Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    L’Avalanche voit sa saison surprise de l’an dernier comme un tremplin

    vendredi 2014-08-15 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

    Partagez avec vos amis


    L’Avalanche voit sa saison surprise de l’an dernier comme un tremplin
    L’Avalanche voit sa saison surprise de l’an dernier comme un tremplin

    LNH.com poursuit son aperçu de la saison 2014-15, et analysera en profondeur les 30 équipes de la ligue tout au long du mois d’août.

    Les attentes sont élevées envers l’Avalanche du Colorado à l’aube de la saison 2014-15 à la suite d’un remarquable revirement de situation qui leur a valu un surprenant titre de la section Centrale et une première présence en séries éliminatoires depuis 2010.

    La saison de l’Avalanche a pris fin avec une défaite en sept matchs contre le Wild du Minnesota en première ronde de l’Association de l’Ouest, mais l’expérience acquise en séries éliminatoires a été considérée comme une étape nécessaire à la progression de cette jeune équipe.

    « Je crois qu’il s’agit d’un tournant important pour cette organisation, a confié le centre Matt Duchene au NHL Network. Je pense que vous allez commencer à voir l’Avalanche disputer des rencontres tard au printemps ainsi qu’au début de l’été. »

    Après avoir terminé au dernier rang de la section Nord-Ouest et 29e au classement général de la LNH en 2012-13, l’Avalanche a rebondi sous la férule de la nouvelle équipe de direction menée par les anciennes vedettes Joe Sakic et Patrick Roy. Sakic, qui a été nommé vice-président exécutif des opérations hockey en mai 2013, a embauché Roy à titre de vice-président des opérations hockey et entraîneur-chef.

    Roy, qui avait préalablement été l’entraîneur des Remparts de Québec de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, a formé avec ses joueurs une union qu’il qualifie de « partenariat », et il a guidé l’Avalanche à une fiche de 52-22-8 et à une récolte de 112 points. Le Colorado a conservé le troisième dossier de la ligue et Roy a remporté le trophée Jack Adams remis à l’entraîneur de l’année.

    « Il s’agit probablement du titre de section le plus surprenant que cette équipe ait remporté », a admis Roy en parlant du premier titre de section de l’Avalanche depuis 2002-03, soit la dernière saison de Roy en tant que joueur. « Personne ne s’attendait à nous voir terminer la campagne là où nous l’avons fait, soit devant Chicago et St. Louis. C’est un exploit vraiment spécial. Dès le départ, nos joueurs sont arrivés au camp et étaient prêts et souhaitaient quelque chose de différent, ainsi que du changement. »

    Il pourrait se révéler impossible de répéter le succès obtenu, car le Colorado ne surprendra plus ses adversaires cette année, mais il existe plusieurs raisons d’être optimiste en raison de la présence de nombreux attaquants talentueux comme Duchene, le lauréat du trophée Calder Nathan MacKinnon, Gabriel Landeskog et Ryan O'Reilly, ainsi que du finaliste au trophée Vézina Semyon Varlamov et les ajouts de l’ailier droit Jarome Iginla et du défenseur Brad Stuart.

    L’Avalanche n’a pas été en mesure de s’entendre avec le centre et joueur autonome sans compensation Paul Stastny, qui a accepté une entente de quatre ans et 28 millions $ avec les Blues de St. Louis après avoir passé huit saisons au Colorado. Le défenseur Andre Benoit a choisi de signer un contrat d’un an d’une valeur de 800 000 $ avec les Sabres de Buffalo, et l’Avalanche a échangé l’ailier droit Pierre-Alexandre Parenteau au Canadien de Montréal en retour du centre Daniel Brière. Le gardien auxiliaire Jean-Sébastien Giguère et le défenseur Cory Sarich ont pris leur retraite, comme prévu.

    Malgré la perte de Stastny, l’Avalanche amorcera son camp d’entraînement en pouvant compter sur davantage d’expérience, de profondeur et de robustesse qu’à la fin de la dernière saison.

    RETOUR SUR LA SAISON MORTE



    Fiche en 2013-14 : 52-22-8, 112 points, 1er dans la section Centrale, 2e dans l’Association de l’Ouest

    Séries éliminatoires 2014 : Éliminés en sept matchs face au Wild du Minnesota en sept matchs en première ronde

    Ajouts : C Daniel Brière, AG Troy Bourke, D Bruno Gervais, AD Jarome Iginla, D Maxim Noreau, D Zach Redmond, C Ben Street, D Brad Stuart, C Jesse Winchester

    Soustractions : D André Benoît, G Jean-Sébastien Giguère, D Matt Hunwick, C Brad Malone, AD Pierre-Alexandre Parenteau, D Cory Sarich, C Paul Stastny

    Joueurs autonomes : D Tyson Barrie (avec compensation)

    Candidats à une promotion : D Chris Bigras, C Joey Hishon, D Duncan Siemens

    Premiers choix au repêchage 2014 de la LNH : C Conner Bleackley (23e au total), D Kyle Wood (84e au total)

    « Nous sommes très heureux de la composition de l’équipe en ce moment », a indiqué Sakic après avoir accordé à Iginla, âgé de 37 ans, un contrat de trois ans d’une valeur de 16 millions $, au centre Jesse Winchester, âgé de 30 ans, un contrat de deux ans d’une valeur de 1,8 million $, au défenseur Zach Redmond, âgé de 25 ans, un contrat de deux ans d’une valeur de 1,5 million $ en plus d’avoir fait l’acquisition de Stuart, 34 ans, des Sharks de San Jose en retour d’un choix de deuxième ronde au repêchage 2016 de la LNH et d’un choix de sixième ronde en 2017.

    « Les joueurs qui constituent notre noyau sont tous jeunes, et nous souhaitions les entourer de vétérans possédant du leadership, et c’est ce que nous avons fait, a mentionné Sakic. Nous avons le sentiment que nous manquions de profondeur sur nos troisième et quatrième trios, et cela nous a paru évident en séries éliminatoires contre le Minnesota, mais nous croyons avoir amélioré cette situation. »

    Duchene, 23 ans, Landeskog, 21 ans, O'Reilly, 23 ans, et MacKinnon, 18 ans, ont été les meneurs d’une attaque équilibrée en inscrivant tous entre 63 et 70 points, et ont tous établi des sommets en carrière au chapitre des points. Avec le départ de Stastny, MacKinnon devrait être muté de l’aile droite au centre, sa position naturelle. Il pourrait pivoter un trio complété par Landeskog et Iginla, qui a touché la cible à 30 reprises avec les Bruins de Boston l’an dernier.

    L’Avalanche a évité l’arbitrage salarial avec O'Reilly en lui accordant un contrat de deux ans d’une valeur de 12 millions $. Il a terminé au sommet des marqueurs de l’équipe avec 28 buts, et il a remporté le trophée Lady Byng. Alors qu’elle formait l’une des équipes qui dépensaient le moins au cours des dernières saisons, l’Avalanche se situe environ 3 millions $ sous le plafond salarial de 69 millions $, et elle doit toujours s’entendre avec le défenseur mobile Tyson Barrie, qui est joueur autonome avec compensation et qui a vraiment connu une belle éclosion l’an dernier en inscrivant des sommets en carrière au chapitre des buts (13) et des points (38) en 64 matchs.

    L’Avalanche a accordé le sixième plus haut total de lancers (2 678) dans la ligue la saison dernière, et elle compte sur Stuart, qui mesure 6 pieds 2 pouces et pèse 215 livres, afin de rendre la vie de Varlamov un peu plus facile. Stuart devrait être jumelé à Erik Johnson (6 pieds 4 pouces, 232 livres), qui a passé en moyenne 23 minutes par match sur la glace l’an dernier, en plus de connaître sa meilleure saison en carrière avec 39 points.

    Le défenseur Nick Holden (6 pieds 4 pouces, 207 livres), qui s’est révélé être une belle surprise après avoir accepté un contrat à titre de joueur autonome, a inscrit 10 buts en 54 rencontres et a été récompensé par une prolongation de contrat de trois ans d’une valeur de 4,95 millions $ qui entrera en vigueur en 2015-16. Il devrait être encore meilleur avec une saison complète dans la LNH derrière la cravate.

     

    La LNH sur Facebook