Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les questions de l’Avalanche incluent la composition des deux premiers trios

    vendredi 2014-08-15 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les questions de l’Avalanche incluent la composition des deux premiers trios
    Les questions de l’Avalanche incluent la composition des deux premiers trios

    Au cours de la première saison de Patrick Roy derrière le banc, l’Avalanche du Colorado est passée du 28e rang du classement général au troisième, a remporté le titre de la section Centrale et a participé aux séries éliminatoires pour la première fois en quatre ans. Cependant, le Colorado ne va pas surprendre ses adversaires comme il l’a fait la saison dernière alors qu’il a gagné ses six premiers matchs et 12 de ses 13 premiers, en route vers une campagne de 52 victoires, ce qui égalait le record d’équipe.

    Voici les cinq questions auxquelles devra répondre l’Avalanche :

    1. Qui va remplacer Paul Stastny au centre du deuxième trio? – Il existe plusieurs options, mais la plus probable serait de muter le lauréat du trophée Calder Nathan MacKinnon de l’aile droite, où il a disputé la majeure partie de la dernière saison, à sa position naturelle de centre. MacKinnon a amassé 24 buts et 63 points alors qu’il a passé la majorité de son temps sur une unité complétée par l’ailier gauche Gabriel Landeskog et Stastny, qui a profité de son autonomie complète pour s’entendre avec les Blues de St. Louis.

    Une autre possibilité serait de déplacer au centre l’ailier gauche Ryan O'Reilly, un autre centre naturel. Ce dernier a toutefois connu la meilleure saison de sa carrière de cinq ans dans la LNH (28 buts, 64 points) alors qu’il évoluait avec le centre Matt Duchene. Il ne serait pas logique de séparer ces deux joueurs.

    2. Qui va jouer à l’aile droite sur le premier trio, qui sera probablement composé d’O'Reilly et Duchene?Alex Tanguay a récolté quatre buts et sept passes en 16 parties alors qu’il évoluait sur le premier trio avant de subir des blessures à la hanche et au genou qui ont mis fin à sa saison. Pierre-Alexandre Parenteau et Jamie McGinn ont tous deux obtenu leur chance en raison des blessures à Tanguay, mais Parenteau a été échangé au Canadien de Montréal le 30 juin en retour de Daniel Brière. McGinn devrait évoluer sur le troisième trio en compagnie de John Mitchell et de Maxime Talbot. Cela laisse donc Tanguay, dont les aptitudes de fabricant de jeux sont excellentes, et l’attaquant de puissance Jarome Iginla, qui a signé un contrat de trois ans d’une valeur de 16 millions $ à titre de joueur autonome après avoir inscrit 30 buts avec les Bruins de Boston.

    3. Est-ce que l’Avalanche en a fait suffisamment pour corriger son point faible? – La défensive du Colorado a alloué plus de 40 lancers dans un match à 10 reprises, et entre 35 et 39 tirs 18 fois. L’Avalanche a ajouté une présence physique nécessaire en faisant l’acquisition de Brad Stuart des Sharks de San Jose en retour d’un choix de deuxième ronde au repêchage 2016 de la LNH et d’un choix de septième ronde en 2017. Il sera jumelé à Erik Johnson, dont les 39 points ont égalé la meilleure récolte de sa carrière l’an dernier.

    Le Colorado a aussi accordé à Zach Redmond un contrat de deux ans d’une valeur de 1,5 million $, en espérant qu’il puisse progresser de la même manière que Nick Holden l’a fait la saison dernière. Holden, qui avait participé à sept matchs dans la LNH à ses cinq saisons précédentes, a connu une belle éclosion sur les deux premières paires de défenseurs. Il a adopté un style robuste et a amassé 10 buts en plus d’afficher un différentiel de plus-12 en 54 rencontres. Redmond, âgé de 25 ans, a disputé 18 parties avec les Jets de Winnipeg en quatre saisons au sein de l’organisation. L’Avalanche n’a toujours pas conclu d’entente avec le joueur autonome avec compensation Tyson Barrie, qui devrait être parfaitement remis d’une blessure à un genou subie au cours des dernières séries éliminatoires.

    4. Est-ce que le finaliste au trophée Vézina Semyon Varlamov peut bâtir sur sa dernière campagne, et est-ce que Reto Berra pourra être un bon auxiliaire? – Le travail effectué par l’entraîneur des gardiens François Allaire avec Varlamov a fait des merveilles sur le jeu et la confiance de ce dernier, et il devrait entreprendre les meilleures années de sa carrière alors qu’il est âgé de 26 ans. C’est du moins ce que croit l’Avalanche, qui lui a accordé un contrat de cinq ans d’une valeur de 29,5 millions $ qui entrera en vigueur cette saison.

    Berra, qui remplace Jean-Sébastien Giguère à titre de gardien no 2, demeure un point d’interrogation. Il a cumulé une fiche de 0-1-1 en deux départs avec une moyenne de buts alloués de 5,83 et un pourcentage d’arrêts de ,781 après que l’Avalanche eût fait son acquisition le 5 mars des Flames de Calgary en retour d’un choix de deuxième ronde en 2014. Le Colorado a ensuite accordé à Berra un contrat de trois ans d’une valeur de 4,35 millions $ et espère que la magie d’Allaire va fonctionner avec Berra de la même manière qu’avec Varlamov.

    5. Contrairement à l’an dernier, est-ce que l’Avalanche comptera sur suffisamment de profondeur pour enlever de la pression à ses deux premiers trios? – Le Colorado semble avoir remédié à cette situation en ajoutant Brière et le centre Jesse Winchester, qui a accepté une entente de deux ans d’une valeur de 1,8 million $ à titre de joueur autonome. Brière n’est plus un joueur pouvant évoluer sur les deux premiers trios, mais lui et Winchester ont marqué un total de 22 la saison dernière, et ils procurent à Roy plusieurs options sur les troisième et quatrième trios avec McGinn, Mitchell, Talbot et Cody McLeod. Patrick Bordeleau, Marc-André Cliche et la recrue Joey Hishon sont aussi dans la course.