Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Bruins ne paniquent pas après leur élimination hâtive

    samedi 2014-08-23 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Bruins ne paniquent pas après leur élimination hâtive
    Les Bruins ne paniquent pas après leur élimination hâtive

    Les Bruins de Boston n’ont pas été en mesure de défendre leur titre de champions de l’Association de l’Est la saison dernière, alors qu’ils se sont inclinés en sept matchs en deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

    Leur élimination hâtive a été doublement douloureuse, car non seulement avaient-ils remporté le trophée des Présidents qui leur procurait l’avantage de la glace tout au long des séries éliminatoires, mais aussi parce que l’équipe qui a mis fin à leur saison était leur rival de toujours, le Canadien de Montréal.

    Dans d’autres formations de la LNH, une défaite comme celle subie par les Bruins l’an dernier, qui les a empêchés d’atteindre leur objectif ultime, aurait pu entraîner des changements majeurs au sein de la formation. Cependant, ce n’est pas de cette façon que fonctionne le directeur général Peter Chiarelli.

    Il n’y a pas de bouton panique dans le monde de Chiarelli. Il est demeuré confiant en son équipe après sa défaite en deuxième ronde en 2010 contre les Flyers de Philadelphie, alors que les Bruins avaient gaspillé une avance de 3-0 dans la série. La décision de Chiarelli s’est révélée être payante puisque Boston a soulevé la Coupe Stanley dès la saison suivante.

    Les Bruins ont été éliminés en première ronde l’année suivant leur conquête, mais encore une fois, Chiarelli n’a effectué que des changements mineurs à son personnel de soutien, et un an plus tard, l’équipe bâtie autour des centres Patrice Bergeron et David Krejci, du défenseur Zdeno Chara et du gardien Tuukka Rask (un auxiliaire spectaculaire pour Tim Thomas) est retournée en Finale de la Coupe Stanley, où elle a baissé pavillon devant les Blackhawks de Chicago.

    Il ne faut donc pas se surprendre si la saison morte 2014 a été tranquille à Boston.

    Bien que l’attaquant Jarome Iginla, qui a terminé à égalité avec Bergeron au sommet du classement des buteurs de l’équipe (30 buts) la saison dernière, ait décidé de poursuivre sa carrière avec l’Avalanche du Colorado, les Bruins possédaient des options limitées afin de le remplacer en raison du peu de marge de manœuvre dont ils disposaient sous le plafond salarial.

    Les Bruins ont aussi laissé partir le gardien auxiliaire Chad Johnson (moyenne de buts alloués de 2,10, pourcentage d’arrêts de ,925 en 27 matchs) sur le marché des joueurs autonomes, et ce dernier a signé un contrat de deux ans avec les Islanders de New York.

    Chiarelli a trouvé un terrain d’entente avec huit de ses joueurs autonomes avec compensation au cours de l’été, dans l’optique de conserver presque intact le groupe de joueurs de la saison dernière.

    « Je crois que l’équipe peut connaître beaucoup de succès en séries éliminatoires dans son état actuel, a confié Chiarelli. Si nous pouvons y apporter de petits changements, tant mieux. Nos jeunes joueurs s’améliorent sans cesse, alors notre équipe s’améliore par le fait même. Je suis satisfait de la structure de cette équipe, et en tant que directeur général, on souhaite toujours y apporter quelques modifications pour l’améliorer. J’ai été réticent, et on peut me comprendre, à apporter des changements majeurs, et je vais continuer dans cette voie. Je suis à l’aise avec le noyau et la composition de cette équipe. »

    Chiarelli a insisté sur le fait qu’il lui reste du travail à accomplir. Les joueurs autonomes avec compensation Torey Krug (40 points) et Reilly Smith (51 points), qui sont tous deux devenus des membres importants des Bruins en 2013-14 à leur première saison complète dans la LNH, sont toujours sans contrat. Un autre joueur autonome sans compensation, Matt Fraser, qui a fait sentir sa présence avec un but et une passe en quatre matchs en séries éliminatoires, doit lui aussi signer une nouvelle entente.

    RETOUR SUR LA SAISON MORTE



    Fiche en 2013-14 : 54-19-9, 117 points. 1er dans la section Atlantique, 1er dans l’Association de l’Est

    Séries éliminatoires 2014 : Défaite en sept matchs contre le Canadien de Montréal en deuxième ronde de l’Association de l’Est

    Ajouts : Aucun

    Soustractions : AD Jarome Iginla, G Chad Johnson, D Andrej Meszaros

    Joueurs autonomes : D Torey Krug (avec compensation), AD Reilly Smith (avec compensation), AD Matt Fraser (avec compensation)

    Candidats à une promotion : C Ryan Spooner, C Alexander Khokhlachev, D David Warsofsky, G Niklas Svedberg

    Premiers choix au repêchage 2014 de la LNH : AD David Pastrnak (25e au total)

    Selon CapGeek.com, les Bruins se trouvent déjà au-dessus du plafond salarial avant même d’avoir accordé de nouveaux contrats à ces trois joueurs, alors du mouvement est à prévoir d’ici le début de la saison le 8 octobre.

    « Est-ce que je suis satisfait? L’une des choses dont j’étais certain était que nous allions être plutôt tranquilles après la conclusion du dossier Iginla, a indiqué Chiarelli. Nous avons été impliqués dans deux ou trois négociations qui se poursuivent toujours. D’autres négociations ont échoué, alors nous continuons à travailler. »

    Les défis ont été plus grands à l’extérieur de la glace que sur celle-ci pour les Bruins. L’entraîneur adjoint Geoff Ward a quitté l’équipe pour accepter un emploi d’entraîneur en Allemagne, et il a été remplacé par l’ancien entraîneur du Colorado, Joe Sacco. De plus, le directeur général adjoint Jim Benning est maintenant le directeur général des Canucks de Vancouver.

    La saison morte a aussi permis à plusieurs joueurs de retrouver la santé. Le défenseur Dennis Seidenberg semblait prêt à revenir au jeu à la suite d’une blessure aux ligaments du genou si les Bruins franchissaient une autre ronde en séries éliminatoires. Il a maintenant pu profiter de l’été pour récupérer à 100 pour cent. Le défenseur Adam McQuaid (cheville), l’ailier gauche Milan Lucic (poignet) et le centre Chris Kelly (dos) ont tous profité de la saison morte pour se remettre d’opérations.

    Avec le retour en santé de Seidenberg et McQuaid, les Bruins comptent un surplus évident de joueurs à la ligne bleue avec Chara, Krug, Johnny Boychuk, Dougie Hamilton, Kevan Miller, Matt Bartkowski et l’espoir David Warsofsky. Si les Bruins devaient échanger un ou plusieurs de leurs défenseurs, ils devraient probablement obtenir en retour un ailier droitier, car tous leurs vétérans sur les ailes sont gauchers.

    L’inaction de la haute direction des Bruins ne doit toutefois pas être considérée comme un signe que tout est parfait. Que Chiarelli y parvienne cet été, au cours du camp d’entraînement ou au cours de la saison, le directeur général est déterminé à prendre les mesures nécessaires pour éviter une autre défaite en deuxième ronde.

    « Je crois que le message que devraient saisir les partisans est que je ne suis pas prêt à démanteler l’équipe. Alors il y a de l’espace entre cette option et là où je me trouve présentement, a-t-il déclaré. Cela ne veut pas dire que je ne veux pas améliorer l’équipe. Je sais à quoi m’attendre de nos joueurs, et je pense avoir été loyal envers ceux qui nous ont permis de gagner la Coupe Stanley, mais je ne suis pas loyal sans condition. Je ne vais donc pas m’empêcher d’effectuer des transactions pour cette raison. Cependant, j’ai confiance envers notre noyau et l’attitude de ce groupe, qui nous ont permis de connaître beaucoup de succès. Ce groupe possède beaucoup de caractère. »