Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Oilers espèrent que Pouliot devienne un joueur constant sur les deux premiers trios

    dimanche 2014-08-24 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Derek van Diest - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Oilers espèrent que Pouliot devienne un joueur constant sur les deux premiers trios
    Les Oilers espèrent que Pouliot devienne un joueur constant sur les deux premiers trios

    Sélectionné au quatrième rang lors du repêchage 2005, Benoit Pouliot évoluera pour une sixième équipe en six saisons lorsqu’il portera les couleurs des Oilers d’Edmonton cette année.

    Malgré les nombreux déménagements de Pouliot, les Oilers ont vu assez de bonnes choses dans le jeu de l’ailier droit pour lui offrir un contrat de cinq ans et 20 millions $ pendant la saison morte, en espérant qu’il puisse combler un besoin au sein de la formation.

    Âgé de 27 ans, Pouliot vient de connaître un long parcours en séries éliminatoires avec les Rangers de New York, ce qui a fait de lui un candidat attrayant pour les Oilers, qui voulaient ajouter du gabarit à leur attaque.

    « Pour moi, c’est vraiment son éthique de travail », a déclaré le directeur général des Oilers, Craig MacTavish. « C’est un excellent patineur qui comble des besoins et qui est capable de rapidement se lancer en échec avant, une chose qui manquait manifestement à notre formation. On croit que Benoît pourra nous fournir ça. »

    Pouliot a fait son entrée dans la ligue en tant que menace offensive, inscrivant 35 buts et amassant 65 points en 51 matchs pour les Wolves de Sudbury dans la Ligue de hockey de l’Ontario lors de sa dernière année de hockey junior. Le produit d’Alfred, en Ontario, avait été sélectionné par le Wild du Minnesota et tout le monde s’attendait à ce qu’il devienne un joueur de premier trio dans la LNH.

    Mais Pouliot a connu des difficultés au Minnesota, passant quatre saisons avec le Wild avant d’être échangé au Canadien de Montréal à mi-chemin lors de la saison 2009-10. Après un an et demi à Montréal, Pouliot a ensuite évolué avec les Bruins de Boston, le Lightning de Tampa Bay et les Rangers, avant de signer avec les Oilers.

    « Tout ce qui m’est arrivé au cours des trois dernières années a été vraiment positif et mon jeu ne fait que s’améliorer », a indiqué Pouliot lors d’une visite à Edmonton pendant la saison morte. « Je me sens bien. J’ai travaillé très fort, mais en fin de compte, ça en vaut la peine.

    « Tu dois amener ce que tu peux amener. Pour moi, puisque je suis un peu plus robuste et un peu plus gros, il ne fallait pas que je change grand-chose dans ma manière de jouer. Il faut simplement essayer de faire ce que l’entraîneur veut que tu fasses. »

    Les Oilers veulent que Pouliot fournisse une présence physique aux deux premiers trios de la formation, tout en apportant de l’aide à l’attaque. Les Oilers espèrent que Pouliot devienne le joueur offensif que tout le monde croyait qu’il deviendrait à la fin de ses années dans le junior.

    La saison dernière avec les Rangers, Pouliot a connu sa saison la plus productive avec 15 buts et 36 points en 80 matchs de saison régulière. Il a ajouté cinq buts et cinq aides en 25 rencontres des séries, alors que les Rangers se sont rendus en Finale de la Coupe Stanley.

    « Tout le monde évolue avec l’expérience et généralement tu rattrapes ces attentes, mais tu les atteins rarement, a déclaré MacTavish. Je pense qu’il a amorcé sa carrière plus loin derrière les attentes, mais je crois qu’il a comblé l’écart et que maintenant il se rapproche de ces attentes et nous espérons qu’il continuera de grandir en ce sens. Même s’il ne marque pas, il nous amènera de l’énergie et une présence physique. »