Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    L’alignement de l’Avalanche marqué par l’arrivée d’Iginla et le départ de Stastny

    vendredi 2014-08-15 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    L’alignement de l’Avalanche marqué par l’arrivée d’Iginla et le départ de Stastny
    L’alignement de l’Avalanche marqué par l’arrivée d’Iginla et le départ de Stastny

    Après avoir raté les séries éliminatoires au cours de trois saisons consécutives, l’Avalanche du Colorado a amorcé une nouvelle ère en 2013-14 menée par deux légendes de l’organisation.

    Cette nouvelle ère s’est amorcée avec des succès retentissants, avec Patrick Roy et Joe Sakic à la barre. Le Colorado n’est pas seulement retourné en séries éliminatoires, mais il a aussi récolté le deuxième plus haut total de points de l’histoire de l’équipe en plus de s’emparer du titre de leur section pour la première fois depuis que Roy et Sakic étaient de l’alignement.

    Menée par une ribambelle de jeunes vedettes, l’Avalanche a formé l’une des équipes les plus excitantes de la LNH. Elle a fait mentir les statistiques avancées au cours de la saison régulière avant que le Wild du Minnesota ne mette un terme à sa saison en première ronde des séries éliminatoires de l’Association de l’Ouest.

    La saison morte a été intéressante au Colorado. Le centre Paul Stastny a quitté l’équipe pour se joindre à un rival de section, les Blues de St. Louis, en acceptant un contrat tout à fait raisonnable, et il a été remplacé par Jarome Iginla, alors que la jeune merveille Nathan MacKinnon sera mutée de l’aile au centre. Pierre-Alexandre Parenteau a de son côté été échangé au Canadien de Montréal contre Daniel Brière.

    L’Avalanche a aussi fait l’acquisition du défenseur Brad Stuart, et il était alors clair que l’organisation était à la recherche de vétérans. Le fait que l’équipe se soit améliorée ou non pourrait être masqué par la régression anticipée par la communauté des statistiques avancées en 2014-15.

    Voici l’alignement prévu pour l’Avalanche en 2014-15 :

    ATTAQUANTS

    Gabriel Landeskog - Nathan MacKinnon - Jarome Iginla

    Alex Tanguay - Matt Duchene - Ryan O'Reilly

    Jamie McGinn - John Mitchell - Daniel Brière

    Cody McLeod - Marc-André Cliche - Maxime Talbot

    Jesse Winchester - Patrick Bordeleau

    Le nom de Matt Duchene circulait dans les discussions portant sur le joueur le plus utile en début de saison l’an dernier, et celui de MacKinnon pourrait s’y retrouver en 2014-15. Ce dernier a facilement remporté le trophée Calder, et l’aptitude du Colorado à afficher une meilleure possession de rondelle cette saison repose sur lui et sur sa capacité à devenir un joueur réellement dominant.

    Duchene a passé beaucoup de temps sur la glace en compagnie de Ryan O'Reilly la saison dernière, alors Iginla pourrait prendre l’ancien poste de MacKinnon, tandis que ce dernier remplacera Stastny au centre. Alex Tanguay a été blessé pendant la majeure partie de la campagne 2013-14, mais lui, Jamie McGinn ou Brière pourrait obtenir une chance incroyable et évoluer aux côtés de Duchene et O'Reilly.

    Les problèmes du Colorado en possession de rondelle comprennent une défensive sous la moyenne et de possibles failles dans le système ou la philosophie de l’équipe, mais les deux derniers trios étaient aussi grandement en cause. Si tout le monde demeure en santé, l’arrivée de Brière pourrait repousser McGinn ou Maxime Talbot sur le quatrième trio, qui était un trou noir de possession de rondelle pour l’équipe l’an dernier. Le nouveau venu Jesse Winchester pourrait aussi se tailler un poste régulier et apporter sa contribution.

    POUR LES POOLERS



    Mésestimé : Gabriel Landeskog – Landeskog a été le seul joueur de la ligue l’an dernier à inscrire 25 buts, conserver un différentiel de plus-20, appliquer 175 mises en échec et diriger 220 tirs au but, et ce qui est le plus effrayant dans tout cela est que cet ailier gauche n’est âgé que de 21 ans. Si l’on tient également compte de ses minutes de punition (au moins 50 minutes de punitions au cours de deux de ses trois premières campagnes dans la LNH), on se retrouve avec l’un des contributeurs les plus mésestimés de la ligue dans toutes les catégories. Cette saison, Landeskog devrait évoluer avec le dernier lauréat du trophée Calder Nathan Mackinnon, qui devrait faire sa place parmi les 20 joueurs les plus intéressants pour les poolers, alors il n’existe aucune raison de s’inquiéter du départ de Paul Stastny.

    Surévalué : Erik Johnson – Après avoir connu quelques saisons décevantes, le défenseur de l’Avalanche a connu une solide campagne en 2013-14 avec 39 points (14 sur le jeu de puissance), 61 minutes de punition et 157 lancers en 80 rencontres, sa meilleure saison depuis 2009-10. Cependant, l’émergence de Tyson Barrie (13 buts en 64 matchs) et de Nick Holden (10 buts en 54 matchs) ainsi que la perte d’André Benoît (temps de glace de 20:12 par match) signifie que Johnson se verra assigner des missions plus difficiles, et il pourrait ne pas reproduire ses statistiques de l’an dernier. Il vaudrait la peine de le repêcher à partir de la 14e ronde, mais les poolers devraient attendre de le voir connaître deux saisons fructueuses consécutives avant de penser à le sélectionner plus tôt.

    Sous le radar : Alex Tanguay – Tanguay, âgé de 34 ans, n’a pris part qu’à 16 parties la saison dernière en raison de blessures à la hanche et au genou, mais il a tout de même maintenu une bonne moyenne de points par match (.78) au cours des quatre dernières campagnes. Si Tanguay est en santé à l’ouverture du camp d’entraînement, il représentera une option sur le jeu de puissance et il pourrait réussir à se tailler un poste sur l’un des deux premiers trios à l’aile de Nathan MacKinnon ou de Matt Duchene. Tanguay a déjà remporté une Coupe Stanley avec Patrick Roy en 2000-01, et l’Avalanche a conservé une fiche de 15-1-0 lorsque le vétéran se trouvait dans la formation la saison dernière. Il sera vraisemblablement possible pour les poolers de l’employer sur les deux ailes à nouveau, alors il pourrait être avisé de tenter votre chance avec lui avec votre dernier choix.

    -- Suivez Pete Jensen sur Twitter : @NHLJensen

    DÉFENSEURS

    Jan Hejda - Erik Johnson

    Brad Stuart - Tyson Barrie*

    Nick Holden - Nate Guenin

    Ryan Wilson

    Sakic a qualifié Stuart de « défenseur d’expérience de grande qualité » dans un communiqué publié immédiatement après son acquisition, et il a plus tard affirmé aux journalistes qu’il pourrait même être jumelé à Erik Johnson sur le premier duo de défenseurs. Le rendement de Stuart avec les Sharks de San Jose a décliné au cours des dernières saisons, et les Kings de Los Angeles l’ont ciblé en séries éliminatoires l’an dernier, avec beaucoup de succès.

    Son arrivée fait en sorte que Nate Guenin se retrouvera sur la troisième paire de défenseurs avec Nick Holden, qui a accepté une prolongation de contrat de trois ans après avoir connu une éclosion tardive l’an dernier. Johnson et Jan Hejda se sont vu confier les missions défensives les plus difficiles par Roy.

    La clé de cette brigade défensive est probablement Tyson Barrie, qui a affiché de très bonnes statistiques offensives la saison dernière. Il ne devrait toutefois pas être en mesure de maintenir son pourcentage de tirs de près de 13 pour cent. Il a été utilisé dans un rôle extrêmement protégé, alors il reste à voir s’il peut offrir une production semblable dans des conditions un peu plus difficiles. S’il le peut, cela pourrait aussi aider l’équipe au chapitre de la possession de la rondelle.

    En tenant pour acquis que Barrie acceptera un contrat à un volet, l’Avalanche comptera sur huit défenseurs avec de ce genre en plus de Holden, alors un défenseur (ou deux) parmi Ryan Wilson, Zach Redmond et Maxim Noreau ne devrait pas amorcer la saison avec le Colorado. Il y a aussi de jeunes joueurs comme Stefan Elliott, Duncan Siemens et Chris Bigras à prendre en considération, mais la situation des contrats à un volet rend déjà la ligne bleue surpeuplée.

    GARDIENS

    Semyon Varlamov

    Reto Berra

    Semyon Varalmov a fait l’étalage de tout son talent brut lors de son passage avec les Capitals de Washington, mais la constance représentait sa principale lacune. Son travail avec Roy et François Allaire l’a aidé à connaître sa meilleure saison dans la LNH et à être finaliste au trophée Vézina l'an dernier.

    Varlamov devra probablement être au moins aussi bon en 2014-15. Il a reçu de l’aide, surtout en début de saison, de la part de Jean-Sébastien Giguère. Ce dernier a pris sa retraite, et Reto Berra, qui a éprouvé beaucoup de difficultés en deux départs après son arrivée de Calgary, sera l’auxiliaire de Varlamov.

    AUSSI DANS LA COURSE : C Joey Hishon, C Colin Smith, D Stefan Elliott, D Zach Redmond, G Sami Aittokallio

    *Joueur autonome avec compensation