Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Horvat perd du poids et espère percer l’alignement des Canucks

jeudi 2014-07-17 / 3:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Kevin Woodley - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Horvat perd du poids et espère percer l’alignement des Canucks
Horvat perd du poids et espère percer l’alignement des Canucks

VANCOUVER – Bo Horvat tente de prendre les choses à la légère.

Il ne s’agit toutefois pas d’aborder la vie avec moins de sérieux. C’est que l’espoir de premier plan de 19 ans des Canucks de Vancouver tente de perdre du poids afin d’améliorer sa vitesse et de faciliter sa transition entre le hockey junior et la LNH cette saison.

Horvat, qui a été sélectionné par les Canucks au neuvième rang au total du repêchage 2013 de la LNH, un choix qui a été acquis des Devils du New Jersey en retour du gardien Cory Schneider, a déjà perdu entre « six à huit » livres en moins de trois semaines.

« Je dois devenir plus léger », a admis Horvat, dont les mensurations officielles sont de 6 pieds et 206 livres au camp de perfectionnement. « Ce n’est pas comme si j’affichais un surplus de poids ou quelque chose comme ça. J’essaie seulement d’améliorer mon accélération, de devenir plus mince et plus léger afin de travailler sur ma vitesse et mon agilité. »

Contrairement à la plupart des jeunes de 18 ans, Horvat n’a pas eu de difficulté à s’adapter à la force des joueurs de la LNH au cours de son premier camp d’entraînement la saison dernière. Ce fut une autre histoire en ce qui concerne le rythme du jeu.

« Je sais que je suis assez imposant, et je crois être assez fort pour tenir mon bout à ce niveau, a-t-il affirmé. Il faut seulement que [je tente de] diminuer ma masse grasse afin d’être un peu plus mince et de devenir plus rapide. Améliorer ma vitesse au cours de mes trois premières enjambées m’aidera beaucoup. »

La vitesse n’est pas le seul obstacle qui sépare Horvat, qui devrait devenir un centre efficace dans les deux sens de la patinoire capable de neutraliser les meilleurs éléments adverses, et un poste sur l’alignement métamorphosé des Canucks. Vancouver a échangé l’ancien récipiendaire du trophée Selke Ryan Kesler aux Ducks d’Anaheim au cours du dernier repêchage et a entre autres reçu en retour Nick Bonino afin de combler le poste de centre du deuxième trio. Vancouver a aussi cédé un choix de deuxième ronde aux Kings de Los Angeles pour acquérir Linden Vey. Ces joueurs se joignent aux autres centres de l’organisation Henrik Sedin, Brad Richardson et Shawn Matthias. Plusieurs d’entre eux peuvent évoluer à l’aile, mais ils se trouvent tous devant Horvat, du moins pour l’instant.

« Il devra mériter un poste, et nous devrons alors prendre des décisions difficiles, a souligné le directeur général des Canucks Jim Benning. Il occupera un rôle très important pour nous et nous voulons nous assurer que nous le développons de la bonne façon. »

Ce processus est rendu plus compliqué par l’âge de Horvat. Puisqu’il n’aura pas 20 ans avant le mois d’avril 2015, Horvat devra disputer une quatrième saison avec les Knights de London de la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) s’il n’obtient pas un poste dans la LNH cet automne.

Horvat, qui a amassé 30 buts et 74 points en 54 matchs la saison dernière, a remporté deux championnat de la OHL, a participé trois fois à la Coupe Memorial et a représenté le Canada au Championnat du monde 2012 des moins de 18 ans ainsi qu’au Championnat mondial junior 2014 de la FIHG. À la recherche de points positifs dans le cas où il devait retourner au niveau junior, Horvat a mentionné qu’il chercherait à augmenter son rôle de leader, lui qui a été l’adjoint au capitaine avec les Knights la saison dernière.

Benning a indiqué qu’un retour dans la OHL « ne serait pas la fin du monde ». Cependant, cela n’aidera probablement pas Horvat à se préparer au rythme de la LNH.

« Il joue tellement à London, il se retrouve sur la glace à toutes les deux ou trois présences dans toutes les situations, alors les joueurs adoptent leur propre rythme », a confié Stan Smyl, le directeur du développement des joueurs avec les Canucks. « Mais tout cela change lorsque l’on atteint la LNH. Bo réalise cela, et le point le plus important pour nous est de voir sa vitesse augmenter afin qu’il puisse suivre au niveau supérieur. Il doit être plus explosif sur la glace et prendre ses décisions plus rapidement, mais nous aborderons cela au camp d’entraînement. »

Alors que Horvat disposera d’un temps limité pour impressionner les Canucks avant que ceux-ci ne prennent une décision à son sujet, Brendan Gaunce pourra bénéficier d’un peu plus de temps alors qu’il amorcera sa première saison chez les professionnels. Choisi par les Canucks à l’aide du 26e choix au total du repêchage en 2012, Gaunce tente aussi de devenir plus mince, mais contrairement à Horvat, il pourra passer la saison dans la Ligue américaine de hockey s’il ne perce pas l’alignement des Canucks car il est déjà âgé de 20 ans.

Lui aussi considéré comme un centre de soutien efficace dans les deux sens de la patinoire, Gaunce a récolté 31 buts et 72 points en 65 matchs dans la OHL la saison dernière avec les Bulls de Belleville et les Otters d’Erie. Il a conclu sa carrière junior avec 103 buts et 236 points en 258 parties.

Gaunce se trouve peut-être derrière Horvat sur la plupart des listes qui répertorient les espoirs des Canucks, mais ses chances de passer du temps à Vancouver sont peut-être meilleures en raison du fait qu’il peut être rappelé tout au long de la saison, contrairement à Horvat qui doit percer l’alignement dès le départ. Gaunce travaille fort afin de tirer profit de la situation.

« Mon objectif depuis que la saison junior est terminée est d’atteindre la LNH [cette] saison, et c’est dans cet état d’esprit que je me dirige vers le gymnase chaque jour, et c’est à cela que je pense lorsque je m’apprête à manger en dehors des repas… je ne dois pas le faire, alors je m’abstiens », a expliqué Gaunce, qui s’est présenté au camp de perfectionnement à 6 pieds 2 pouces et 205 livres. « J’ai travaillé davantage mon cardio cet été et je suis plus mince, et je me sens un peu plus explosif sur la glace. »

Horvat ressent la même chose, et comme l’a souligné Smyl, les deux joueurs auront deux autres mois avant le camp d’entraînement afin de continuer à maigrir et à améliorer leur vitesse. Horvat aura moins de temps pour montrer ses progrès lorsque le camp d’entraînement se mettra en branle en septembre, mais Smyl croit qu’il se doit d’impressionner dès maintenant.

« Lorsqu’un joueur passe autant de temps sur la glace, nous nous inquiétons toujours du rythme du hockey junior, et nous nous demandons si cela l’aidera à percer notre alignement dans un an; je ne crois pas que cela l’aidera, a avoué Smyl. Je crois que sa meilleure chance est de faire l’équipe dès cette année. »

 

La LNH sur Facebook