Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Cinq questions à Hitchcock, des Blues, sur Stastny, Allen

mardi 2014-07-15 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Cinq questions à Hitchcock, des Blues, sur Stastny, Allen
L’entraîneur en chef des Blues de Saint-Louis, Ken Hitchcock, croit que son équipe rebondira après avoir été éliminée par les Blackhawks de Chicago à la première ronde des séries éliminatoires

Dans les jours suivants la rapide élimination dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, l’entraîneur en chef des Blues de St. Louis, Ken Hitchcock, a parlé de l’évolution de son équipe. Il a compris quels étaient les éléments nécessaires pour connaître du succès dans l’Association de l’Ouest et il a appris de la leçon. Hitchcock a répété à plusieurs reprises que la défaite en six matchs contre les Blackhawks de Chicago en première ronde avait permis aux Blues de faire une évaluation complète et de savoir où ils se retrouvaient et ce qu’ils avaient besoin pour devenir des aspirants à la coupe Stanley.

Le directeur général des Blues, Doug Armstrong, a tenté d’utiliser cette évaluation gratuite et combien douloureuse pour élaborer son plan pendant l’été.

Les Blackhawks ont démontré aux Blues qu’ils devaient être meilleurs au centre et Armstrong a fait signer un contrat à Paul Stastny, le meilleur joueur de centre disponible sur le marché des joueurs autonomes, une entente de quatre ans d’une valeur de 28 millions $. Il s’est aussi entendu avec le centre finlandais Jori Lehtera, qui avait terminé à égalité au troisième rang des pointeurs au Championnat mondial 2014 avec 12 points en 10 matchs. Lehtera a signé un contrat de deux ans d’une valeur de 5,5 millions $.

Les Blues ont aussi réalisé le déséquilibre dans leur brigade défensive avec trois défenseurs droitiers contre un seul qui tire de la gauche parmi leurs deux premiers duos. Armstrong a tenté de régler ce déséquilibre en cédant le droitier Roman Polak aux Maple Leafs de Toronto en retour du gaucher Carl Gunnarsson, qui devrait former une paire avec Kevin Shattenkirk.

Le gardien Ryan Miller n’a pas répondu aux attentes avec un taux d’efficacité de ,897 pour cent dans les séries éliminatoires, donc les Blues n’ont pas tenté de lui faire signer une nouvelle entente. Ils ont plutôt décidé qu’il était temps de donner une chance au jeune Jake Allen, âgé de 21 ans, après qu’il eut été nommé le gardien de l’année dans la Ligue américaine de hockey, la saison dernière. Mais ils se sont tout de même protégés, en faisant signer une prolongation de contrat de trois ans d’une valeur de 7,5 millions $ à Brian Elliott.

Hitchcock a discuté avec LNH.com à propos des changements et il a exprimé son opinion à savoir comment il pourrait améliorer les Blues qui ont terminé au deuxième rang de la section Centrale avec 111 points, la saison dernière.

Voici les cinq questions à… Ken Hitchcock:

Où crois-tu que Paul Stastny s’ingérera dans votre équipe et avec qui prévois-tu qu’il va jouer?

« Il n’y a pas que Stastny. Il y a aussi Jori Lehtera, Joakim Lindstrom et Stastny. Ce sont trois joueurs qui totalisent beaucoup de points. Il y aura donc des expériences durant le camp d’entraînement pendant les 10 premiers jours, car il y a plusieurs opportunités qui s’offrent à nous. Il y en aura moins pour Stastny et un peu plus pour Lehtera et Lindstrom tout dépendant comment ils feront. Ce sont des choses que nous devrons régler. Nous aurons l’opportunité de faire jouer Paul avec deux jeunes Vladimir Tarasenko et Jaden Schwartz. Ou nous pourrions le faire jouer avec Alexander Steen et David Backes ou avec Steen et T.J. Oshie. Nous avons plusieurs opportunités, mais la place de Stastny dépendra des places où pourront jouer Lehtera et Lindstrom. »

Quand tu repenses aux dernières séries éliminatoires, si tu avais pu compter sur un centre comme Stastny, est-ce que cela aurait dramatiquement changé ta formation et éventuellement le résultat de la série? Est-ce qu’un joueur comme Stastny a les capacités pour remplir ce rôle?

« Il s’agit de comprendre la marque de commerce de l’Association de l’Ouest. La marque de commerce de l’Ouest, c’est qu’il y a au moins huit ou 10 équipes qui ont énormément de profondeur et qui ont assez de bons joueurs dans leur formation pour contrôler la rondelle. Tu marques plus de buts quand tu contrôles plus la rondelle, donc la patience de Paul et de la manière qu’il joue et de la façon qu’il est responsable dans les deux zones, il s’intégrera vraiment à notre équipe. Il joue de la manière que nous jouons.

« Nous avons vraiment une bonne équipe de hockey, mais il y a d’autres équipes qui sont bonnes aussi, donc le fait d’ajouter un joueur productif ne nous assure pas nécessairement la réussite. On doit ajouter un vrai bon joueur et Paul s’intègre vraiment dans notre style de jeu.

« Je considère que sa plus grande qualité est son habileté à faire des petits jeux autour du filet, ce qui nous aidera grandement. Nous avons plusieurs joueurs qui n’hésitent pas à foncer au filet, des joueurs qui sont gros et tenaces, mais maintenant nous avons des centres comme Paul et Lehtera qui sont vraiment bons à placer la rondelle dans cette zone. »

Parlant de Lehtera, tu l’as vu jouer aux Jeux olympiques où il a été impressionnant. Il a également été impressionnant au championnat mondial. Qu’est-ce que tu as appris de lui aux Olympiques et qu’est-ce que tu sais de plus sur lui depuis qu’il a signé un contrat avec les Blues?

« Ce qui m’a le plus impressionné de Jori aux Jeux olympiques, c’est qu’il a commencé le tournoi à l’aile gauche sur le quatrième trio et qu’il l’a terminé au centre de la deuxième ligne. Il a fait son chemin dans la formation et le personnel d’entraîneurs avait vraiment confiance en lui. J’ai remarqué que lorsque le match était serré, l’entraîneur en chef avait de plus en plus confiance en lui. Au championnat mondial, il était leur premier joueur de centre. Il jouait dans toutes les situations, presque 20 minutes par match, même entraîneur en chef, même confiance. Ça ne passe pas inaperçu.

« Ce qui m’est venu à l’idée quand je l’ai vu jouer, c’est qu’il aura sa place dans l’équipe en raison de sa compétitivité. Il est intelligent et il a grand sens de hockey. Je ne sais pas quelle sera sa place, je ne sais pas au sein de quel trio il va jouer, mais je sais qu’il trouvera sa place. »

Mais vous avez perdu Vladimir Sobotka qui va jouer dans la KHL. On sait qu’il était un joueur important pour les Blues la saison dernière, un joueur qui était utilisé dans toutes les situations. Peux-tu quantifier cette perte, qu’est-ce que cela signifie, et comment cela changera ou modifiera votre formation?

« Soby (Sobotka) est un bon joueur, il jouait dans toutes les situations. Quand on devait le faire graduer de trio en raison de blessures, il tenait son bout. Mais, je pense que le personnel d’entraîneurs est vraiment content que Doug (Armstrong) ait pu en venir à une entente avec Steve Ott parce qu’il a indéniablement été notre meilleur joueur dans la série contre Chicago. Il a vraiment été efficace. Il a joué à l’aile gauche, a pris des mises en jeu, a écoulé des punitions, se plaçait devant le filet dans les avantages numériques. Il a joué dans toutes les situations.

« Il y a différents joueurs et ce que nous avons perdu en Soby, la vitesse et la patience avec la rondelle, on l’a remplacé avec la manière que nous jouons et la manière que Ott s’est intégré. Steve est comme Stastny, il joue vraiment comme nous voulons jouer. Ce qui est intéressant avec Soby et Ott, c’est qu’ils peuvent jouer n’importe où dans la formation – ailier gauche, centre, ailier droit, troisième ligne, premier trio. Je pense que ça s’équilibre. Ce que nous avons vraiment apprécié est que Doug a conservé les lignes de communication ouvertes entre Steve et son camp.

« Et maintenant, nous avons un Steve en santé. Il était blessé quand il s’est joint à nous et il a été durement frappé pendant la série contre les Blackhawks. Steve est en santé et il est un bon joueur. Steve a un impact important dans notre vestiaire, car il est un joueur qui ne craint pas la compétition. Il s’est vraiment intégré à notre groupe de leaders. C’est comme s’il était ici depuis presque 10 ans de la façon qu’il s’est intégré avec tout le monde. Il va faire une bonne transition. Nous allons manquer Soby dans certains éléments, mais je crois que Steve va être en mesure d’équilibrer cela. Ça va bien aller. »

Est-ce que la position devant le filet avec Brian Elliott et Jake Allen t’inquiète, car tu vas entreprendre la saison sans vraiment de no 1 établi?

« J’ai une grande confiance en Brian Elliott. Je sais comment Jake est bon et je sais comment il sera bon, mais il y aura une période d’adaptation pour Jake, car il n’a joué que 10 matchs dans la LNH. On sait combien il est talentueux. Il a connu une belle carrière dans la LAH, mais il devra passer par une adaptation quotidienne. Je crois foncièrement que Brian s’est amélioré depuis son arrivée ici et je pense qu’il a connu sa meilleure saison, l’année dernière. Quand on a obtenu Ryan Miller, nous étions obligés de le faire jouer, mais personne n’avait perdu de vue que Brian Elliott avait été bon pendant toute la saison.

« Jake est le parfait exemple d’un joueur qui a gagné son droit de jouer dans la LNH, mais peu importe que son adaptation prenne deux semaines, ou deux mois, il connaîtra une période d’adaptation. On devra être patient avec lui et il faudra qu’il se mouille. On ne peut s’attendre d’un gars qui gradue de la LAH et qui nous dis : 'OK, je suis ici, je suis prêt à disputer tous les matchs.' C’est la première fois que Brian aura cette responsabilité d’être le meneur pendant une certaine période de temps et je pense que vous allez voir Brian mieux jouer, car il sait que l’on comptera vraiment sur lui. Je pense que Brian sera le no 1. Est-ce que Jake sera le no 1A ou le no 2, on va le savoir, mais aujourd’hui Brian est le no 1 et on espère que Jake sera le no 1A. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook