Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le remplacement d’Iginla au sommet des questions des Bruins

    samedi 2014-08-23 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le remplacement d’Iginla au sommet des questions des Bruins
    Le remplacement d’Iginla au sommet des questions des Bruins

    Les joueurs ne passent pas une journée avec le trophée des Présidents au cours de l’été.

    Il n’y a pas de défilé associé à ce trophée, remis à l’équipe qui a compilé la meilleure fiche en saison régulière dans la LNH.

    Non, ces privilèges sont réservés à la Coupe Stanley, et les Bruins de Boston en sont parfaitement conscients, eux qui ont terminé la saison avec une récolte de 117 points, pour ensuite se faire éliminer en sept matchs par le Canadien de Montréal en deuxième ronde de l’Association de l’Est.

    Boston devra trouver une façon de faire mieux en 2014-15. Cependant, après avoir perdu son meilleur buteur Jarome Iginla, qui s'est joint à l’Avalanche du Colorado à titre de joueur autonome, les Bruins n’ont pu apporter de modifications majeures à leur alignement, faute de place sous le plafond salarial.

    Ils ont plutôt réembauché la plupart de leurs joueurs autonomes avec compensation, et ils tenteront de faire de même avec Reilly Smith et Torey Krug, qui ont tous deux connu une belle éclosion à leur première campagne dans la LNH en 2013-14.

    Il y a plusieurs questions qui devront trouver réponse d’ici l’ouverture du camp d’entraînement, ainsi qu’au cours de la saison, alors que les Bruins tentent de conserver sa place au sein de l’élite de la LNH. En voici cinq :

    1. Qui va remplacer Jarome Iginla? – Iginla s’était amené en remplacement de Nathan Horton. Maintenant, les Bruins doivent trouver un remplaçant à Iginla aux côtés du centre David Krejci et de l'ailier gauche Milan Lucic. Parmi les joueurs des Bruins qui seront de retour, seuls Loui Eriksson et Smith semblent posséder les habiletés offensives nécessaires pour évoluer sur le premier trio. Ces deux joueurs procureraient une dynamique différente à ce trio, puisque Krejci est habitué d’être entouré de joueurs talentueux au gabarit imposant et qui possèdent une grande force brute.

    Eriksson semble être celui qui obtiendra cette chance en premier, à moins qu’un échange soit conclu.

    2. Est-ce que Loui Eriksson peut rebondir? – L’état-major des Bruins a confiance que l’ailier qui a été ennuyé par des blessures et qui n’a amassé que 37 points en 61 matchs la saison dernière, en plus de subir deux commotions cérébrales, n’est pas le joueur qu’ils verront à l’œuvre cette année et au cours des prochaines saisons.

    « Je crois que Loui Eriksson est un joueur qui peut être bien meilleur que ce qu’il a démontré la saison dernière, a indiqué l’entraîneur Claude Julien. Je pense que nous commencions à le voir vers la fin de la campagne, et il est possible qu’il puisse remplacer Jarome. »

    Eriksson a bien fait au cours des derniers mois de la saison, surtout lorsque Carl Soderberg a été muté au centre et que Chris Kelly a été transféré à l’aile. Si Eriksson ne peut obtenir le poste aux côtés de Lucic et Krejci, peut-être que le Suédois pourrait évoluer avec le centre Patrice Bergeron et l’ailier gauche Brad Marchand, ou encore retourner sur l’un des deux derniers trios.

    Il doit afficher le genre de production qu’il obtenait alors qu’il portait l’uniforme des Stars de Dallas, avec lesquels il a récolté 71 points en 2011-12.

    3. Quel espoir à l’attaque est le plus prêt à obtenir une promotion? – Les départs d’Iginla et de l’ailier droit Shawn Thornton ont créé deux postes vacants à l’attaque, mais le retour prévu de Kelly à la suite de son opération au dos fait en sorte qu’il n’y a qu’un poste disponible pour le moment, et les Bruins chercheront à le combler à l’interne. Justin Florek et Matt Fraser ont déjà impressionné grâce à leur jeu en séries éliminatoires. Ryan Spooner espère percer l’alignement depuis un bon moment déjà. Alexander Khokhlachev gravit graduellement les échelons dans l’organigramme des Bruins.

    Boston a sélectionné David Pastrnak tard en première ronde du repêchage en juin dernier, et l’équipe se retrouve maintenant avec un autre candidat. Les Bruins ont été impressionnés par le jeune homme de 18 ans à leur camp de perfectionnement, et ils lui ont rapidement offert un contrat afin qu’il puisse aspirer à un poste dans la LNH.

    4. Est-ce que Tuukka Rask pourra obtenir un peu de repos? – Au cours des deux dernières saisons, les Bruins ont compté sur des auxiliaires extrêmement qualifiés. Anton Khudobin a maintenu un pourcentage d’arrêts de ,920 et une moyenne de buts alloués de 2,32 en 2012-13, alors que Chad Johnson a présenté un pourcentage d’arrêts de ,925 et une moyenne de buts alloués de 2,10 la saison dernière afin de faire en sorte que les Bruins ne soient pas vraiment défavorisés au cours des soirées de congé du lauréat du trophée Vézina.

    Il semble que Niklas Svedberg sera l’adjoint à Rask cette saison. Il a été nommé meilleur gardien de la Ligue américaine de hockey en 2012-13, mais il a éprouvé quelques difficultés l’an dernier, alors qu’il a présenté une moyenne de buts alloués de 2,63 et un pourcentage d’arrêts de ,910. Svedberg ne compte qu’un seul match d’expérience dans la LNH, alors son apport potentiel reste nébuleux.

    5. Qui seront les six défenseurs choisis par Peter Chiarelli? – Les Bruins conservent habituellement sept défenseurs dans la LNH, mais en emploient rarement plus de six au cours du match. Pour l’instant, pas moins de neuf joueurs peuvent aspirer à une place parmi les six premiers défenseurs.

    La place des vétérans Zdeno Chara, Johnny Boychuk et Dennis Seidenberg est assurée au sein de la formation. Dougie Hamilton et Krug ont mérité leur place sur les deux premières paires de défenseurs en raison de leur solide saison l’an dernier. Les autres candidats sont les vétérans Adam McQuaid et Matt Bartkowski, ainsi que le joueur de deuxième année Kevan Miller.

    Le directeur général Peter Chiarelli a aussi qualifié l’espoir David Warsofsky de joueur de la LNH. Si tout le monde est en santé, un échange sera éventuellement conclu. Boychuk, qui doit devenir joueur autonome sans compensation au terme de la campagne, est celui qui permettrait d’obtenir le retour le plus appréciable et qui libérerait le plus d’espace sous le plafond salarial. Toutefois, Chiarelli pourrait choisir de transiger quelques-uns de ses jeunes joueurs.

     

    La LNH sur Facebook