Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Eriksson pourrait remplacer Iginla sur le premier trio

jeudi 2014-07-24 / 19:55 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Eriksson pourrait remplacer Iginla sur le premier trio
Eriksson pourrait remplacer Iginla sur le premier trio

Le départ de Jarome Iginla signifie que Loui Eriksson aura la chance de se voir confier un rôle plus important avec les Bruins de Boston. Du moins, c’est ce que croit l’entraîneur des Bruins Claude Julien alors qu’il analyse de quoi pourrait avoir l’air son alignement le 8 octobre, quand Boston amorcera son calendrier 2014-15 en affrontant les Flyers de Philadelphie.

Julien, qui a participé à une conférence téléphonique jeudi pour annoncer l’embauche de Joe Sacco en tant qu’entraîneur adjoint, a déclaré qu’Eriksson allait avoir la chance de se voir confier le temps de glace qui appartenait à Iginla, et qu’idéalement, il allait égaler la production de la saison dernière d'Iginla.

Iginla a amassé 30 buts et 31 passes la saison dernière, mais il a accepté un contrat de trois ans d’une valeur de 16 millions $ avec l’Avalanche du Colorado le 1er juillet. Eriksson a récolté 10 buts et 27 passes en 61 matchs l’an dernier, mais a été ennuyé par des commotions cérébrales.

« Nous ne croyons pas que nous sommes dans une situation problématique, a assuré Julien. Nous avons perdu Jarome, mais je pense que Loui Eriksson est un joueur qui peut être meilleur cette année qu’il l’a été l’an dernier. Je crois que nous avons commencé à voir ce qu’il peut faire vers la fin de la dernière campagne, et il pourrait être le remplaçant de Jarome. »

Eriksson a entrepris la dernière saison à l’aile droite d’un trio complété par Patrice Bergeron et Brad Marchand, mais Reilly Smith a pris sa place de manière permanente en décembre, alors qu’Eriksson se trouvait à l’écart du jeu en raison de sa deuxième commotion cérébrale de la campagne.

Eriksson a terminé la saison en force avec une récolte de quatre buts et 13 passes au cours des 22 derniers matchs de la saison régulière. Il a maintenu une moyenne de près de 70 points par saison alors qu’il évoluait avec les Stars de Dallas entre 2008 et 2012, et il avait amassé 29 points en 48 parties au cours de la saison écourtée par le lockout en 2012-13.

Julien a indiqué que Chris Kelly, qui a subi une intervention chirurgicale en mai après avoir raté les séries éliminatoires en raison d’une blessure, allait être de retour en santé. En tenant pour acquis qu’Eriksson prendra la place d’Iginla sur les deux premiers trios, Kelly pourrait rejoindre Carl Soderberg à titre de remplaçant d’Eriksson sur le troisième trio.

Boston espère aussi que les attaquants Justin Florek, Ryan Spooner, Matt Fraser et Alexander Khokhlachev méritent davantage de temps de jeu cette saison. Ces derniers ont passé la majeure partie de la dernière campagne avec les Bruins de Providence dans la Ligue américaine de hockey. Les Bruins n’écartent pas non plus la possibilité que David Pastrnak, le 25e choix au total du repêchage 2014 de la LNH, perce l’alignement.

« Il y a seulement quelques éléments que nous devons régler, a expliqué Julien. D’un autre côté, nous possédons quelques jeunes joueurs à Providence qui vont mériter d’avoir leur chance, alors je crois que plusieurs de ces décisions seront prises lorsque le camp d’entraînement va se mettre en branle. »

Julien et les Bruins ont officialisé l’une de leurs plus importantes décisions de la saison morte en embauchant Sacco. Ce dernier rejoint le personnel d’entraîneurs de Julien à titre de remplaçant de Geoff Ward, qui a été libéré de son contrat après la dernière saison afin de devenir l’entraîneur-chef des Eagles de Mannheim en Allemagne.

Sacco connaît bien Boston, lui qui est natif de Medford, au Massachusetts, et qui a déjà porté les couleurs de l’Université de Boston. Sacco a été entraîneur adjoint avec les Sabres de Buffalo la saison dernière après avoir passé les quatre saisons précédentes en tant qu'entraîneur-chef de l'Avalanche du Colorado. L'Avalanche a conservé une fiche de 130-134-40 sous la direction de Sacco, qui a été finaliste pour l'obtention du trophée Jack Adams après la saison 2009-10, la seule où il a conduit le Colorado aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Avant de devenir l'entraîneur au Colorado, Sacco a servi en tant qu'entraîneur des Monsters de Lake Erie de la Ligue américaine de hockey pendant deux ans. Il a également été un adjoint dans la LAH avec les Lock Monsters de Lowell (2004-05) et les River Rats d'Albany (2006-07).

Sacco a avoué qu’il avait communiqué avec Julien lorsqu’il avait appris le départ de Ward, et Julien a su que Sacco était l’homme recherché par lui et son personnel d’entraîneurs après avoir conduit un processus d’entrevues très exhaustif.

« Nous avons eu plusieurs très bonnes entrevues, mais au bout du compte Joe s’est vraiment démarqué pour plusieurs raisons, a mentionné Julien. Il possède beaucoup d’expérience, pas seulement à titre de joueur, mais aussi comme entraîneur adjoint, que ce soit dans la LAH ou la LNH, et comme entraîneur-chef dans ces deux circuits. Comme il a déjà joué dans cette ligue, nous savons qu’il sera instantanément respecté par nos joueurs. Il était important pour moi de mettre la main sur ce genre d’entraîneur. Je confie beaucoup de responsabilités à mes adjoints, et il était important de trouver quelqu’un avec qui j’allais être à l’aise et en qui j’aurais confiance. Joe répond à tous ces critères. »

Sacco a disputé 738 matchs au cours de 13 saisons dans la LNH avec les Maple Leafs de Toronto, les Ducks d'Anaheim, les Islanders de New York, les Capitals de Washington et les Flyers de Philadelphie. L'ailier gauche a marqué 94 buts et récolté 213 points en carrière.

Il a été le coéquipier du capitaine des Bruins Zdeno Chara à New York (1998-99) et du défenseur Dennis Seidenberg à Philadelphie (2002-03). Il a aussi dirigé le défenseur des Bruins Johnny Boychuk à Lake Erie en 2007-08.

« Les Bruins ont probablement été la seule équipe avec qui j’ai eu des discussions sérieuses, a raconté Sacco. J’avais d’autres possibilités, mais elles n’étaient pas aussi intrigantes que celle que m’offrait l’organisation de Boston… J’ai pris la décision, lorsque Buffalo a pris une direction différente, qu’il fallait que je trouve l’endroit idéal et qu’il fallait que cet endroit soit adéquat pour moi et ma famille. Boston était un choix évident. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

 

La LNH sur Facebook