Les Penguins commencent à développer du talent à l’attaque

    vendredi 2014-08-08 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les Penguins commencent à développer du talent à l’attaque
    Les Penguins commencent à développer du talent à l’attaque

    Sous le règne de l’ancien directeur général Ray Shero, la philosophie des Penguins de Pittsburgh a été de prioriser les défenseurs au repêchage. Cela a mené les Penguins à produire un grand nombre d’espoirs de premier plan à la ligne bleue, mais très peu à l’attaque. Cependant, les attaquants commencent maintenant à rattraper leur retard.

    « Nous commençons à voir ces attaquants arriver près du but », a évoqué l’adjoint au directeur général des Penguins de Pittsburgh, Tom Fitzgerald. « Nous avons le sentiment qu’ils cognent maintenant à la porte alors que ce n’était pas le cas auparavant. Nous croyons que certains attaquants sont presque prêts, et que notre profondeur n’est plus réservée qu’à la [défensive]. »

    Voici un aperçu des 10 meilleurs espoirs des Penguins, selon LNH.com :

    1. Derrick Pouliot, D

    Comment a-t-il été acquis : 1re ronde (8e au total), repêchage 2012

    Saison dernière : 58 matchs, 17-53-70, plus-40, Winterhawks de Portland, WHL

    Résumé : Pouliot a terminé au troisième rang des pointeurs parmi les défenseurs de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL) et il a été nommé meilleur défenseur de la ligue. Toutefois, ce qui a vraiment impressionné Fitzgerald est la manière dont Pouliot a excellé, non seulement en attaque, mais aussi en haussant d’un cran son jeu défensif. Il a maintenu un différentiel de plus-40 avec Portland, et il a obtenu cinq points et un différentiel de plus-2 pour le Canada au Championnat mondial junior 2014 de la FIHG.

    « Derrick est un patineur fantastique, a souligné Fitzgerald. Il joue avec la tête haute, il utilise bien ses coéquipiers sur la glace et il fait parfois paraître les choses faciles. Nous lui avons demandé de travailler sur son jeu en territoire défensif, sur son engagement, sur son explosivité et sa robustesse, et de tenter d’enlever du temps et de l’espace au porteur de la rondelle. Il a fait tout cela. »

    Pouliot a subi une opération à l’épaule en mai qui va probablement le tenir à l’écart du jeu pour les six premières semaines du calendrier de la LNH. Cependant, il demeure une pièce importante du futur des Penguins à la ligne bleue.

    Arrivée prévue dans la LNH : 2015-16

    2. Kasperi Kapanen, AD

    Comment a-t-il été acquis : 1re ronde (22e au total), repêchage 2014

    Saison dernière : 47 matchs, 7-7-14, KalPa, Finlande

    Résumé : Une blessure à l’épaule, une équipe qui a terminé au dernier rang et une piètre performance au Championnat du monde des moins de 18 ans 2014 de la FIHG ont fait en sorte que Kapanen était très heureux de voir la saison 2013-14 prendre fin. S’il n’a pas vraiment apprécié sa saison, les dépisteurs eux ont aimé ce qu’ils ont vu, surtout ceux des Penguins, qui étaient emballés lorsqu’ils ont vu que Kapanen était toujours disponible lorsque ce fut à leur tour de parler au repêchage. Ils étaient encore plus heureux après l’avoir vu en action au camp de perfectionnement de l’équipe.

    « Je l’ai vu jouer en août [2013] avec des jeunes de son groupe d’âge à Lake Placid [à un camp d’évaluation junior], s’est rappelé Fitzgerald. J’avais dit à l’époque que ce jeune avait le potentiel pour jouer dans la LNH à 18 ans en raison de la manière dont il patine, qu’il pense sur la glace, qu’il lance et qu’il agit sur toute la surface de la patinoire… Il est un patineur déterminé. Il aime patiner à toute vitesse, et jouer à un rythme élevé, et c’est ce que j’aime par-dessus tout chez lui. Nous croyons qu’il pourra se battre pour un poste au camp d’entraînement. C’est dire à quel point nous le tenons en haute estime. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2014-15

    3. Philip Samuelsson, D

    Comment a-t-il été acquis : 2e ronde (61e au total), repêchage 2009

    Saison dernière : 64 matchs, 3-19-22, Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, LAH

    Résumé : Les Penguins n’ont pas sauté de joie lorsque Samuelsson a quitté Boston College après deux saisons, mais il a suffisamment bien joué la saison dernière, sa deuxième chez les professionnels, pour obtenir un rappel de cinq matchs dans la LNH, et pour être dans la course pour un poste en temps plein à Pittsburgh cette saison.

    « Il a vraiment fait beaucoup de progrès, a noté Fitzgerald. Il devait travailler sur son explosivité, son agilité et sa force. Il a cependant abordé chaque situation comme un défi. Il possède une excellente éthique de travail, il a ça dans les gènes. Les gens peuvent accorder de l’importance à cela ou non, mais selon notre expérience, cela l’a beaucoup aidé. Son père [l’ancien joueur de la LNH Ulf Samuelsson] a travaillé avec lui au cours de l’été, lui a enseigné l’importance du conditionnement physique. Il est devenu plus fort, et son coup de patin s’est amélioré. Il est maintenant en position pour décrocher un poste à Pittsburgh. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2014-15

    4. Tristan Jarry, G

    Comment a-t-il été acquis : 2e ronde (44e au total), repêchage 2013

    Saison dernière : 63 matchs, 44-14-3, moyenne de buts alloués de 2,24, pourcentage d’arrêts de ,914, 8 blanchissages, Oil Kings d’Edmonton, WHL

    Résumé : La plupart des gens ont vu que Jarry avait été nommé meilleur gardien de la WHL ainsi que le gardien partant de l’équipe qui a remporté la Coupe Memorial. Cependant, Fitzgerald a mentionné que ce qui faisait en sorte que Jarry occupait une place si importante dans le futur des Penguins est la manière dont il s’est repris après avoir amorcé l’année avec une fiche de 3-5-0, allouant 24 buts à ses 8 premiers matchs.

    « Je lui ai raconté une belle histoire intitulée "Nous t’aimons beaucoup", a blagué Fitzgerald. Nous avons amélioré notre rang de sélection pour pouvoir te sélectionner pour une raison. Nous t’avons accordé un contrat rapidement pour une raison. Nous envoyons un entraîneur pour passer du temps avec toi pour une raison. Cette raison, c’est que nous croyons que tu fais partie de l’avenir des Penguins de Pittsburgh devant le filet. Ne t’inquiète pas à propos de ce que nous pouvons penser. Ne crois pas que nous sommes déçus en raison de tes statistiques, car ce n’est pas le cas. Je lui ai simplement dit de jouer, que cela ne me dérangeait pas s’il n’arrêtait plus une seule rondelle de l’année. Cela n’aurait en rien changé la manière dont nous le percevons. Je crois que cela l’a mis à l’aise.

    « Je ne crois pas lui avoir parlé à nouveau par la suite, je l’ai simplement félicité pour son titre de gardien de l’année et sa conquête de la Coupe Memorial. Nous avons échangé quelques messages textes. Il a en quelque sorte pris sa carrière en main. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2016-17

    5. Brian Dumoulin, D

    Comment a-t-il été acquis : Transaction (Hurricanes de la Caroline), 23 juin 2012

    Saison dernière : 53 matchs, 5-16-21, Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, LAH

    Résumé : À sa deuxième saison professionnelle, Dumoulin s’est assez démarqué pour avoir la chance de disputer six matchs avec les Penguins. S’il continue à s’améliorer, il participera à davantage de rencontres dans la LNH dans le futur.

    « Lorsque les choses se sont mises à compter, au cours des séries éliminatoires [de la Ligue américaine de hockey (LAH)] des deux dernières campagnes, Brian a été notre meilleur défenseur, et probablement le meilleur défenseur de la ligue durant les séries, a assuré Fitzgerald. Il ressemblait à un joueur de la LNH qui évoluait dans la LAH. Nous sommes très excités à propos de cela… Nous croyons qu’il peut jouer dans la LNH tous les jours. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2014-15

    6. Josh Archibald, AD

    Comment a-t-il été acquis : 6e ronde (174e au total), repêchage 2011

    Saison dernière : 37 matchs, 29-14-43, Nebraska-Omaha, NCHC

    Résumé : Archibald n’impressionne pas en raison de son talent brut, mais son excellente éthique de travail lui a permis d’être dans les plans de l’organisation.

    « Il travaille tellement fort, il bataille en tout temps et sa vitesse lui permet de créer de belles choses en attaque, a analysé Fitzgerald. Il obtient plusieurs chances en raison de son éthique de travail et de la manière dont il fonce au filet. Il n’a pas peur de la circulation. Nous croyons que ce jeune pourra se battre pour [un poste dans la LNH]. Est-ce qu’il va avoir besoin de passer un peu de temps à Wilkes-Barre? Absolument. Mais s’il peut faire en sorte qu’il soit un candidat à un rappel et qu’il gagne de l’expérience de cette façon, et qu’il retourne ensuite bâtir sa confiance à Wilkes-Barre, il pourrait devenir un autre Tyler Kennedy et devenir un joueur à temps plein. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2015-16

    7. Scott Harrington, D

    Comment a-t-il été acquis : 2e ronde (54e au total), repêchage 2011

    Saison dernière : 76 matchs, 5-19-24, Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, LAH

    Résumé : Ses statistiques ne ressortent pas du lot, mais ce joueur de 21 ans joue avec une maturité inhabituelle pour un joueur de son âge.

    « Il joue comme si cela faisait 15 ans qu’il évolue chez les professionnels, a mentionné Fitzgerald. Il est très calme, il ne se laisse pas déranger et tous ses lancers de la pointe touchent le filet, ou au moins la rampe derrière celui-ci. Il y a tellement d’aspects de son jeu que l’on peut aimer. Il est un joueur très humble, et il se peut que l’on ne le remarque pas du match, mais son entraîneur l’a tout de même envoyé constamment dans la mêlée.

    « C’est ce qui s’est produit au cours de sa carrière junior à London [dans la OHL]. L’une des choses qui sont remarquables au sujet de Scott Harrington comparativement aux autres jeunes défenseurs de 20 ans qui ont joué pour nous à leur première année chez les professionnels, c’est qu’il a participé à toutes les rencontres. Joe Morrow, Simon Despres, Brian Dumoulin, Philip Samuelsson, ces joueurs ont tous été laissés de côté au moins une fois, car il est difficile de faire le saut chez les professionnels. Ce n’est pas arrivé une seule fois à ce jeune homme. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2014-15

    8. Bryan Rust, AD

    Comment a-t-il été acquis : 3e ronde (80e au total), repêchage 2010

    Saison dernière : 40 matchs, 17-16-33, Notre Dame, Hockey East (NCAA)

    Résumé : En quatre saisons à Notre Dame, Rust a progressé, passant d’un joueur de quatrième trio à un joueur polyvalent, qui était un élément clé d’une équipe gagnante. Les Penguins prévoient que cette progression se poursuivra alors qu’il amorcera sa carrière professionnelle dans la LAH cette saison.

    « Bryan est devenu un très bon joueur de hockey, a reconnu Fitzgerald. Il fait à merveille plusieurs choses, sans exceller dans l’une d’entre elles. Les choses ne se sont pas toujours très bien passées à Notre Dame. Cependant, nous avons pu voir à quel point ce joueur est mature, non seulement en raison de son jeu, mais de son aspect mental. Il est devenu un leader, et il a fait en sorte que son éthique de travail devienne sa marque de commerce. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2016-17

    9. Jean-Sebastien Dea, C

    Comment a-t-il été acquis : Joueur autonome, 17 septembre 2013

    Saison dernière : 65 matchs, 49-26-75, Huskies de Rouyn-Noranda, LHJMQ

    Résumé : Dea est répertorié à 6 pieds et 155 livres, mais ses statistiques offensives compensent son petit gabarit.

    « Nos dépisteurs au Québec nous l’ont chaudement recommandé, a admis Fitzgerald. Ils ont vu en lui un joueur intelligent, et un joueur qui n’hésite pas batailler. Ils ont vu un joueur de petite stature, mais nous croyons que les autres facettes de son jeu vont compenser son gabarit peu imposant. Il semble grossir un peu, il devient plus fort. Une chose que l’on ne peut enseigner est le sens du jeu, et cela, il le possède, en plus d’être très talentueux. Il distribue également bien la rondelle. Nous sommes très heureux de l’ajouter à notre groupe d’espoirs. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2016-17

    10. Scott Wilson, C

    Comment a-t-il été acquis : 7e ronde (209e au total), repêchage 2011

    Saison dernière : 31 matchs, 7-12-19, UMass-Lowell, Hockey East (NCAA)

    Résumé : Wilson a davantage bâti sa réputation à l’aide de son jeu physique que par ses talents de marqueur au cours des trois saisons qu’il a passées à l’université, mais les Penguins ont tout de même aimé l’aspect robuste de son jeu, et ils croient que ses talents offensifs pourront se développer dans la LAH.

    « Il y a plusieurs choses que nous aimons à propos de ce jeune homme, a avancé Fitzgerald. Il possède un bon lancer, qu’il décoche rapidement. Il n’est pas le joueur le plus imposant, [mais] il sait comment frapper. Il connaît les bienfaits d’une bonne mise en échec en plein milieu de la patinoire, lorsqu’il met en échec à la hauteur de la poitrine un joueur qui s’amène la tête baissée. Il possède cette dimension dans son jeu, en plus d’être capable de trouver le fond du filet. Nous avons hâte de voir ce que Scott Wilson pourra nous offrir. »

    Arrivée prévue dans la LNH : 2016-17

    Suivez Adam Kimelman sur Twitter : @NHLAdamK

    Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015, choisissez votre série
    vs.
    Tampa mène la série 1-0
    vs.
    La série est égale 1-1
    vs.
    Chicago mène la série 1-0
    vs.
    Anaheim mène la série 1-0
     

    La LNH sur Facebook