Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Bruins ont vraiment besoin qu’Eriksson rebondisse

    samedi 2014-08-23 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Bruins ont vraiment besoin qu’Eriksson rebondisse
    Les Bruins ont vraiment besoin qu’Eriksson rebondisse

    L’attaquant des Bruins de Boston Loui Eriksson, qui a été obtenu des Stars de Dallas le 4 juillet 2013, a dû s’adapter à plusieurs choses la saison dernière.

    Après sept années passées à Dallas, il a déménagé dans une nouvelle ville et a dû apprivoiser un nouveau système.

    Ensuite, l’ailier gaucher devait répondre aux attentes. Il était la pièce maîtresse pour les Bruins dans la transaction qui a fait passer aux Stars le centre, et vedette montante, Tyler Seguin, qui a finalement terminé au quatrième rang au classement des pointeurs de la LNH avec 84 points.

    Eriksson, qui avait récolté 71 points deux saisons plus tôt avec les Stars, a lamentablement échoué dans sa quête de faire oublier Seguin aux partisans des Bruins.

    Eriksson a amassé 10 buts et 27 passes en 61 matchs. Sa saison a été marquée de deux commotions cérébrales, qui l’ont forcé à rater 20 matchs. L’attaquant de 29 ans a maintenant présenté une moyenne de point par match de 0,6 au cours des deux dernières campagnes, lui qui avait maintenu une moyenne de 0,87 pour Dallas en 2011-12.

    Les Bruins et Eriksson ont besoin que l’ailier rebondisse en 2014-15.

    « Il n’est pas une recrue. Il le sait. C’est un professionnel, qui approche de la trentaine, a indiqué le directeur général des Bruins, Peter Chiarelli. Les attentes sont grandes. Je comprends toutefois les épreuves qu’il a eu à traverser. Il s’agit de l’une des raisons qui ont contribué à son rendement, qui n’était pas celui auquel nous nous attendions. Je m’attends toutefois à ce qu’il soit un très bon joueur. »

    Un rôle plus important pourrait faire augmenter les attentes à l’endroit d’Eriksson. Bien que Chiarelli ait répété que personne n’avait été « nommé » au poste d’ailier droit sur le premier trio de l’équipe, le directeur général et l’entraîneur Claude Julien ont tous deux mentionné cet été que le Suédois serait un candidat naturel pour remplacer Jarome Iginla en raison de son expérience et de sa feuille de route.

    Le centre David Krejci, l’ailier gauche Milan Lucic et Iginla ont récolté un total de 189 points la saison dernière. Iginla a aussi terminé en tête du classement des buteurs de l’équipe, a égalité avec le centre Patrice Bergeron, avec 30 filets, mais il a profité de son autonomie pour se joindre à l’Avalanche du Colorado cet été.

    En raison de contraintes liées au plafond salarial, les Bruins n’ont pu transiger pour obtenir un joueur capable de remplacer la production d’Iginla, ni en embaucher un sur le marché des joueurs autonomes. Eriksson a par moments joué comme le joueur qu’il a déjà été aux Jeux olympiques 2014 de Sotchi. Il a bien fait alors qu’il était jumelé à Henrik Sedin et Daniel Sedin pendant la majeure partie du tournoi, au cours duquel la Suède a remporté la médaille d’argent. Eriksson a aussi développé une certaine chimie en fin de saison avec le centre Carl Soderberg et Chris Kelly, qui avait été muté du centre à l’aile gauche.

    Si Eriksson retrouve sa forme d’antan, il serait un candidat logique sur le trio de Krejci et Lucic.

    « Il s’agit assurément de deux très bons joueurs, a mentionné Eriksson aux médias cet été. J’ai joué deux matchs avec eux la saison dernière, et ce fut très agréable. Nous verrons lorsque les matchs préparatoires vont commencer, et nous allons peut-être nous entraîner un peu ensemble. Attendons de voir comment les choses se présentent.

    « Ce sont deux joueurs intelligents et ils évoluent ensemble depuis quelques années, alors ils se connaissent bien. Alors je tenterai de me joindre à eux et de les aider du mieux que je le peux. »

    L’attaquant Reilly Smith, qui a aussi été acquis par les Bruins dans le cadre de la transaction impliquant Seguin, a compensé certains des déboires d’Eriksson en amassant 20 buts et 51 points. Smith pourrait être un autre candidat pour remplacer Iginla.

    Peu importe qu’il se retrouve sur le premier, le deuxième ou le troisième trio, Eriksson doit demeurer en santé et répondre aux attentes placées en lui à l’attaque pour que les Bruins puissent continuer à connaître du succès en saison régulière.