Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Reimer s’attend à une compétition pour le poste de gardien numéro un

mardi 2014-07-29 / 7:53 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Reimer s’attend à une compétition pour le poste de gardien numéro un
James Reimer a affirmé, sur les ondes d’une station de radio de Toronto lundi, qu'il s'attendait à obtenir une chance de batailler avec Jonathan Bernier pour le poste de gardien partant au camp d'entraînement, après avoir signé un contrat de deux ans.

James Reimer n'a pas l'intention de se présenter au camp d'entraînement des Maple Leafs de Toronto en tant que gardien de but auxiliaire.

Reimer a pris part à l’émission de radio The Jeff Blair Show sur les ondes de Sportsnet Fan 590, à Toronto, lundi, afin de parler du contrat de deux saisons évalué à 4,6 millions $ qu'il a signé récemment et a affirmé qu'il s'attendait à rivaliser avec Jonathan Bernier pour le poste de gardien partant.

« On m'a dit qu'il y avait définitivement une possibilité, a déclaré Reimer. C'est l'état d'esprit avec lequel je me présente, pour profiter pleinement de l'occasion qui m’est offerte et mériter le poste de gardien numéro un. »

Reimer était le gardien partant de l'équipe en 2012-13, alors qu’il a présenté un dossier de 19-8-5 avec un pourcentage d’arrêts de ,924 pour aider les Maple Leafs à atteindre les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2003-04. Bernier et Reimer se sont divisé la tâche en 2013-14, avec Bernier qui s’est lentement emparé du poste de gardien numéro un, mais une blessure a permis à Reimer de se retrouver devant le filet vers la fin de la saison.

Même s’il a présenté un meilleur pourcentage d’arrêts que Bernier après la pause olympique (Reimer affichait un pourcentage d’arrêts de ,909 et Bernier de ,904), certaines personnes à Toronto ont attribué la performance de Reimer à la fin de la saison à l'effondrement des Maple Leafs. Il y a eu une multitude de nouvelles faisant état du fait que les Maple Leafs étaient intéressés par d'autres gardiens de but, notamment par Martin Brodeur, ce qui aurait certainement forcé Reimer à se retrouver au sein d’une nouvelle formation.

« C'était comme si les choses se dirigeaient dans une direction différente, a déclaré Reimer. Au cours de l'été, les choses ont pris une tournure différente et la signature d’un contrat de deux ans a vraiment représenté un virage à 180 degrés. Je suis vraiment excité d’être de retour. Ce n'est pas comme si je voulais quitter. J'ai juste pensé, comme je l'ai dit, que c’était terminé ici. Je suis vraiment excité d'obtenir une nouvelle chance et de profiter d’un nouveau départ ici. »

Ce sera la cinquième saison de Reimer dans la LNH. Il a connu deux très bonnes saisons (il a présenté un pourcentage d’arrêts de ,921 en tant que recrue en 2010-11 et de 0,924 en 2012-13). Les deux autres campagnes ont été marquées par une blessure grave (commotion cérébrale en 2011-12) et par la compétition avec Bernier lors de la saison dernière.

L’augmentation du temps de glace de Bernier, en plus de la mention « juste correcte » énoncée par Randy Carlyle dans l’évaluation du travail de Reimer après un match disputé à la fin du mois de mars a mené aux spéculations voulant qu’un fossé existait entre l'entraîneur et son gardien de but. Reimer a déclaré à la station de radio de Toronto qu’il ne voyait pas les choses de cette façon.

« Je pense que cela a pris des proportions démesurées », a déclaré Reimer. « Beaucoup de gens m'ont questionné au sujet de Randy et sur ce que je pensais de lui, et en toute honnêteté, je l'ai toujours défendu.

« Je pense que nous n’étions peut-être pas en accord l’an dernier, mais ça n'a aucune incidence sur sa capacité à diriger ou ce qu'il peut faire avec l'équipe. Parfois vous n’êtes pas en accord et c’est ainsi que ça se passe, mais j’ai beaucoup de respect pour lui et je pense qu'il est un grand entraîneur. »

 

La LNH sur Facebook