Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Sabres s’attendent à une amélioration rapide après les modifications apportées au cours de l’été

    samedi 2014-08-16 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Jon Lane - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Sabres s’attendent à une amélioration rapide après les modifications apportées au cours de l’été
    Les Sabres s’attendent à une amélioration rapide après les modifications apportées au cours de l’été

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2014-15, et analysera en profondeur les 30 équipes de la ligue tout au long du mois d’août.

    Le directeur général des Sabres de Buffalo Tim Murray a donné le ton au cours de sa conférence de presse au terme de la saison en avril, alors qu’il a évalué la pire équipe de la LNH en 2013-14. En poste depuis trois mois, Murray a clairement indiqué que des changements allaient être apportés – plusieurs changements.

    « À plusieurs occasions, il était difficile de regarder jouer cette équipe », a reconnu Murray.

    Tout n’a effectivement pas été joli. L’entraîneur Ron Rolston et le directeur général Darcy Regier ont été congédiés après que l’équipe eût connu un départ de 4-15-1, le pire de son histoire. Les Sabres ont terminé la saison au dernier rang au chapitre des victoires (21) et des points (52), et leur total de 150 buts marqués en temps régulier et en prolongation représente le plus bas total de la ligue depuis la première expansion de la LNH. À la suite d’une saison qu’il a qualifiée de « complètement inacceptable », Murray a refusé d’adhérer à une reconstruction de cinq ans et a décidé d’accélérer la reconstruction des Sabres en embauchant cinq joueurs autonomes le 1er juillet.

    « Lorsque Tim a refusé de parler d’une reconstruction de cinq ans, c’était exactement ce que je voulais entendre », a admis Ted Nolan, qui a conservé un dossier de 17-36-9 après avoir pris les rênes de l’équipe à titre d’entraîneur par intérim, et qui a depuis signé une prolongation de trois ans en mars. « Qui sait ce qui va se passer dans cinq ans? En tant qu’entraîneur, mon travail est toujours de me soucier du présent. Le présent pour moi, est de préparer cette équipe afin qu’elle soit la meilleure possible. Si nous obtenons des joueurs comme ce fut le cas cet été, cette reconstruction pourrait être de très courte durée, et nous pourrons alors nous battre pour obtenir ce que tout le monde veut avoir, la Coupe Stanley. »

    Ce ne sera pas facile, mais une place en séries éliminatoires n’est pas impossible. Il suffit de regarder ce que l’Avalanche du Colorado a fait l’an dernier, passant de l’avant-dernier rang du classement général au troisième rang, remportant au passage le titre de la section Centrale. L’approche agressive de Murray a convaincu l’attaquant Chris Stewart, l’une des premières pièces acquises dans le cadre de la reconstruction dans la transaction impliquant Ryan Miller, et il croit que les séries éliminatoires représentent « un objectif très, très réaliste pour nous ».

    « Je crois que sur papier, nous formons sans aucun doute une équipe capable de participer aux séries éliminatoires, a affirmé Stewart. Nous comptons sur de bons joueurs qui sont prêts à faire un pas dans la bonne direction et à assumer du leadership. Je pense que nous avons fait un énorme pas dans la bonne direction le 1er juillet, et je crois que nous formerons une équipe qui va assurément surprendre quelques formations l’an prochain. »

    Ce remaniement a commencé la saison dernière avec les transactions de Thomas Vanek, Miller, Matt Moulson, Cody McCormick et Steve Ott, et s’est poursuivi avec le rachat sans pénalité des contrats de l’attaquant Ville Leino et du défenseur Christian Ehrhoff, ainsi qu’avec la sélection d’un possible centre de premier plan Sam Reinhart au deuxième rang au total du repêchage 2014 de la LNH.

    Lorsque le cadran a indiqué midi le 1er juillet, Murray s’est mis au travail en accordant au natif de Rochester Brian Gionta un contrat de trois ans d’une valeur de 12,75 millions $. Moulson (cinq ans, 25 millions $) et McCormick (trois ans, 4,5 millions $) sont rentrés au bercail après avoir été échangés au Wild du Minnesota à la date limite des transactions de la LNH. L’attaquant Marcus Foligno (deux ans, 3,75 millions $) a accepté une prolongation de contrat, et Murray a ajouté de la profondeur à la ligne bleue en accordant une entente à Andrej Meszaros (un an, 4,125 millions $) et en faisant l’acquisition de Josh Gorges du Canadien de Montréal en retour d’un choix de deuxième ronde en 2016.

    RETOUR SUR LA SAISON MORTE



    Fiche en 2013-14 : 21-51-10, 52 points, 8e dans la section Atlantique, 16e dans l’Association de l’Est

    Séries éliminatoires 2014 : Pas qualifiés

    Ajouts : AG Matt Moulson, AD Brian Gionta, D Andrej Meszaros, D Josh Gorges, C Cody McCormick, C Zac Dalpe, D Tyson Strachan, AG Jordan Samuels-Thomas, D André Benoît

    Soustractions : D Christian Ehrhoff, AG Ville Leino, C Cory Conacher, AG John Scott

    Joueurs autonomes : C Zenon Konopka (sans compensation), D Henrik Tallinder (sans compensation), D Jamie McBain (sans compensation)

    Candidats à une promotion : C Sam Reinhart, AD Joel Armia, C Mikhail Grigorenko, D Chad Ruhwedel, D Mark Pysyk, D Nikita Zadorov, D Rasmus Ristolainen

    Premiers choix au repêchage 2014 de la LNH : C Sam Reinhart (2e au total), AG Brendan Lemieux (31e au total)

    Plus tard au mois de juillet, le meilleur buteur et premier centre de l’équipe Tyler Ennis a accepté une prolongation de contrat de cinq ans d’une valeur de 23 millions $, alors que le défenseur Andre Benoit a accepté un contrat d’un an d’une valeur de 800 000 $. Cette avalanche d’activité a démontré que Buffalo et le programme de Nolan exerçaient un certain attrait.

    « L’une des choses que j’ai toujours tenté de faire est de créer un environnement où les gens peuvent s’épanouir, progresser et se sentir désirés, a souligné Nolan. Il n’y a rien de [mieux] au monde que le sentiment d’être désiré, de faire partie de quelque chose de spécial. Il y a plusieurs bonnes [raisons] qui poussent les joueurs à vouloir jouer à Buffalo, et je suis simplement content de constater que nous nous trouvons dans un environnement créatif. »

    L’acquisition de plusieurs vétérans apportera du leadership à un jeune noyau formé de joueurs de centre prometteurs comme Ennis, Reinhart, Cody Hodgson et Zemgus Girgensons, ainsi que des défenseurs Nikita Zadorov, Rasmus Ristolainen et Jake McCabe.

    « Nous avons ajouté quelques joueurs plus âgés qui ont déjà exercé le rôle de leader dans la ligue, et cela nous rend heureux, a confié Ennis à la station de radio WGR de Buffalo. Moi et [le défenseur Tyler Myers] ainsi que quelques autres joueurs progressons. Il est temps pour nous de prendre plus de place. Nous comptons sur un bon mélange de joueurs plus âgés, de joueurs qui arrivent à maturité prêts à prendre plus de responsabilités, et beaucoup de jeunes joueurs qui poussent. »

    Nolan pourra profiter du travail effectué par Murray pendant une saison complète, et même plus. Malgré la déclaration de Stewart, les séries éliminatoires représentent un défi de taille, mais les Sabres n’attendront pas cinq ans avant de faire du bruit.

    « Il faudra un certain temps à s’ajuster à la culture, à la manière dont nous nous sommes préparés et à la manière dont nous jouons, a avoué Nolan. Ce qui est super, c’est que nous comptons sur un nombre incroyable de jeunes joueurs talentueux, et nous avons embauché des joueurs de caractère possédant des aptitudes de leadership. En combinant ces deux éléments, on crée habituellement un bon mélange.

    « Nous n’avons qu’un endroit où nous diriger : vers le haut. Terminer au 30e rang pour une deuxième saison consécutive n’est probablement pas ce qui est attendu. »

    Suivez Jon Lane sur Twitter : @JonLaneNHL