Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

En reconstruction, les Sabres possèdent de jeunes attaquants talentueux au physique imposant

lundi 2014-07-21 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Joe Yerdon - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


En reconstruction, les Sabres possèdent de jeunes attaquants talentueux au physique imposant
En reconstruction, les Sabres possèdent de jeunes attaquants talentueux au physique imposant

BUFFALO – S’il y a un dicton qui pourrait devenir populaire à Buffalo dans les prochaines saisons, c’est bien : « La jeunesse règne. »

Les joueurs participant au camp de développement des Sabres de Buffalo constituent ce que l’équipe espère être la fondation de leur reconstruction qui est en cours. À toutes les positions, la direction s’attend à ce que des joueurs fassent carrière dans la LNH, et dans certains cas, qu’ils deviennent des vedettes.

Les attaquants, qu’ils ont repêchés ou obtenus dans des échanges, sont un des éléments clés de l’avenir des Sabres. Et parmi eux, l’accent est carrément mis sur Sam Reinhart, choisi au deuxième rang au dernier repêchage de la LNH.

En raison de sa très bonne saison (36 buts et 105 points) avec Kootenay de la Ligue de l’Ouest, les partisans espèrent qu’il fera partie de la formation au match d’ouverture des Sabres à l’automne. C’est un défi qu’il est prêt à assumer.

« Je suis ravi d’être ici, et comme je l’ai dit, je vais travailler afin que cela arrive, a déclaré Reinhart quand il a été présenté aux partisans des Sabres le 30 juin. Je suis à l’aise de me joindre à une nouvelle équipe avec tous ces joueurs. J’en ai rencontré quelques-uns aujourd’hui, mais j’en connaissais certains avant. Je suis content d’avoir cette possibilité et je vais continuer à travailler, car je sais que cela va arriver. »

Reinhart n’est pas le seul joueur repêché en première ronde qui était présent au camp de développement. Les attaquants Mikhail Grigorenko, Zemgus Girgensons et Joel Armia, et les défenseurs Mark Pysyk, Rasmus Ristolainen et Nikita Zadorov, ont aussi été sélectionnés en première ronde depuis 2010. Ils font tous partie de ce qui est devenu une grande relève à Buffalo.

« Il y a évidemment beaucoup de talent ici avec Reinhart, Grigorenko et Armia, a mentionné Pysyk, choisi au 23e rang en 2010. Je suppose que pour les jeunes joueurs, c’est toujours un peu énervant. Je ne pense pas que l’on a vu ce que l’on pourra voir au camp d’entraînement à l’automne. Je crois que ce sera une autre étape. C’est excitant aussi. »

Avec tout ce talent sur la glace dans les entraînements et dans les matchs simulés, la compétition était élevée. C’est un élément qui n’a pas été perdu par ceux qui ont goûté à la LNH et qui savent ce que ça prend pour y accéder.

« La compétition est définitivement plus élevée cette année, a reconnu Girgensons, sélectionné au 14e rang en 2012. Personnellement, j’avais plus un rôle de leader, car j’ai joué une saison complète dans la LNH. Je tentais de guider les gars et d’être un modèle. »

Les Sabres aimeraient bien que les autres jeunes imitent Girgensons. Ce dernier a inscrit huit buts et a totalisé 22 points en 70 matchs, la saison dernière, tout en imposant sa présence physique et en appliquant de bonnes mises en échec. Il est important de trouver des joueurs qui complèteront le jeu des marqueurs, et c’est ce que les Sabres ont acquis d’autres équipes en Jordan Samuels-Thomas et Hudson Fasching.

Samuels-Thomas a été obtenu des Jets de Winnipeg dans un échange le 9 juillet et a signé un contrat d’un an trois jours plus tard. Fasching a été acquis des Kings de Los Angeles à la date limite des échanges au printemps dernier en retour du défenseur Brayden McNabb. Ils sont deux attaquants de puissance qui pourront jouer avec de bons marqueurs, ce qui pourrait rapporter à long terme.

« Quand je joue avec un gars comme Reinhart, je veux lui créer de l’espace, a raconté Samuels-Thomas. C’est ce que je suis censé faire. Me mettre le nez dans les endroits difficiles, comme devant le filet ou aller dans les coins et soutirer la rondelle pour eux. Et je veux que mes adversaires détestent jouer contre moi. Je veux leur rendre la vie misérable et les frapper dès que je peux, car je sais que plus ils recevront de mises en échec, le moins ils seront à l’aise dans leur jeu. »

Samuels-Thomas est âgé de 24 ans, mesure 6 pieds 4 pouces et pèse 215 livres. Il était le joueur le plus âgé au camp de développement et après avoir gradué de l’Université de Quinnipiac, il est maintenant le temps pour lui de démontrer ce qu’il peut faire chez les professionnels.

« La première des choses, c’est la compétition. C’est quelque chose que je considère que l’on ne peut enseigner. Tu n’as qu’à te présenter et à t’exécuter, a mentionné Samuels-Thomas. Deuxièmement, c’est jouer de façon physique, que j’aie la rondelle ou non, je dois l’amener au filet. Tout ce qu’un attaquant de puissance de la LNH devrait faire, j’ai travaillé là-dessus à l’université et je pense que je vais être capable de le démontrer ici. »

C’est bien de jouer de façon physique et de prendre soin de sa défense, mais les Sabres ont besoin de production de leurs jeunes attaquants. Les prouesses de Reinhart sont une chose, mais c’est Grigorenko qu’ils aimeraient voir s’éclater cette saison.

Grigorenko n’a pas répondu aux attentes au cours des deux dernières saisons et il a été retourné à son équipe junior, les Remparts de Québec de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il est maintenant le temps pour lui de démontrer qu’il valait vraiment la peine d’être repêché au 12e rang en 2012.

« J’ai réalisé que c’était de ma faute, si je ne jouais pas de façon régulière dans la LNH, a admis Grigorenko. Si je veux jouer dans la meilleure ligue de hockey du monde, ça dépend seulement de moi. Personne ne va me faire graduer parce que j’ai été un choix de première ronde. J’ai juste à me présenter et être le meilleur. »

Si Grigorenko s’épanouit à l’attaque comme les Sabres croient qu’il peut le faire, et si Reinhart atteint son potentiel et rejoint Girgensons dans la LNH, ça pavera la voie à d’autres dans l’espoir de faire partie de la reconstruction de l’équipe. Les joueurs ont vu ce que l’organisation fait et ils sont repartis avec une bonne impression.

« Je considère que l’équipe a vraiment fait des progrès, a déclaré Fasching. Ils ont fait signer des contrats à des vétérans comme Brian Gionta et autres. J’aime l’attitude de tous les espoirs et des joueurs qui sont ici. Ils sont réalistes de la place qu’ils occupent présentement et du but qu’ils veulent atteindre. Je pense que c’est un élément important. »

 

La LNH sur Facebook