Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Oilers doivent déterminer si leurs gardiens tiendront le coup et si leurs jeunes sont prêts

    dimanche 2014-08-24 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Derek van Diest - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Oilers doivent déterminer si leurs gardiens tiendront le coup et si leurs jeunes sont prêts
    Les Oilers doivent déterminer si leurs gardiens tiendront le coup et si leurs jeunes sont prêts

    On s’attendait à ce que les Oilers d’Edmonton fassent un pas en avant dans leur reconstruction l’an dernier, mais ils ont plutôt régressé et terminé à nouveau dans les bas-fonds du classement de la LNH.

    Depuis qu’il a pris les rênes de l’équipe vers la fin de la saison 2012-13, le directeur général Craig MacTavish a revampé sa formation tout en faisant bien attention de ne pas perturber le jeune et talentueux noyau des Oilers.

    MacTavish travaillait à combler le fossé entre le présent et l’avenir, tentant de ramener Edmonton dans la course aux séries éliminatoires. Les Oilers n’y ont pas participé depuis le match no 7 de la Finale de la Coupe Stanley en 2006.

    Mais malgré tout les efforts de MacTavish, il semble encore y avoir des questions concernant la saison 2014-15.

    Voici cinq questions auxquelles devront répondre les Oilers cette saison :

    1. Qui remplira le rôle de centre no 2 maintenant que Sam Gagner est parti? – Gagner a été échangé au Lightning de Tampa Bay en retour de l’ailier droit Teddy Purcell, avant d’être envoyé aux Coyotes de l'Arizona, mais son départ a laissé un vide au sein de la formation des Oilers qui n’a pas encore été comblé.

    Les Oilers avaient accordé à Gagner une prolongation de contrat de trois saisons l’an dernier, qui incluait une clause de non-échange lors de la deuxième année. Cependant, après s’être fracturé la mâchoire lors d’un match présaison, Gagner a éprouvé des difficultés et a terminé avec ses pires statistiques en carrière au chapitre des buts (10) et des points (37) en 67 matchs.

    Les Oilers étaient à la recherche d’un centre offensif pendant la saison morte, mais ont été incapables d’en trouver un. Cela les obligera à trouver la solution à l’interne avec Mark Arcobello, Anton Lander et Leon Draisaitl comme candidats principaux.

    Arcobello a inscrit quatre buts et amassé 18 points en 41 matchs avec les Oilers l’an dernier, et a passé l’autre moitié de la campagne dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avec les Barons d’Oklahoma City.

    Lander, âgé de 23 ans, a passé la majeure partie de la saison dernière avec les Barons; il a amassé une aide en 27 rencontres avec les Oilers.

    Draisaitl, sélectionné au troisième rang par les Oilers à l’encan 2014, devrait éventuellement remplir ce rôle. Restera à voir si l’attaquant allemand sera prêt à le faire dès cette saison. Les Oilers devraient cependant donner à la recrue toutes les chances du monde de se tailler un poste au sein de l’équipe.

    « C’est un bon joueur et il s’est engagé à venir ici [à Edmonton] et à s’entraîner, a évoqué MacTavish. C’est clair et évident pour nous tous qu’il désire être un joueur de la LNH et il veut y parvenir le plus rapidement possible. Même les deux mois qu’il passe à Edmonton jouent un grand rôle maintenant pour qu’il réalise son objectif, qui est de jouer dans la LNH cette année. En lui parlant, je sais qu’il a une bonne idée de ce qu’il doit améliorer. C’est sur cela qu’il se concentre, et je pense qu’il va obtenir de très bonnes chances de prouver qu’il est prêt. »

    2. Nail Yakupov connaîtra-t-il une meilleure saison? – Sélectionné au tout premier rang par les Oilers en 2012, Yakupov a connu une bonne saison recrue, mais a régressé l’an dernier. Le talentueux ailier droit a éprouvé des difficultés dans son propre territoire, ce qui a créé de la friction entre lui et l’entraîneur de première année Dallas Eakins. Yakupov amorcera la campagne 2014-15 avec le désir de mettre la saison passée derrière lui. Il se serait également réconcilié avec Eakins, l’ayant rencontré pendant la saison morte pour s’expliquer.

    « Je ne pense même pas à l’an dernier, a dit Yakupov. Je me concentre sur cette saison. J’espère connaître une bonne année et je fais tout ce que je peux pour y parvenir. On verra comment ce sera cette année. Je promets que je travaillerai fort et que je donnerai mon 100 pour cent. J’espère que ce sera bon pour moi et bon pour l’équipe. On doit mieux jouer que l’an dernier, alors on verra comment ça va se passer. »

    3. Ryan Nugent-Hopkins pourra-t-il briller au centre? – Nugent-Hopkins avait été identifié comme étant le joueur de centre no 1 des Oilers au moment où l’équipe a fait de lui la toute première sélection du repêchage 2011. Nugent-Hopkins a obtenu une prolongation de contrat à long terme la saison dernière, confirmant sa place au sein de l’avenir de cette équipe, avec Taylor Hall et Jordan Eberle. Contrairement à Hall et Eberle, cependant , Nugent-Hopkins est toujours à la recherche de sa première vraie bonne saison. Nugent-Hopkins a inscrit 19 buts et amassé 56 points en 80 rencontres l’an dernier, loin de sa moyenne d’un point par match de sa saison recrue.

    En manque de profondeur au centre, les Oilers vont grandement se fier à Nugent-Hopkins des deux côtés de la patinoire. On va compter sur lui lors d’importantes minutes contre certains des meilleurs joueurs de centre dans l’Ouest.

    4. Ben Scrivens et Viktor Fasth tiendront-ils le coup devant le filet? – Avant le début de la dernière saison, les Oilers croyaient que le tandem Devan Dubnyk-Jason LaBarbera allait bien faire devant le but. Mais Dubnyk n’a pas été en mesure de masquer les défauts de la défensive d’Edmonton et LaBarbera ne l’a pas particulièrement défié pour le rôle de partant.

    Les Oilers ont finalement utilisé six gardiens avant d’arrêter leur choix sur Scrivens et Fasth, qui ont tous les deux été acquis pendant la saison. Leurs performances cette année joueront un grand rôle dans la participation ou non des Oilers en séries éliminatoires. Aucun d’entre eux n’a été un gardien no 1 dans la LNH pendant un long moment, et chacun était le troisième gardien de leur ancienne organisation respective avant d’être échangé à Edmonton.

    5. Taylor Hall peut-il transporter les Oilers jusqu’en séries? – Après qu'il se soit établi comme le meilleur joueur offensif des Oilers, Edmonton va compter sur Hall pour transporter l’équipe sur ses épaules cette saison.

    Celui qui a été sélectionné au tout premier rang de l’encan 2010, qui avait marqué le début de la phase de reconstruction des Oilers, est devenu le cœur de l’équipe et vient de connaître sa première saison de 80 points.

    Hall a décliné l’offre de jouer pour le Canada au Championnat du monde 2014 en mai afin de passer un mois de plus à s’entraîner pendant la saison morte. Mais malgré tous les changements qu’ont apportés les Oilers, ils n’iront qu’aussi loin que Hall les amènera.

    Il se doit de connaître une autre saison exceptionnelle pour que les Oilers soient dans la course aux séries. S’ils sont près ou loin d’une participation en séries dépendra du genre de contribution offensive que Hall leur fournira.

     

    La LNH sur Facebook