Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Sénateurs prolongent de trois ans le contrat du gardien Craig Anderson

lundi 2014-08-25 / 18:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Sénateurs prolongent de trois ans le contrat du gardien Craig Anderson
Les Sénateurs prolongent de trois ans le contrat du gardien Craig Anderson

Les Sénateurs d'Ottawa croient qu'ils ont l'un des meilleurs tandems de gardiens de but de la LNH et ils ont fait en sorte que cela demeure le cas au-delà de la prochaine saison.

Les Sénateurs et le gardien Craig Anderson se sont entendus lundi sur les termes d’une prolongation de contrat de trois ans pour la somme de 12,6 millions $, entente qui fera qu’Anderson sera sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2017-18.

La prolongation de contrat octroyée à Anderson survient un peu plus de trois semaines après que les Sénateurs eurent annoncé avoir accordé un contrat de trois ans et 6,675 millions $ au gardien de but Robin Lehner, qui était joueur autonome avec compensation.

Anderson touchera 4,75 millions $ lors de chacune des deux premières années de l'entente et 3,1 millions $ pour la dernière saison, pour une valeur annuelle moyenne de 4,2 millions $.

Ensemble, les deux gardiens de but compteront pour un total de 6,45 millions $ sous le plafond salarial en 2015-16, somme inférieure à ce que les Rangers de New York donnent à Henrik Lundqvist (8,5 millions $), à ce que les Bruins de Boston donnent à Tuukka Rask (7 millions $), à ce que les Predators de Nashville donnent à Pekka Rinne (7 millions $) et à la somme consentie à Carey Price par le Canadien de Montréal (6,5 millions $), selon CapGeek.com.

Avec Anderson et Lehner sous contrat au moins jusqu'à la saison 2016-17, les Sénateurs sont confiants d’être solides devant le filet pour un bon moment.

« Nous sentions qu’en prolongeant le contrat de Craig, nous aurions probablement l'un des meilleurs tandems de la ligue», a déclaré l’assistant au directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion. « Le processus de réflexion était plutôt simple. Selon notre groupe de direction, et dont [le directeur général] Bryan Murray, le fait de pouvoir compter sur deux gars qui sont en mesure de gagner des matchs pour nous était quelque chose d'important. Deux gars qui se poussent mutuellement. »

Anderson, 33 ans, dit avoir une bonne relation avec Lehner, 23 ans, et que la présence de chacun va pousser l’autre à se dépasser.

« Au cours des deux dernières années, je l'ai vu se transformer en un vrai professionnel », a dit Anderson au sujet de Lehner. « Je pense que ce sera bon pour l'équipe quand nous ferons bien notre travail tous les deux, quand nous continuerons à nous pousser l’un et l’autre afin d’offrir à l'équipe deux bonnes options. C'est tout ce que vous pouvez demander. Si je fais mon travail, ça le poussera à faire encore mieux et quand il fera le sien, ça me poussera à faire encore mieux de mon côté. »

Anderson vient de connaître une saison difficile au cours de laquelle il a terminé au 34e rang des gardiens de but dans la LNH avec un pourcentage d'arrêts de ,911 en 53 matchs, et au 44e rang avec une moyenne de buts alloués de 3,00. Les statistiques de Lehner ont été semblables à celles d’Anderson, lui qui a présenté un pourcentage d’arrêts de ,913 et une moyenne de buts alloués de 3,06 en 36 matchs. Ce fut la pire saison de leurs carrières respectives, ce qui peut indiquer que le problème était possiblement basé sur ce qui se passait devant eux.

« Je sentais évidemment que je pouvais en faire plus, a déclaré Anderson. Mais en tant que groupe, nous aurions tous pu faire mieux. Lorsque tout le monde joue un peu mieux, toute l'équipe performe mieux. C’est sur cela que nous mettrons l’accent dans le futur. Si tout le monde peut jouer un peu mieux, y compris moi-même, nous gagnerons des matchs de hockey. »

Anderson sera âgé de 37 ans au moment où son contrat prendra fin, ce qui ne représente pas un problème pour Dorion et les Sénateurs.

« Il jouera avec nous jusqu'à la mi-trentaine, et nous pensons qu’historiquement, les gardiens de but dans cette tranche d’âge demeurent performants », a déclaré Dorion.

Dorion a également confirmé que ni Anderson, ni Lehner n’avaient de clause de non-échange dans leurs contrats.

« C'était un aspect qui nous semblait important dans les négociations », a dit Dorion.

La récente histoire des tandems de gardiens où aucun numéro un n’était clairement identifié n’est pas couronnée de succès, en particulier quand vient le temps d’amorcer les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Les Blues de St. Louis sont l'exemple le plus récent d'une équipe qui s'est appuyée sur deux gardiens de but, avec un duo formé de Brian Elliott et Jaroslav Halak. Ils ont tenté de remédier à cela lors de la dernière saison en faisant l'acquisition de Ryan Miller des Sabres de Buffalo, juste avant la date limite des transactions dans la LNH, bien que Miller ne soit pas parvenu à répondre aux attentes.

Mais Anderson estime qu'il y a un effet positif à savoir qu'il y a quelqu'un qui cherche à prendre votre temps de glace, comparant la situation à aller au gymnase par vous-même plutôt que d'y aller avec un entraîneur qui vous poussera à en faire un peu plus au cours de votre séance.

« C'est une position tellement unique, a déclaré Anderson. Quand vous êtes un attaquant, vous jouez de six à 16 minutes par soir. Selon la façon dont vous jouez ce soir-là, vous pouvez obtenir plus ou moins de temps d’utilisation. Du point de vue d'un gardien de but, si vous ne jouez pas bien, vous demeurez assis sur le banc à regarder la totalité du match depuis cet endroit pendant 60 minutes. Donc, il y a certainement ce facteur qui vous pousse à en donner un peu plus, à effectuer quelques minutes supplémentaires lors des séances d’entraînement. Ça vous rappelle constamment qu’il vous faut absolument faire certaines choses. »

La signature d'Anderson, qui aurait pu devenir joueur autonome sans restriction en juillet prochain, suit un modèle de gestes préventifs posés par la direction des Sénateurs au cours de la présente saison morte. La semaine dernière, Ottawa a fait signer l’attaquant Clarke MacArthur au bas d’une prolongation de contrat de cinq ans pour la somme de 23,25 millions $, et le défenseur Mark Borowiecki au bas d’une prolongation de contrat de trois ans pour la somme de 3,3 millions $.

Il restait une saison aux ententes des deux joueurs, comme c’était aussi le cas pour Anderson. Dorion a affirmé que l'équipe travaillait pour prolonger les ententes de l'attaquant Bobby Ryan et du défenseur Marc Methot, qui entameront tous les deux la dernière saison de leurs ententes.

Les Sénateurs ont vécu passablement de situations contractuelles dramatiques au cours des 14 derniers mois, à commencer par le départ du capitaine Daniel Alfredsson, qui a quitté à titre de joueur autonome l'été dernier. De plus, l’équipe a accepté d’accéder à la demande de transaction formulée par celui qui a succédé à Alfredsson en tant que capitaine, Jason Spezza, qui a été échangé aux Stars de Dallas au cours de l’été.

Il semble que l'équipe cherche à éviter un troisième été marqué par le mécontentement et tente de maintenir une certaine continuité au sein de son alignement.

« Je pense que dans un sens, cela démontre à nos partisans que nous essayons de faire les choses aussi bien et aussi efficacement que possible. Mais la chose la plus importante est d’éviter les distractions, a déclaré Dorion. Je pense que c'est un signal lancé par notre propriétaire, qui se commet et s’engage à long terme pour essayer de gagner aussi longtemps que nous le pourrons. »

 

La LNH sur Facebook