Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    La profondeur en attaque demeure un point d’interrogation pour les Hurricanes

    samedi 2014-08-02 / 3:00 / 30 en 30 - Aperçus de la saison 2014-15

    Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    La profondeur en attaque demeure un point d’interrogation pour les Hurricanes
    La profondeur en attaque demeure un point d’interrogation pour les Hurricanes

    Les Hurricanes de la Caroline ont effectué trois longs parcours en séries éliminatoires en l’espace de huit ans, notamment lors de leur conquête de la Coupe Stanley en 2006, mais ils ont maintenant raté le tournoi printanier au cours des cinq dernières campagnes.

    Le PNC Arena est l’un des amphithéâtres de la ligue où il règne la meilleure ambiance en séries éliminatoires, mais cela fait trop longtemps que les gradins n’ont pas été remplis par des partisans debout et bruyants au printemps. Les Hurricanes comptent sur un nouveau directeur général et un nouvel entraîneur, mais ils n’ont pas ajouté beaucoup de nouveaux joueurs.

    Il y a deux saisons, les Hurricanes ont marqué suffisamment de buts pour se qualifier pour les séries éliminatoires, mais leurs gardiens les ont laissé tomber. La Caroline a fait un meilleur travail afin d’accorder moins de buts en 2013-14, mais ce fut au tour de son attaque de disparaître. La profondeur en attaque demeure un problème, bien que la brigade défensive pourrait aussi être améliorée.

    Voici de quoi pourrait avoir l’air l’alignement des Hurricanes lorsque la saison 2014-15 s’amorcera en octobre :

    ATTAQUANTS

    Jiri Tlusty - Eric Staal - Alexander Semin

    Jeff Skinner - Jordan Staal - Elias Lindholm

    Nathan Gerbe - Jay McClement - Patrick Dwyer

    Zach Boychuk - Riley Nash - Brad Malone

    Chris Terry

    Le premier trio a été fantastique en 2012-13, mais Semin a raté 17 parties (ses problèmes de durabilité ne datent pas d’hier) et le pourcentage de tirs de Tlusty a, de manière prévisible, diminué à 12,2 pour cent la saison dernière après qu’il eût maintenu un rythme insoutenable de 19,7 pour cent en 2012-13. Jordan Staal a connu une très bonne campagne, mais l’équipe n’a pu faire mieux qu’un pourcentage de tirs de 5,1 pour cent lorsqu’il était sur la glace à forces égales.

    Il y a beaucoup de joueurs de grand talent au sein de cette formation, et Lindholm pourrait rendre ce groupe encore meilleur s’il connaît une solide deuxième saison, mais la profondeur à l’attaque a été un problème l’an dernier, et à moins que de jeunes joueurs de l’organisation ne progressent de manière importante, il semble qu’il s’agira d’une faiblesse sérieuse encore une fois cette année.

    À long terme, Lindholm évoluera au centre, mais il a passé la majeure partie de sa saison recrue à l’aile. S’il était capable de se débrouiller au centre en 2014-15, cela donnerait un meilleur équilibre aux Hurricanes. Gerbe pourrait alors obtenir un poste sur les deux premiers trios.

    DÉFENSEURS

    Andrej Sekera - Justin Faulk

    Ron Hainsey - Ryan Murphy

    John-Michael Liles - Jay Harrison

    Tim Gleason

    POUR LES POOLERS



    Mésestimé : Jeff Skinner – Avec 33 buts en 71 matchs, la moyenne de 0,46 but par match de Skinner lui a procuré le huitième rang dans la LNH (minimum de 30 parties jouées). Son différentiel ne vous aidera pas (il a présenté un différentiel de moins-14 la saison dernière), mais il se reprend admirablement avec une excellente production en avantage numérique et une panoplie de lancers (274 l’an dernier, bon pour le neuvième rang dans la LNH).

    Surévalué : Andrej Sekera – Avant la dernière campagne, où il a explosé avec 44 points (soit une moyenne de 0,59 point par match), Sekera avait maintenu une moyenne de 0,27 point par rencontre à ses 339 matchs précédents dans la LNH. Le défenseur de 28 ans a peut-être trouvé sa niche avec la Caroline, et il passera du temps sur le jeu de puissance, mais attendez-vous à une certaine régression.

    Sous le radar : Elias Lindholm – Après avoir amassé 21 points en 58 matchs la saison dernière, l’attaquant de 19 ans pourrait se voir confier davantage de responsabilités et de temps de glace. Le choix de première ronde de la Caroline en 2013 a passé en moyenne 14:31 par match sur la patinoire à sa campagne recrue, dont 2:30 sur le jeu de puissance. Si ces deux nombres augmentent, la production de Lindholm dans toutes les catégories devrait être en hausse.

    -- Suivez Matt Cubeta sur Twitter : @NHLQubes

    Faulk est devenu l’un des meilleurs jeunes défenseurs de la ligue, et Sekera a connu une belle éclosion à ses côtés en 2013-14. Hainsey est un joueur sous-estimé qui a disputé une bonne première campagne avec la Caroline, et les Hurricanes ont conclu l’une des meilleures ententes le 1er juillet en lui accordant un contrat de trois ans d’une valeur de 8,5 millions $.

    Si Murphy pouvait suivre les traces de Faulk, les Hurricanes pourraient transformer une faiblesse en force. Cela leur permettrait aussi de ne pas avoir à confier des rôles trop importants à des joueurs âgés, en plus de leur procurer leur plus belle profondeur à la ligne bleue depuis des années.

    Les Hurricanes ont échangé Gleason en retour de Liles avant de l’embaucher à nouveau à un salaire bien moins élevé. Liles a très bien fait en Caroline après avoir été chassé de Toronto.

    GARDIENS

    Cam Ward

    Anton Khudobin

    Après avoir participé à au moins 60 parties au cours de cinq des six saisons précédentes, Ward n’a pris part qu’à 47 matchs au cours des deux dernières campagnes, et il n’a pas offert de performances étincelantes. La liste des gardiens qui ont reçu au moins autant de tirs que lui à forces égales la saison dernière (693) et qui ont conservé un pourcentage d’arrêts pire que le sien (,909) comprend les noms d'Ondrej Pavelec, Martin Brodeur, Kevin Poulin, Devan Dubnyk et Reto Berra.

    Khudobin a conservé d’excellentes statistiques en 36 rencontres (34 départs), et il est concevable qu’il ravisse le poste de numéro un à Ward cette saison. Ward possède un contrat imposant (valide pour deux autres saisons à un salaire annuel d 6,3 millions $), mais le nouveau régime pourrait donner la chance à Khudobin de jouer davantage s’il offre le meilleur rendement.

    Si les deux gardiens offrent un jeu assez solide, cela pourrait être suffisant pour permettre aux Hurricanes d’aspirer à une place en séries éliminatoires. Si les blessures ou le manque d’efficacité sont encore au rendez-vous, il pourrait s’agir d’un autre printemps sans séries éliminatoires à Raleigh.

    AUSSI DANS LA COURSE : AG Brock McGinn, C Victor Rask, D Brett Bellemore, D Michal Jordan, G Drew MacIntyre

     

    La LNH sur Facebook