Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Sam Bennett fait tout ce qu'il peut pour percer la formation des Flames

mardi 2014-07-29 / 3:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Aaron Vickers - Correspondant, LNH.com

Partagez avec vos amis


Sam Bennett fait tout ce qu'il peut pour percer la formation des Flames
Sam Bennett fait tout ce qu'il peut pour percer la formation des Flames

CALGARYSam Bennett ne s’apprête pas à offrir de garantie.

À deux mois de l’ouverture des camps d’entraînement de la LNH, le quatrième choix au total du repêchage 2014 de la LNH ne sent pas que sa place est assurée au sein de l’alignement des Flames de Calgary.

« Je ne vais pas proclamer que je vais faire l’équipe », a indiqué Bennett le 9 juillet au cours du camp de perfectionnement de Calgary. « Ce sera assurément mon objectif et je vais m’y présenter afin de travailler le plus fort possible et faire tout ce qui est en mon pouvoir pour y parvenir. Je vais continuer ma route, quoiqu’il arrive.

« Je vais certainement faire tout ce que je peux pour y arriver. »

Les Flames, qui sont en reconstruction, ont plusieurs occasions à offrir à leurs espoirs. Après avoir terminé au 27e rang de la ligue au classement général en 2013-14, Calgary a beaucoup de choses à améliorer, et les espoirs comme Bennett s’inscrivent bien dans le mouvement jeunesse amorcé par les Flames.

Mais ultimement, ce sera au jeune homme natif de Holland Landing, en Ontario, de saisir cette chance, tout comme Sean Monahan l’a fait la saison dernière. Sixième choix au total du repêchage 2013, Monahan a percé la formation des Flames au camp d’entraînement l’automne dernier et a connu une bonne saison recrue alors qu’il a terminé au deuxième rang des buteurs de l’équipe avec 22 buts.

« Il y a des postes disponibles, et honnêtement, pour un jeune joueur, je ne sais pas s’il existe une meilleure situation ou une meilleure organisation », a déclaré le directeur général des Flames Brad Treliving. « Nous sommes à la recherche de joueurs, alors il ne faut pas qu’un joueur croie qu’il n’y a pas de place pour lui en raison de sa jeunesse. Il lui faudra mériter sa place, mais il aura sa chance.

« J’espère que le message a été bien reçu. »

Le message de Treliving a été livré au camp de perfectionnement, qui s’est tenu du 4 au 9 juillet et au cours duquel Bennett a officiellement été présenté à l’organisation des Flames, quelques semaines après que l’équipe eût repêché le prodige des Frontenacs de Kingston (Ligue de hockey de l’Ontario). Ce camp a nourri l’optimisme du jeune homme de 18 ans par rapport à ses chances de se tailler un poste dans la LNH plus tôt que tard.

« C’est la première fois que nous passons du temps avec lui depuis qu’il fait partie de notre organisation », a noté Treliving, qui a fait de Bennett son premier choix au repêchage depuis son embauche en avril. « Il existe plusieurs raisons de l’aimer. Il est un joueur talentueux. Il répond à la description qui a été faite de lui, soit par rapport aux éléments intangibles. Ce jeune homme est un gagnant. Il possède beaucoup de caractère, et il est très motivé.

« Il va maintenant retourner à la maison, il va s’entraîner et nous verrons où il en sera lorsqu’il se présentera au camp d’entraînement. »

En fait, le rendement de Bennett au cours du camp de perfectionnement aura seulement permis d’augmenter les attentes qui l’attendront en septembre. Sa participation à ce camp d’été a rendu Bennett encore plus affamé à l’idée d’obtenir sa première chance avec les Flames, ce qui se produira au camp d’entraînement de l’équipe à l’automne.

« Ce fut une excellente expérience », a admis Bennett, qui était classé comme le meilleur espoir nord-américain par le Bureau central de dépistage de la LNH à l’aube du repêchage. « J’ai eu beaucoup de plaisir. Il a fallu travailler très fort, mais je suis très excité et j’ai très hâte au camp d’entraînement. »

Le camp de perfectionnement a donné à Bennett une meilleure idée de ce qu’il devra faire afin d’impressionner au camp d’entraînement. Cela lui a aussi permis de savoir sur quoi se concentrer d’ici au mois de septembre. Bennett se présentera à Montréal pour le camp de perfectionnement de l’équipe nationale canadienne junior au mois d’août.

« J’ai appris qu’il faut vraiment faire attention aux détails, a-t-il expliqué. Le personnel d’entraîneurs a beaucoup insisté là-dessus. La condition physique sera aussi un facteur important afin d’évoluer dans la LNH. Je devrai être au sommet de ma forme.

« C’est sur ces choses que je porterai le plus mon attention. Dès que je serai de retour à la maison, je vais retourner au gymnase et m’entraîner autant que je le peux avant de me présenter au camp d’Équipe Canada. La condition physique sera très importante. »

Le degré de préparation le sera tout autant, selon Treliving.

« Le problème avec plusieurs jeunes joueurs, lorsqu’ils arrivent en septembre, c’est qu’ils ne peuvent se contenter d’y aller timidement, a-t-il souligné. Il faut qu’ils s’imposent. Nous nous entraînons pendant deux jours puis nous commençons à disputer des matchs préparatoires, alors il faut être prêt dès le début du camp, pas après trois ou quatre jours. Alors il est essentiel qu’ils profitent du temps qu’il leur reste d’ici l’ouverture du camp pour se mettre dans la meilleure condition physique possible.

« Le message cette semaine était qu’il vous reste deux mois pour vous préparer, alors soyez prêts. »

Bennett prévoit l’être.

« Cela a fait en sorte que je veux encore plus faire l’équipe, a-t-il ajouté. J’ai tellement hâte au camp d’entraînement.

« Je vais faire tout ce qu’il faut. »

 

La LNH sur Facebook