Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Combine de la LNH procurera de la visibilité à la ville de Buffalo

lundi 2014-08-18 / 21:04 / LNH.com - Nouvelles

Par Joe Yerdon - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Combine de la LNH procurera de la visibilité à la ville de Buffalo
Le Combine de la LNH procurera de la visibilité à la ville de Buffalo

BUFFALO – Colin Campbell, le vice-président senior exécutif des opérations hockey de la LNH, a annoncé lundi que le Combine annuel de la LNH allait avoir lieu à Buffalo en 2015 et 2016 au First Niagara Center, domicile des Sabres de Buffalo, et au HarborCenter, dont la construction achève.

« Nous travaillons sur cette annonce depuis quelques années, a indiqué Campbell. [Le président des Sabres] Ted Black et moi avons eu une conversation il y a au moins deux ans à propos de tenir notre Combine à Buffalo. J’ai discuté avec notre directeur du dépistage, Danny Marr, et il nous a semblé qu’il s’agissait d’un mariage naturel avec ce que Terry et Kim Pegula ont fait de cet endroit. Cela a certainement ouvert les yeux de certaines personnes à la Ligue nationale de hockey, et je crois qu’il allait de soi que nous organisions notre Combine ici. »

Cet événement annuel, qui est tenu à Toronto depuis 1999, est supervisé par le Bureau central de dépistage de la LNH. Il rassemble au même endroit environ 100 des meilleurs espoirs admissibles au prochain repêchage, afin que les équipes de la LNH puissent effectuer des entrevues, et que les espoirs subissent des examens médicaux et des tests pour évaluer leur condition physique. Le Combine 2014 a réuni 119 espoirs, qui ont pris part pendant cinq jours à des entrevues et à des examens médicaux au Westin Bristol Place, avant de participer aux tests physiques au International Centre, situé à proximité.

Campbell a expliqué que le processus mis en place pour attribuer cet événement était ouvert à toutes les équipes de la LNH, et que les finalistes ont été les Penguins de Pittsburgh et les Sabres. Le HarborCenter, qui ouvrira à l’automne et qui est adjacent au First Niagara Center, a donné l’avantage à Buffalo.

« Buffalo, pour plusieurs personnes dans le monde du hockey, est presque synonyme d’équipe originale, a ajouté Campbell. Cette équipe existe depuis longtemps et elle possède une longue histoire. »

Le HarborCenter contiendra deux patinoires aux dimensions de la LNH, un hôtel Marriott ainsi que des restaurants et des magasins de détail. Des installations comme celles-là situées aux abords du First Niagara Center ont fait de Buffalo une candidature difficile à ignorer.

« Nous avions 170 millions de bonnes raisons devant nous que nous allions utiliser à notre avantage, a noté Black en parlant du HarborCenter. Peut-être que la LNH a regardé nos installations pour se dire : “Voici un campus de trois patinoires que nous ne possédions pas auparavant et que personne n’a encore utilisé, cela offre des options merveilleuses pour des activités avec les partisans“. Nous avons aussi le Canalside [un parc et des installations dédiées au divertissement] à cet endroit, et des centaines de milliers de personnes qui le visitent. Il y a tellement d’opportunités. Je considère cela comme un avantage.

« Buffalo représente un grand marché lorsqu’on parle d’ambition, mais il s’agit d’une petite ville, la plus petite de la LNH. C’est un avantage. La proximité avec le Canada, en particulier avec l’Ontario, en est un autre. Toutes ces choses que l’on ne considère peut-être pas toujours comme positives, nous les avons tournées à notre avantage. »

Les Sabres seront les hôtes du Combine à un moment clé, étant donné que l’équipe se trouve en reconstruction.

Buffalo a obtenu la plus faible récolte de points dans la ligue la saison dernière et a sélectionné le centre du Ice de Kootenay Sam Reinhart avec le deuxième choix au total du repêchage 2014 de la LNH. L’équipe possède actuellement trois choix de première ronde et deux choix de deuxième ronde au repêchage de 2015, et les Sabres pourraient encore une fois parler parmi les premiers l’été prochain.

Parmi les espoirs qui devraient prendre part au Combine en 2015 se trouvent le centre des Otters d’Erie Connor McDavid et le centre Jack Eichel, qui disputera une première année à l’Université de Boston à l’automne.

McDavid, un attaquant de 6 pieds et 185 livres, a terminé au quatrième rang de la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) la saison dernière avec une récolte de 99 points. Il a aussi amassé un but et trois passes en quatre parties au Championnat mondial junior (CMJ) 2014 de la FIHG à l’âge de 16 ans. Il était le sixième joueur de 16 ans à représenter le Canada au CMJ, après Sidney Crosby, Eric Lindros, Jason Spezza, Jay Bouwmeester et Wayne Gretzky.

« Lorsque l’on observe Connor, la manière dont il se prépare à l’extérieur de la glace et pour les rencontres, on voit qu’il est un futur professionnel », a confié l’entraîneur de l’équipe canadienne junior, Benoit Groulx. « Il sera un joueur exceptionnel dans le futur. »

Eichel (6 pieds 2 pouces, 195 livres) a mené l’équipe des moins de 18 ans du Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP) avec 38 buts et 87 points en 53 matchs l’an dernier, en plus d’amasser un but et quatre passes en cinq parties avec les États-Unis au CMJ 2014.

« Il serait probablement capable d'évoluer dans la LNH dès maintenant en raison de son coup de patin », a avancé l’entraîneur de l’équipe américaine junior, Mark Osiecki. Il lui reste du chemin à faire du côté physique, mais il possède un talent incroyable. »

Avoir la chance de montrer à McDavid, Eichel et plusieurs autres futures vedettes de la LNH ce que la ville de Buffalo a à offrir a fait partie des motivations principales de l’équipe derrière l’obtention du Combine.

« Buffalo souffre d’un problème de perception, mais s’efforce de changer cela, a souligné Black. Une fois qu’une personne s’établit ici, et cela vaut aussi pour les entreprises, elle ne veut plus quitter la ville. Le défi est d’attirer les gens ici. Tout ce que nous pouvons faire pour promouvoir la ville de Buffalo, pour obtenir de la visibilité, surtout à la fin de mai et au début juin alors que la température est magnifique, nous le faisons, car il s’agit d’un autre pas afin d’améliorer l’image de notre ville, de notre organisation et de faire de Buffalo une destination appréciée. »

 

La LNH sur Facebook