Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le polyvalent Laich a hâte d’être à nouveau en mesure d’aider les Capitals

    lundi 2014-08-04 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Le polyvalent Laich a hâte d’être à nouveau en mesure d’aider les Capitals
    Le polyvalent Laich a hâte d’être à nouveau en mesure d’aider les Capitals

    L’attaquant des Capitals de Washington Brooks Laich n’en pouvait plus d’attendre à la journée de lundi. Il s’agit de la journée où il doit finalement retourner sur la glace et ajouter le patin à son programme d’entraînement estival.

    Cela fait deux ans que Laich n’a pas été aussi énervé et excité à l’idée d’enfiler les patins, après deux saisons très difficiles, douloureuses et marquées par les blessures.

    « Maintenant, lorsque je saute sur la glace, je me sens totalement libre de mes mouvements, alors que je me sentais très limité au cours des deux dernières années », a expliqué Laich au LNH.com.

    Cela ne peut que faire extrêmement plaisir aux Capitals.

    Laich est l’attaquant le plus polyvalent de Washington, et il est le seul joueur de l’alignement qui possède la capacité d’exceller à toutes les positions, peu importe sur quel trio il est employé ou contre qui il joue. En cinq saisons entre 2007 et 2012, il a raté quatre parties (toutes au cours de la campagne 2009-10), a maintenu une moyenne de 47,6 points par saison et il a évolué à toutes les positions à l’exception de celle de gardien.

    Au cours des deux dernières saisons, il a été ralenti par une blessure à l’aine qui a limité sa mobilité et qui l’a empêché de patiner à son aise. Il a participé à 60 rencontres, a obtenu 19 points, a subi deux opérations et a enduré plusieurs journées douloureuses. Il a déclaré que c’était comme si son corps était en prison.

    « J’avais peur d’effectuer une accélération, de faire un virage, de m’engager dans un contact physique, car je savais que cela allait me causer beaucoup de douleur, a noté Laich. Il s’agit d’une manière très difficile de vivre, en plus de rendre pratiquement impossible la tâche de pratiquer un sport, et encore plus d’exceller dans celui-ci. Ce que j’ai ressenti au cours des deux dernières années c’est que j’essayais de survivre à chaque journée afin de pouvoir me présenter sur la glace le lendemain. Ce n’était pas très productif. »

    Laich a cependant subi une opération à la mi-mars afin de relâcher un adducteur tendu, et il connaît désormais le sentiment de libération. Il affirme qu’il est « parfaitement en santé », et qu’il a connu un « été d’entraînement exceptionnel ».

    Laich, qui est maintenant âgé de 31 ans, croit aussi que le meilleur est à venir dans son cas.

    « Je ne touche pas du bois. C’est ainsi que je me sens, a confié Laich. L’été dernier, alors que je venais de subir une opération, je tentais de me convaincre que j’étais en santé. Cet été, dès les premiers jours de mon programme d’entraînement, je me suis senti en santé et j’étais convaincu que je l’étais. L’été dernier, j’ai fait beaucoup de réadaptation afin de retrouver ma mobilité, alors que cette année j’ai pu reprendre un entraînement normal dès le départ, et j’ai pu tenter d’exceller et de repousser mes limites. Je n’ai pas été limité ou inquiété de quelque manière que ce soit. Je me suis entraîné dans l’optique de maximiser mes performances. Je suis complètement libéré, mentalement et physiquement, de cette blessure à l’aine et j’ai hâte de simplement recommencer à jouer au hockey. »

    Les Capitals ont sans aucun doute besoin que Laich soit à son mieux, et peut-être même en meilleure forme qu’il ne l’ait jamais été. Il peut être inséré partout dans l’alignement et récolter plus de 50 points, tout en évoluant sur la première unité en infériorité numérique ainsi que sur la deuxième vague, et parfois même la première, du jeu de puissance.

    « J’ai besoin de Brooks Laich en santé », a confirmé l’entraîneur des Capitals Barry Trotz au LNH.com.

    Il semble que son souhait sera exaucé. Laich recommencera à patiner lundi.

    « Je vais sauter sur la glace et m’entraîner très fort, afin d’être prêt pour le camp d’entraînement et pour la saison régulière », a annoncé Laich.

    « Je suis en santé maintenant. Je suis de retour. Je veux jouer au hockey. »

    Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

     

    La LNH sur Facebook