Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    L’alignement des Blue Jackets caractérisé par l’amélioration des jeunes

    mardi 2014-08-05 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    L’alignement des Blue Jackets caractérisé par l’amélioration des jeunes
    L’alignement des Blue Jackets caractérisé par l’amélioration des jeunes

    Lorsque les Blue Jackets de Columbus ont détenu trois choix de première ronde au repêchage 2013 de la LNH, l’idée généralement acceptée était que ces joueurs allaient aider l’équipe à finalement accéder aux séries éliminatoires de manière constante.

    L’organisation pourrait déjà avoir atteint ce statut avant que ces joueurs ne se taillent un poste avec l’équipe. Columbus a participé aux séries éliminatoires en 2013-14 et a remporté les deux premières victoires en séries d’après-saison dans l’histoire de l’équipe. Avec le président John Davidson et le directeur général Jarmo Kekalainen aux commandes, les Blue Jackets sont rapidement passés du stade de la reconstruction à celui d'aspirants potentiels.

    L’équipe compte des joueurs étoiles à toutes les positions. L’alignement du grand club compte déjà de jeunes joueurs qui ont le potentiel de s’améliorer, et plusieurs espoirs excitants se trouvent dans le système.

    L’été a été relativement tranquille dans le centre de l’Ohio, en partie parce que Kekalainen n’avait pas besoin d’être très occupé. Le dossier le plus important demeure de s’entendre avec le joueur autonome avec compensation Ryan Johansen, qui pourrait devenir le premier « centre de concession » de l’histoire de l’organisation.

    Voici l’alignement prévu des Blue Jackets pour la saison 2014-15 :

    ATTAQUANTS

    Scott Hartnell - Ryan Johansen* - Nathan Horton

    Matt Calvert - Brandon Dubinsky - Cam Atkinson

    Nick Foligno - Artem Anisimov - Boone Jenner

    Simon Hjalmarsson - Mark Letestu - Corey Tropp

    Jared Boll - Dana Tyrell

    Johansen a été le joueur le plus amélioré de la LNH la saison dernière, et il est le centre typique autour duquel une équipe souhaite bâtir son alignement. La décision la plus importante de Kekalainen au cours de l’été a été d’échanger un joueur dont il allait racheter le contrat, R.J. Umberger, contre un joueur qui va toucher sensiblement le même salaire en Hartnell.

    Le deuxième trio a passé une bonne partie de la dernière campagne ensemble, et Jenner semble bien compléter Anisimov. Jenner et Atkinson pourraient aider ce groupe à faire un grand pas vers l’avant.

    Hjalmarsson sera un joueur intéressant à observer au cours du camp d’entraînement. Il a connu une saison sensationnelle dans la Ligue élite suédoise en 2013-14. Tous les choix de première ronde de l’équipe en 2013, Alexander Wennberg, Kerby Rychel et Marko Dano, pourraient se démarquer au cours des matchs préparatoires et tenter de percer l’alignement.

    POUR LES POOLERS



    Mésestimé : Brandon Dubinsky – La saison dernière, Dubinsky a obtenu 50 points et 98 minutes de punition en 76 rencontres. Seuls Wayne Simmonds, David Backes et Scott Hartnell ont récolté plus de points parmi les joueurs qui ont passé au moins 95 minutes au cachot. Parmi le groupe composé de Backes, Simmonds, Hartnell et Milan Lucic, seuls Backes et Lucic ont maintenu une moyenne de points par match supérieure à celle de Dubinsky, soit 0,57 point par rencontre, au cours de leur carrière. Il fait partie de l’élite de la ligue au chapitre des points et des minutes de punition, alors songez à le repêcher en conséquence.

    Surévalué : James Wisniewski – Sa récolte de 51 points la saison dernière représente un sommet en carrière pour Wisniewski, tout comme ses 166 lancers, alors que ses 61 minutes de punition et ses 28 points en avantage numérique sont les deuxièmes totaux les plus élevés de sa carrière de neuf saisons. Au cours de cette période, il n’a participé à plus de 70 matchs qu’à deux occasions seulement. Il possède une certaine valeur, mais soyez prudents.

    Sous le radar : Cam Atkinson – Si Atkinson peut demeurer sur les deux premiers trios tout au long de la campagne à Columbus, une saison de 30 buts est à sa portée. Il a inscrit 21 buts et amassé 40 points en 79 parties alors qu’il passait en moyenne 15:47 par match sur la glace. Avec 16 buts et 32 points au cours des 41 victoires de l’équipe la saison dernière, Atkinson a prouvé qu’il était un joueur essentiel pour les Blue Jackets, et l’équipe s’attendra à ce qu’il marque de manière constante en 2014-15.

    -- Suivez Pete Jensen sur Twitter : @NHLJensen

    Le remplacement d’Umberger par Hartnell pourrait aider les Blue Jackets au chapitre de la possession de rondelle, une facette du jeu où ils formaient déjà l’une des formations les plus améliorées de la ligue au cours de la deuxième moitié de saison l’an dernier.

    DÉFENSEURS

    Ryan Murray - James Wisniewski

    Jack Johnson - Fedor Tyutin

    Tim Erixon - David Savard

    Dalton Prout

    La première saison de Murray dans la LNH a été très prometteuse, et il pourrait être le meneur de la brigade défensive de l’équipe pendant de nombreuses années. Il s’est très bien entendu avec son partenaire Wisniewski.

    Johnson est depuis longtemps la cible de la communauté des statistiques avancées. La saison dernière, certains des écarts dans ses indices Corsi-positif (c’est-à-dire la différence entre l’indice d’un coéquipier lorsqu’il se trouve avec lui sur la glace et lorsqu’il n’y est pas) n’ont pas été aussi mauvais qu’auparavant, mais on peut citer l’exemple de Johansen, dont l’indice Corsi-positif était de 45,2 pour cent avec lui et de 54,0 pour cent sans lui. Une partie de cette différence peut être expliquée par le grand nombre de présences qu’il amorce en territoire défensif, mais il y a plus que cela.

    Nikita Nikitin est parti, et Erixon et Prout sont les candidats les plus sérieux afin de décrocher un poste régulier. Prout et Savard sont droitiers, ce qui pourrait leur procurer un léger avantage. Savard pourrait être prêt à évoluer sur les deux premières paires de défenseurs, dans quel cas Tyutin pourrait se retrouver sur la troisième paire.

    GARDIENS

    Sergei Bobrovsky

    Curtis McElhinney

    Bobrovsky n’a pas remporté un autre trophée Vézina, mais il a connu une autre bonne campagne et a confirmé sa place parmi les meilleurs gardiens de la ligue. Si le contrat de Johansen est le point chaud de cet été, il est possible d’affirmer que celui de Bobrovsky sera celui de l’été prochain, alors qu’il sera joueur autonome avec compensation.

    Bobrovsky a disputé 58 matchs la saison dernière, ce qui semble être la charge de travail que les équipes de la LNH confient à leur gardien partant lorsqu’elles comptent sur un gardien auxiliaire compétent. McElhinney, avec son pourcentage d’arrêts de ,909, correspond à cette description.

    AUSSI DANS LA COURSE : C Marko Dano, C Alexander Wennberg, D Cody Goloubef, D Will Weber, G Anton Forsberg

    *Joueur autonome avec compensation

     

    La LNH sur Facebook