dans ce domaine à pratiquement chaque arrêt qu’il a fait dans sa carrière. La transaction pour aller chercher Teddy Purcell, qui manquait de constance avec le Lightning de Tampa Bay mais qui a connu de bonnes séquences, pourrait également aider.

    Pouliot et Purcell devraient aider à régler les plus gros problèmes des Oilers ces dernières années ; les troisième et quatrième trios ont plus souvent qu’autrement été un vrai bazar.

    Et en comparaison avec tout le talent potentiel qu’il y a à l’attaque, il n’y a pas beaucoup de profondeur chez les jeunes comme il y en a en défensive.

    DÉFENSEURS

    Martin Marincin - Jeff Petry

    Nikita Nikitin - Mark Fayne

    Andrew Ference - Justin Schultz*

    Keith Aulie

    Les Oilers ont prôné la patience pendant leur reconstruction, et le corps défensif de l’équipe en est le plus bel exemple. Edmonton possède une collection très intrigante de jeunes défenseurs, mais on n’a pas vraiment réussi à bien les entourer avec des vétérans de qualité afin qu’ils aient le temps de se développer.

    Jeff Petry est un joueur sous-estimé et Martin Marincin a plutôt bien paru à son arrivée la saison dernière. Fayne devrait donner un coup de main et n’a pas coûté trop cher, alors que Nikita Nikitin était presque assurément surpayé.

    Andrew Ference et Justin Schultz étaient potentiellement les deux meilleurs défenseurs des Oilers l’an dernier. On ne sait pas encore si Schultz deviendra un meilleur joueur dans les deux sens de la patinoire, mais les nouveaux ajouts et l’évolution des meilleurs espoirs devraient permettre à l’entraîneur Dallas Eakins de moins utiliser Ference et Schultz.

    Parlant d’espoirs, Oskar Klefbom aura une chance de se tailler un poste au sein de l’équipe lors du camp d’entraînement, même si le contrat de Keith Aulie pourrait l’aider à s’assurer d’une place. Darnell Nurse a probablement besoin d’encore un peu de temps pour se développer, mais une unité défensive incluant Nurse, Klefbom, Petry et Marincin (et peut-être aussi Schultz) pourrait s’avérer très excitante au cours des prochaines saisons.

    GARDIENS

    Ben Scrivens

    Viktor Fasth

    C’est pratiquement passé sous silence à travers la LNH, mais les Oilers pourraient avoir réglé leurs problèmes devant le but en fin de campagne et à prix relativement modique. Si Ben Scrivens et Viktor Fasth s’avèrent être un tandem compétent, les Oilers passeraient donc de pire situation devant le filet à une situation peu coûteuse et de moyenne à potentiellement au-dessus de la moyenne, en plus d’avoir obtenu en retour deux choix de troisième ronde et un choix de cinquième tour.

    Scrivens a affiché de bonnes statistiques à chacun de ses arrêts au cours de sa carrière, sans jamais avoir la chance de jouer souvent. Ça pourrait changer cette année.

    AUSSI DANS LA COURSE : AD Tyler Pitlick, AD Iiro Pakarinen, D Oskar Klefbom, D Darnell Nurse, G Richard Bachman

     

    La LNH sur Facebook