Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Les Rangers doivent s’ajuster aux changements apportés après leur défaite en Finale

    jeudi 2014-08-07 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Les Rangers doivent s’ajuster aux changements apportés après leur défaite en Finale
    Les Rangers doivent s’ajuster aux changements apportés après leur défaite en Finale

    La saison 2013-14 des Rangers de New York s’est amorcée avec une série de changements importants, et elle s’est conclue par un parcours improbable jusqu’en Finale de la Coupe Stanley. Cependant, l’alignement qui sautera sur la glace lors du match d’ouverture contre les Blues de St. Louis le 9 octobre aura subi des changements importants par rapport à celui qui s’est incliné contre Los Angeles quatre mois plus tôt, et le succès généré par ces modifications va dicter si l’équipe retournera ou non en Finale de la Coupe Stanley.

    Les départs de joueurs autonomes, les transactions et un rachat de contrat sans pénalité utilisé à l’endroit de l’attaquant Brad Richards ont fait en sorte que les Rangers ont vu cinq joueurs réguliers quitter l’équipe qui a été sacrée championne de l’Association de l’Est. Les joueurs qui ont quitté la Grosse Pomme sont le défenseur Anton Stralman, le centre Brian Boyle et l’ailier Benoit Pouliot, qui ont tous profité de leur autonomie. Il sera difficile de remplacer les aptitudes de tous ces joueurs, mais les Rangers ont fait tout ce qui était en leur pouvoir afin de combler les trous dans leur alignement.

    « Je crois que nous allons être bons. Nous avons tenté d’ajouter de la profondeur à toutes les positions, car nous avons perdu quelques joueurs. Chaque fois qu’une équipe connaît du succès comme nous l’avons fait, des joueurs se voient offrir de belles chances ailleurs, avec plus d’argent, ce que nous n’avons pu égaler dans le contexte du plafond salarial », a expliqué le directeur général adjoint des Rangers, Jeff Gorton. « Nous devons donc travailler avec l’ensemble de notre personnel afin de trouver des joueurs qui peuvent, à notre avis, combler ces départs. L’une des choses que nous avons tenté de faire a été de le faire à faible prix, car le plafond salarial n’a pas grimpé autant que nous le pensions. »

    Le défenseur Dan Boyle a été la plus grosse acquisition de New York au cours de la saison morte, mais les Rangers ont aussi embauché plusieurs attaquants de soutien afin de soutenir un alignement qui a perdu plusieurs éléments importants. New York espère que Lee Stempniak, Matthew Lombardi, Tanner Glass et Chris Mueller pourront colmater les brèches dans la formation à l’attaque. Si les Rangers peuvent encore une fois trouver une belle chimie à l’offensive, l’entraîneur Alain Vigneault, qui en est à une deuxième saison derrière le banc, pourrait être en mesure d’utiliser ses quatre trios. La capacité des Rangers à faire cela a été l’un des facteurs clés dans le parcours de l’équipe jusqu’en Finale l’an dernier.

    RETOUR SUR LA SAISON MORTE



    Fiche en 2013-14 : 45-31-6, 96 points. 2e dans la section Métropolotaine, 5e dans l’Association de l’Est

    Séries éliminatoires 2014 : Se sont inclinés 4-1 contre les Kings de Los Angeles en Finale de la Coupe Stanley

    Ajouts : D Dan Boyle, AD Lee Stempniak, C Matthew Lombardi, AG Tanner Glass, D Matt Hunwick, D Steven Kampfer, D Michael Kostka, C Chris Mueller, G Cedrick Desjardins, AG Nick Tarnasky

    Soustractions : C Brad Richards (Blackhawks de Chicago), AD Derek Dorsett (Canucks de Vancouver), D Anton Stralman (Lightning de Tampa Bay), C Brian Boyle (Lightning de Tampa Bay), AG Benoit Pouliot (Oilers d’Edmonton)

    Joueurs autonomes : D John Moore (avec compensation), AG Daniel Carcillo (sans compensation), D Raphael Diaz (sans compensation)

    Candidats à une promotion : Candidats à une promotion : AD Jesper Fast, AD Ryan Haggerty, D Dylan McIlrath, AD Danny Kristo, AG Anthony Duclair, D Conor Allen

    Premiers choix au repêchage 2014 de la LNH : G Brandon Halverson, deuxième ronde (59e au total).

    « Nous avons connu du succès en jouant à quatre trios et six défenseurs; nous avons mis notre profondeur en évidence. Nous tentons de conserver le même plan de match, a ajouté Gorton. Je crois que l’addition de Stempniak , Lombardi et Glass à l’attaque améliore notre profondeur. À la ligne bleue, nous avons perdu un très bon joueur en Anton Stralman. Nous avons toutefois acquis un joueur différent, et nous croyons qu’il pourra nous aider d’une manière différente. »

    Ce « joueur différent » est Dan Boyle, un vétéran défenseur qui a remporté la Coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay en 2004 et une médaille d’or olympique en 2010 avec le Canada. À 38 ans, il est excité à l’idée d’avoir un nouveau départ aux côtés d’un visage familier, soit l’attaquant Martin St. Louis, avec qui il a remporté la Coupe Stanley il y a dix ans à Tampa Bay.

    « J’ai toujours voulu savoir ce que cela faisait de jouer pour l’une des six équipes originales. New York est au centre de l’attention. Je ne dis pas que j’en avais besoin, mais je voulais en faire l’expérience, a mentionné Boyle au site Web des Rangers en juillet. [St. Louis] et moi sommes sortis du même moule. Nous avons des expériences similaires, nos parents étaient amis à Tampa. D’être réuni avec lui a aussi contribué à ma décision. »

    Il y a un autre changement qui s’est produit, mais celui-là est bienvenu par les Rangers. Pour la première fois en quatre ans, ils n’amorceront pas leur saison avec un long voyage sur la route. Comme les dernières étapes de la rénovation du Madison Square Garden ont rendu leur domicile inutilisable jusqu’à la fin du mois d’octobre l’an dernier, Vigneault, son personnel et son équipe ont passé la majeure partie de leur calendrier préparatoire sur la côte ouest, avant d’entreprendre le calendrier avec neuf matchs consécutifs à l’étranger.

    Non seulement Vigneault et son personnel d’entraîneurs sont tous de retour, mais les Rangers n’auront pas à composer avec ce marathon loin de leur domicile pour ouvrir la saison.

    « Ce sera bien de se trouver dans une situation normale, avec un camp d’entraînement normal, a dit Gorton. La situation s’annonce positive pour nous. Il s’agit d’un retour à la normale. »