Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Penguins ont besoin d’une meilleure contribution de leurs deux derniers trios

    vendredi 2014-08-08 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Penguins ont besoin d’une meilleure contribution de leurs deux derniers trios
    Les Penguins ont besoin d’une meilleure contribution de leurs deux derniers trios

    Les Penguins de Pittsburgh ont remporté quatre séries éliminatoires au cours des cinq dernières saisons, une séquence qui a été précédée par des participations consécutives à la Finale de la Coupe Stanley, grâce à un alignement composé des meilleures jeunes vedettes de la LNH.

    Lorsque Sidney Crosby et Evgeni Malkin sont en santé et en uniforme, il est attendu que l’équipe remporte quatre séries chaque année. Le succès en saison régulière a été au rendez-vous régulièrement à Pittsburgh, mais la formation s’est effondrée autour des deux vedettes et l’équipe a perdu trois matchs consécutifs après avoir pris les devants 3-1 dans leur série contre les Rangers de New York en deuxième ronde l'an dernier, ce qui a coûté son poste au directeur général Ray Shero et, un peu plus tard, à l’entraîneur Dan Bylsma.

    Le nouveau directeur général Jim Rutherford a tenté d’améliorer la profondeur des Penguins, et il s’est attiré des éloges mérités pour certaines des embauches à faible risque et à faible coût qu’il a effectuées. Les opinions sont partagées en ce qui concerne sa plus importante transaction, où il a échangé le talentueux marqueur James Neal contre Patric Hornqvist et Nick Spaling.

    L’autre acquisition importante de Rutherford est le nouvel entraîneur Mike Johnston, qui possède une vaste expérience comme adjoint dans la LNH et qui a connu beaucoup de succès avec Portland dans la Ligue de hockey de l’Ouest, mais qui se retrouve à la tête d’une équipe pour la première fois dans la LNH.

    Pittsburgh a remporté 15 matchs en séries éliminatoires au cours des deux dernières saisons, mais le directeur général et l’entraîneur ont tout de même perdu leur emploi. Les Penguins ne représentent peut-être plus la norme quand vient le temps d’évaluer le succès, mais leurs attentes n’ont pas baissé. Ils sont à nouveau les favoris pour remporter le titre de la section Métropolitaine, mais il reste à voir s’ils peuvent encore être considérés comme une équipe faisant partie de l’élite de la LNH.

    ATTAQUANTS

    Chris Kunitz - Sidney Crosby - Pascal Dupuis

    Patric Hornqvist - Evgeni Malkin - Beau Bennett

    Nick Spaling - Brandon Sutter - Steve Downie

    Blake Comeau - Marcel Goc - Craig Adams

    Jayson Megna - Zach Sill

    Il était très facile de décrire les Penguins la saison dernière. Lorsque Crosby ou Malkin se trouvait sur la patinoire, ils formaient l’une des meilleures équipes de la ligue. Lorsque ces deux joueurs n’étaient pas sur la glace, Pittsburgh jouait comme une équipe de bas de classement. Il existe un écart dans toutes les équipes entre les vedettes et les joueurs de soutien, mais le gouffre en terme de possession de rondelle était alarmant.

    Hornqvist devra marquer pour remplacer adéquatement Neal, mais si Spaling peut devenir plus qu’un joueur moyen de troisième trio, cela pourrait s’avérer la clé de cette transaction. Le retour en santé d’un Dupuis productif, qui a lui aussi été acquis comme joueur de soutien dans le cadre d’une transaction majeure, est primordial. Crosby a tout de même remporté le championnat des pointeurs du circuit et le titre de joueur le plus utile, mais la rotation de joueurs qui ont défilé à sa droite a nui à son rendement.

    Steve Downie pourrait être un véritable vol avec son contrat d’un an, mais il a déjà connu d’importants problèmes de santé. Une saison complète de Marcel Goc et l’ajout de Blake Comeau sont deux additions majeures au quatrième trio, qui était l’un des pires de la LNH la saison dernière.

    Ce sera encore à Crosby et Malkin de transporter l’attaque, mais l’équipe espère qu’ils obtiendront un peu plus d’aide de la part des troisième et quatrième trios, ce qui pourra faire une grande différence en séries éliminatoires.

    DÉFENSEURS

    Paul Martin - Christian Ehrhoff

    Olli Maatta - Kris Letang

    Simon Després - Rob Scuderi

    Robert Bortuzzo

    POUR LES POOLERS



    Mésestimé : Patric Hornqvist – Alors qu’il évoluait avec les Predators de Nashville la saison dernière, Hornqvist a patiné aux côtés de joueurs tels que Mike Fisher, Colin Wilson et Matt Cullen. Il a inscrit 22 buts et a terminé la campagne avec 248 tirs en 76 matchs. À l’exception de la saison écourtée en 2012-13 alors qu’il a été blessé, Hornqvist a maintenu une moyenne de 78 parties jouées et de 25 buts, 49 points et 255 lancers. Cette saison, il évoluera avec Sidney Crosby ou Evgeni Malkin. Faites le calcul.
    Surévalué : Kris Letang – Personne ne remet en question la production de Letang lorsqu’il se trouve sur la glace. Cependant, il a raté un total de 89 parties au cours des trois dernières campagnes (42 pour cent des parties de son équipe) et il est très risqué de le repêcher comme l’un des 10 meilleurs défenseurs en vue de la prochaine saison. Letang a aussi présenté un différentiel de moins-8 l’an dernier, son premier différentiel négatif depuis 2008-09, et il a été limité à six points en 13 matchs en séries éliminatoires. Soyez prudents à son endroit au cours de votre repêchage, et ne le sélectionnez surtout pas comme votre défenseur numéro un.
    Sous le radar : Christian Ehrhoff – Alors qu’un différentiel de moins-27 à Buffalo la saison dernière va probablement effrayer certains poolers, il vous faut comprendre que cette statistique va changer maintenant qu’il est un membre des Penguins. Ehrhoff, âgé de 32 ans, possède un bon potentiel offensif, et s’il passe plus de 3:00 par rencontre sur le jeu de puissance, il pourrait connaître une superbe saison et être l’une des 20 options les plus intéressantes pour votre pool parmi les défenseurs.
    -- Suivez Matt Cubeta sur Twitter : @NHLQubes

    Ehrhoff a représenté l’une des meilleures embauches de la ligue au cours de la saison morte. Il se pourrait qu’il n’égale pas la production offensive affichée par Matt Niskanen en 2013-14, mais il pourrait tout de même constituer une amélioration et aider les Penguins à conserver la rondelle un peu plus souvent. Martin a été le meilleur défenseur de l’équipe au cours des deux dernières campagnes, et il continue à ne pas être apprécié à sa juste valeur à Pittsburgh après son lent départ à son arrivée avec l’équipe.

    Kris Letang est censé être le meilleur défenseur de l’alignement, et il est payé comme un joueur qui appartient à l’élite. S’il peut mettre ses problèmes de santé de l’an dernier derrière lui, il pourrait connaître une très bonne saison et ainsi rétablir sa valeur.

    Letang a bien joué avec la recrue Olli Maatta, qui a été une révélation tôt dans la saison avant de voir son niveau de jeu baisser vers la fin de la campagne. Maatta pourrait rater le début de la saison, lui qui a été opéré à l’épaule en mai. Lui et un autre jeune défenseur, probablement Simon Després, auront la chance de contribuer à faire de cette brigade défensive l’une des meilleures de l’Association de l’Est.

    Plusieurs autres défenseurs, dont Scott Harrington, Brian Dumoulin et Philip Samuelsson, pourraient tenter de percer l’alignement au cours du camp d’entraînement.

    GARDIENS

    Marc-André Fleury

    Thomas Greiss

    Marc-André Fleury a été correct au cours des séries éliminatoires en 2014, ce qui représente évidemment une belle amélioration par rapport aux désastres de 2012 et 2013. Il disputera cependant la dernière année de son contrat, et il devra vraisemblablement livrer des performances plus que « correctes » en 2014-15 pour que son statut au sein de l’organisation ne soit pas remis en doute.

    Thomas Greiss représente une autre belle prise des Penguins. Greiss a connu trois saisons avec au moins 16 victoires et un pourcentage d’arrêts d’au moins ,912 au cours des quatre dernières années, incluant un pourcentage d’arrêts de ,920 en 25 parties en 2013-14. Pouvoir compter sur un auxiliaire au-dessus de la moyenne pourrait faire la différence afin de remporter un titre de section ou de terminer au premier rang de l’association, des objectifs à la portée des Penguins.

    AUSSI DANS LA COURSE : AD Kasperi Kapanen, C Andrew Ebbett, D Brian Dumoulin, D Scott Harrington, G Jeff Zatkoff