Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le monde du hockey se rallie autour du Défi du seau d’eau glacée

mardi 2014-08-12 / 12:04 / LNH.com - Nouvelles

Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le monde du hockey se rallie autour du Défi du seau d’eau glacée
Le monde du hockey se rallie autour du Défi du seau d’eau glacée

Avec tant d’organismes de charité qui sollicitent des dons plus que nécessaires, qui aurait pensé qu’une série de vidéos montrant des gens en train de se verser de l'eau glacée sur la tête pourrait faire une telle différence ?

Mais la croissance exponentielle du Défi du seau d’eau glacée à travers les médias sociaux a contribué à sensibiliser les gens au sujet de la sclérose latérale amyotrophique (ou SLA), et le monde du hockey veille à faire sa part.

« C'est vraiment sans précédent. J'ai travaillé dans le monde des organismes à but non lucratif durant bon nombre d'années et je ne me souviens pas d’avoir assisté à quelque chose comme ça dans le passé, au sujet d’un organisme de bienfaisance », a déclaré Carrie Munk, porte-parole de l'Association de la SLA aux États-Unis. « C'est tellement incroyable que la SLA fasse partie de cela. C'est une maladie qui doit être mise en lumière afin d’arriver à trouver des traitements et un remède. »

Pete Frates, qui a été capitaine de l'équipe de baseball de Boston College, est celui qui mérite le crédit pour avoir initié ce défi. Il avait 27 ans quand les médecins lui ont annoncé en mars 2012 qu’il était atteint de la SLA, une maladie neurologique dégénérative qui prive graduellement ceux qui souffrent de l'usage de leurs muscles. Au moment de son diagnostic, Frates était encore un frappeur de coups de circuit au sein d’une équipe semi pro qui évoluait dans son Massachusetts natal. Aujourd'hui, il est confiné à un fauteuil roulant et il utilise un tube pour s’alimenter parce qu'il n'est plus capable d'avaler.

Un ardent défenseur de la sensibilisation à la cause de la SLA à travers un organisme philanthropique qui porte son nom, Frates a organisé plusieurs matchs de baseball pour amasser des fonds; une idée qui fait du sens, compte tenu qu’un des plus grands noms de l’histoire de ce sport, Lou Gehrig, est décédé des suites de la maladie. Mais c’est quand il a défié certains de ses amis à se verser un seau d’eau glacée sur la tête au nom de la conscientisation à la SLA que les choses se sont mises en marche.

Le concept a été introduit pour une première fois en juillet par Niya Butts, l'entraîneur de l'équipe de basketball féminin de l'Université de l'Arizona. Connu sous le nom Chillin' 4 Charity, l'initiative consistait à mettre au défi les entraîneurs de partout à travers le pays à se verser de l'eau glacée sur la tête afin d’amasser des fonds pour le Kay Yow Cancer Fund, un organisme nommé en l’honneur de l’entraîneur de basketball féminin du même nom.

En se basant sur l'idée originale, Frates a instauré le Défi du seau d’eau glacée le 29 juillet.

L'une des premières personnes mise au défi a été Joe Correia, un coéquipier de Frates au sein de l'équipe de hockey du St. John's Prep à Danvers, au Massachussetts. Presque immédiatement, Correia a donné suite au défi lancé par Frates en mettant au défi à son tour un de ses anciens coéquipiers de hockey, l’attaquant Gregory Campbell des Bruins de Boston.

« Je donne tout le crédit à Gregory Campbell. Il a vraiment été le déclencheur », a déclaré John Frates, le père de Pete Frates et l'un des leaders derrière le Fonds Pete Frates. « Tout juste après Greg, Julian Edelman [des Patriots de la Nouvelle-Angleterre] l'a relevé aussi. Les chaînes d’information se sont emparées de la nouvelle et les choses se sont emballées. »

Avec 24 heures allouées pour relever le défi du Défi du seau d’eau glacée, Campbell a publié une vidéo en ligne, défiant à son tour son coéquipier des Bruins, Brad Marchand. Marchand a accepté de relever le défi et a défié quatre de ses coéquipiers d’en faire autant, parmi eux, l’attaquant Chris Kelly et le défenseur Torey Krug.

Le Défi du seau d’eau glacée a pris des proportions exponentielles depuis, avec des dizaines de joueurs de la LNH, des entraîneurs, des dirigeants et même des mascottes qui ont répondu à l'appel. Au cours des derniers jours, des joueurs comme Sidney Crosby, Steven Stamkos, John Tavares et Tuukka Rask, ainsi que les entraîneurs Jon Cooper, Jack Capuano et Claude Julien ont relevé le défi.

Certains joueurs ont ajouté leur propre signature en relevant le défi. Mike Smith des Coyotes de l'Arizona a vu un bulldozer lui verser de l'eau sur la tête, tandis que Marc-André Fleury des Penguins de Pittsburgh a revêtu un costume de banane avant de relever le défi aux côtés de sa famille. Le joueur autonome sans compensation Paul Bissonette a publié sa vidéo mardi, avec un hélicoptère qui verse de l’eau glaciale sur sa tête.

Le mouvement remarquable ne s'est pas limité à la LNH. Les athlètes d'un certain nombre de sports ont participé, de même que des acteurs, des politiciens et des dirigeants de grandes entreprises.

« C'est incroyable de deux façons. Premièrement par la somme d'argent qui a été amassée et deuxièmement par l’énorme visibilité, ce qui est très important, a déclaré Munk. Surtout pour une cause comme la SLA, une maladie qui n'est pas autant connue que d'autres maladies. À peu près la moitié du grand public a conscience de ce qu’est la SLA. »

Il n'a pas fallu longtemps pour que le Défi du seau d’eau glacée métamorphose la prise de conscience en dons. Au cours de la période s’étalant du 29 Juillet au 10 août 2013, l'Association de la SLA a amassé 22 000 $ en dons. Pendant la même période cette année, on a amassé 1,35 million $.

Alors que son corps est amenuisé par la maladie, Pete Frates a combattu sans relâche pour sensibiliser les gens à la SLA. Mais il n'a jamais vu venir cet incroyable élan.

« Ses attentes sont élevées, mais il est absolument stupéfait, a déclaré John Frates. Tout ce que Pete désirait, en tant que leader et capitaine au sein de toutes les équipes pour lesquelles il a évolué, c’était de voir ses coéquipiers exceller et obtenir le crédit. C’est maintenant ce qu'il fait pour tous ceux qui souffrent de la SLA. C'était sa mission. »

Le Défi du seau d’eau glacée a pris une tournure intéressante lundi, quand les membres de la famille Kennedy ont publié une vidéo sur Facebook. La vidéo se termine avec la participation de madame Ethel Kennedy, 86 ans, la sœur de l’ancien président John Kennedy et des sénateurs Robert et Ted Kennedy. Avant de se faire asperger, elle fait en sorte de défier le président des États-Unis, Barack Obama.

« Elle met au défi Obama personnellement. C'est assez puissant, je suppose qu'il est le prochain, a déclaré John Frates. Après ça, il restera seulement le Pape ! »

 

La LNH sur Facebook