Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    La santé de Zetterberg et Datsyuk est la clé de l’alignement des Red Wings

    mercredi 2014-08-20 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    La santé de Zetterberg et Datsyuk est la clé de l’alignement des Red Wings
    La santé de Henrik Zetterberg et Pavel Datsyuk est la clé de l’alignement des Red Wings

    Le transfert des Red Wings de Detroit vers l’Association de l’Est devait être synonyme de domination pour une équipe qui était fermement installée parmi l’élite de l’Association de l’Ouest depuis des années.

    Detroit a forcé les éventuels champions de la Coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago, à disputer un match ultime en 2013, et les Red Wings, qui venaient de revamper leur alignement avec les arrivées de Daniel Alfredsson et Stephen Weiss ainsi qu’avec la présence de jeunes joueurs qui avaient bien fait en séries éliminatoires, devaient se battre pour le premier rang de leur nouvelle association.

    Cela ne s’est pas passé comme prévu, en partie en raison de l’avalanche de blessures subies par leurs joueurs clés. Les Red Wings ont néanmoins préservé leur incroyable séquence de participations consécutives aux séries éliminatoires (23 saisons), mais se sont inclinés en première ronde contre les Bruins de Boston.

    Le directeur général Ken Holland a tenté d’améliorer sa brigade défensive sur le marché des joueurs autonomes au cours des trois dernières années, mais n’a pu y arriver. Le groupe d’attaquants semble compter sur beaucoup de profondeur et de talent, alors que plusieurs espoirs ont prouvé au cours des deux dernières campagnes qu’ils pouvaient évoluer dans la LNH.

    Davantage de chance au chapitre des blessures et l’arrivée de renforts en défensive à un moment ou à un autre cette saison pourraient aider Detroit à être plus qu’une équipe qui se bat pour une place en séries éliminatoires.

    Voici l’alignement prévu pour les Red Wings en 2014-15 :

    ATTAQUANTS

    Henrik Zetterberg - Pavel Datsyuk - Gustav Nyquist

    Tomas Tatar - Stephen Weiss - Johan Franzen

    Justin Abdelkader - Darren Helm - Tomas Jurco

    Riley Sheahan - Joakim Andersson - Drew Miller

    Luke Glendening - Daniel Cleary

    Gustav Nyquist, qui a entrepris la dernière campagne dans les rangs mineurs en raison de contraintes liées au plafond salarial, a connu toute une éclosion l’an dernier et a dirigé l’attaque lorsque Pavel Datsyuk ou Henrik Zetterberg (ou les deux) étaient blessés. Zetterberg et Datsyuk sont toujours des joueurs fantastiques, mais les Red Wings doivent les garder en santé.

    Weiss a connu une première saison désastreuse avec les Red Wings, mais l’entraîneur Mike Babcock pourrait lui donner une autre chance afin de voir s’il peut s’emparer du rôle de deuxième centre. Babcock aime rassembler Zetterberg et Datsyuk sur la même unité, mais Weiss, ou peut-être Riley Sheahan, doit représenter une option fiable sur le deuxième trio pour qu’il puisse le faire.

    Tomas Tatar, Tomas Jurco et Sheahan ont également bien joué vers la fin de la saison. Il y a d’autres espoirs prometteurs, surtout le premier choix de l’équipe en 2013 (20e au total) Anthony Mantha, qui pourraient aider les Red Wings cette année.

    POUR LES POOLERS



    Mésestimé : Niklas Kronwall – Kronwall continue, sans faire de bruit, de faire partie des 15 meilleures options pour les poolers chez les défenseurs. Au cours des deux dernières saisons, ses 78 points le placent au septième rang chez les arrières de la LNH, et bien qu’il ne marque pas beaucoup, ses 65 mentions d’aide au cours de cette période lui procurent une égalité au troisième rang à sa position. Il n’obtient pas la même reconnaissance que des joueurs comme Ryan Suter et Kris Letang, mais il pourrait être avancé que Kronwall sera plus utile pour les poolers que ces deux joueurs la saison prochaine.

    Surévalué : Gustav Nyquist – Tous les poolers vont saliver à l’idée de mettre la main sur Nyquist au cours du prochain repêchage, mais vous devriez savoir qu’il va régresser en 2014-15. Ses statistiques totales ne devraient pas être à la baisse, puisqu’il n’a disputé que 57 parties l’an dernier, mais sa moyenne de points par match oui. Nyquist a conclu la dernière campagne avec un total ahurissant de 28 buts, et sa moyenne de 0,49 but par match lui a conféré le sixième rang dans la LNH parmi les joueurs ayant pris part à au moins 35 parties. Cependant, 22 de ses 28 buts ont été inscrits à forces égales, et il a maintenu un pourcentage de tirs ridicule de 18,3 pour cent. Ces deux statistiques sont presque impossibles à répéter. Une autre chose à retenir est que la majeure partie de sa domination a été exercée en février et mars (27 points en 21 matchs) alors que les super-vedettes Pavel Datsyuk et Henrik Zetterberg étaient blessées, ce qui a permis à Nyquist de jouer un rôle plus important. Lorsque la formation est en santé, le rôle de Nyquist diminue, tout comme sa valeur pour les poolers. Attendez-vous à une saison de 25 buts et 55 points, et vous ne serez pas déçus.

    Sous le radar : Tomas Tatar – Selon dobberhockey.com, Tatar a la plupart du temps complété un trio avec Tomas Jurco et Riley Sheahan la saison dernière. Si ce trio peut demeurer intact dans le futur, les Red Wings pourraient avoir sous la main une bonne combinaison. Tatar, âgé de 23 ans, a récolté 19 buts, 39 points et un différentiel de plus-12 en 73 rencontres avec Detroit l’an dernier. Il a aussi passé 2:17 par match sur le jeu de puissance, et ce total devrait augmenter, ce qui devrait stimuler sa production en avantage numérique (il n’a amassé que six points sur le jeu de puissance en 2013-14). Il y a encore beaucoup de place pour amélioration en ce qui concerne Tatar, et il pourrait être payant de tenter sa chance en le repêchant avec l’un de vos derniers choix.

    -- Suivez Matt Cubeta sur Twitter : @NHLQubes

    Ce groupe pourrait aussi inclure Alfredsson, qui n’a toujours pas décidé s’il allait jouer en 2014-15, mais qui s’alignera presque assurément avec Detoit s’il poursuit sa carrière. Cette attaque compte sur des vedettes et de la profondeur. La seule chose dont Detroit a besoin, c’est de davantage de chance par rapport à la santé.

    DÉFENSEURS

    Niklas Kronwall - Jonathan Ericsson

    Brendan Smith - Danny DeKeyser*

    Kyle Quincey - Jakub Kindl

    Brian Lashoff

    Niklas Kronwall fait presque partie de l’élite de la ligue à sa position. Jonathan Ericsson est son partenaire régulier, et Kronwall s’est ennuyé de lui pendant la moitié de la dernière campagne. Brendan Smith et Danny DeKeyser sont capables d’évoluer sur les deux premières paires de défenseurs dans la LNH, mais ils travaillent encore sur leur constance.

    Après avoir présumément échoué dans leur tentative d’attirer à Detroit quelques gros noms sur le marché des joueurs autonomes, les Red Wings ont finalement réembauché Kyle Quincey pour beaucoup d’argent étant donné qu’il pourrait être seulement le cinquième ou sixième défenseur de l’équipe. Le groupe de six défenseurs semble plutôt coulé dans le béton, mais un joueur comme Adam Almquist ou Xavier Ouellet pourrait impressionner au cours du camp d’entraînement.

    GARDIENS

    Jimmy Howard

    Jonas Gustavsson

    Jimmy Howard a disputé la première saison de son nouveau contrat à long terme l’an dernier, et il a offert des performances correctes, sans plus. Son pourcentage d’arrêts de ,910 était son plus bas depuis 2010-11 et il a raté quelques matchs en raison de blessures, comme plusieurs joueurs des Red Wings. Il a seulement pris part à trois des cinq matchs des siens en séries éliminatoires.

    Pour que les Red Wings reprennent leur place parmi l’élite de la ligue, Howard devra impérativement rebondir. Jonas Gustavsson est un auxiliaire qui offre un rendement dans la moyenne à ce point-ci de sa carrière, tandis que Petr Mrazek se forge un CV appréciable depuis son arrivée à Grand Rapids il y a deux saisons. Ce dernier pourrait être l’une des meilleures options de la ligue en tant que troisième gardien.

    AUSSI DANS LA COURSE : AD Anthony Mantha, AG Teemu Pulkkinen, D Xavier Ouellet, D Ryan Sproul, G Petr Mrazek

    *Joueur autonome avec compensation

    Suivez Corey Masisak sur Twitter : @cmasisak22