Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Callahan a aidé le Lightning à recruter Stralman et Boyle

mardi 2014-07-08 / 16:14 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Callahan a aidé le Lightning à recruter Stralman et Boyle
Callahan a aidé le Lightning à recruter Stralman et Boyle

L’attaquant du Lightning de Tampa Bay Ryan Callahan reçoit du mérite cette semaine pour le rôle qu’il a joué afin d’aider le directeur général Steve Yzerman à mettre la main sur deux joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet.

Le défenseur Anton Stralman et le centre Brian Boyle ont confirmé au cours d’entrevues distinctes cette semaine que Callahan, leur ancien capitaine avec les Rangers de New York, avait influencé leur décision de signer un contrat avec le Lightning peu après l’ouverture du marché des joueurs autonomes mardi dernier.

Stralman a accepté une entente de cinq ans d’une valeur de 22,5 millions $, alors que Boyle a apposé son nom au bas d’un contrat de trois ans qui lui rapportera 6 millions $. Yzerman a admis après embauché ces deux joueurs qu’il avait communiqué avec Callahan pour obtenir son avis.

« Je voulais simplement connaître son opinion, alors il a de toute évidence eu un rôle à jouer dans ma décision, a confié Stralman mardi. J’avais déjà forgé mon opinion à propos de Tampa, et je voulais juste confirmer le tout. »

Callahan a évolué avec Boyle et Stralman à New York jusqu’à ce qu’il soit échangé à Tampa Bay le 5 mars. Callahan a abandonné son droit à l’autonomie complète lorsqu’il a accepté une prolongation de contrat de six ans avec le Lightning le 25 juin.

Il a clairement cru au potentiel de cette équipe au cours de son bref séjour avec le Lightning la saison dernière. Il a partagé ses observations avec ses anciens, et désormais nouveaux, coéquipiers.

« Il m’a expliqué à quel point la région est fantastique et le plaisir qu’il éprouve là-bas, ainsi que ce à quoi m’attendre du groupe de joueurs », a déclaré Boyle au Tampa Tribune lundi. « Il a adoré son expérience. Il est très excité, et je le suis aussi, non seulement de pouvoir jouer avec [Callahan] à nouveau, ce qui sera très agréable, mais aussi en raison de mon changement de décor.

« Tampa semble très solide sur papier en ce moment, et cet avis semble partagé par plusieurs personnes. »

Stralman ressent la même chose. Il a souligné les progrès effectués par le Lightning la saison dernière, alors qu’ils ont conclu la campagne avec une récolte de 101 points avant d’être balayés par le Canadien de Montréal en première ronde de l’Association de l’Est. Ben Bishop, un finaliste au trophée Vézina, n’était pas disponible au cours de cette série.

Le Lightning avait terminé au 28e rang au classement général de la LNH au terme de la saison 2012-13; Tampa Bay a conclu la dernière campagne au huitième rang, malgré l’absence du joueur de centre vedette Steven Stamkos pendant 45 parties en raison d’une fracture à la jambe.

« Je crois que cette équipe est très près du but, a ajouté Stralman. Les attaquants sont extrêmement dangereux, et ils possèdent le meilleur marqueur de la ligue [Stamkos], alors on ne peut demander mieux. L’équipe est aussi solide défensivement. Elle compte sur des joueurs imposants et forts. En outre, Bishop a évidemment été fantastique. Encore une fois, je suis très excité. »

Stralman apprécie aussi le Lightning puisqu’il a été en mesure de lui offrir la stabilité qu’il recherchait pour lui et sa famille, incluant ses quatre enfants. Son contrat comporterait une clause de non-échange modifiée.

Stralman a écoulé trois contrats au cours des quatre dernières saisons, soit depuis que son premier contrat signé avec les Maple Leafs de Toronto a échu.

Le Lightning sera officiellement sa quatrième équipe dans la LNH, mais Stralman a participé au camp des Devils du New Jersey en 2011 à la suite d’une invitation. Il a été relâché à la suite de ce camp et a signé une entente d’un an avec les Rangers le 3 novembre 2011. Il a plus récemment écoulé un contrat de deux ans d’une valeur de 3,4 millions $ avec les Rangers.

« C’est énorme », a affirmé Stralman à propos de la stabilité que son contrat avec le Lightning lui procure. « C’est exactement ce que j’espérais. À l’approche de mon autonomie, tout ce que nous souhaitions vraiment était d’obtenir un contrat à long terme, qui me procurerait de la sécurité, assorti d’une clause de non-échange. Je suis très heureux et j’apprécie beaucoup ce que Tampa m’a accordé. »

Stralman ne sait pas exactement où il cadrera dans la brigade défensive du Lightning, ni qui sera son premier partenaire à la ligne bleue, mais il explique avoir changé son style avec les Rangers afin de porter une attention particulière à sa défensive. Il a déclaré qu’il n’allait pas sacrifier l’aspect défensif de son jeu à Tampa, mais qu’il souhaitait renouer avec son côté offensif.

Il n’a amassé que 13 points en 81 parties la saison dernière après avoir récolté sept points en 48 matchs la saison précédente, mais l’excellence défensive de Stralman avec New York était en fait basée sur l’attaque.

Stralman a été le meneur des Rangers avec un indice Corsi-positif de 56,5-pour cent en 2013-14 et de 57,3 pour cent en 2012-13. Il a affiché un différentiel combiné de plus-23 au cours de ces deux campagnes.

« J’aime la manière dont Tampa joue, a souligné Stralman. Les rencontres sont toujours amusantes ici. Ils préconisent un style très offensif. Ils attaquent à plusieurs joueurs et il est très tentant d’évoluer dans un système comme celui-là. C’est quelque chose qui m’a vraiment plu. »

Après la défaite de New York contre les Kings de Los Angeles en Finale de la Coupe Stanley, Boyle a indiqué qu’il était à la recherche d’un rôle comportant davantage de responsabilités offensives que celui que les Rangers souhaitaient lui confier. Il évoluait au sein du quatrième trio à New York l’an dernier, mais il souhaitait avoir la chance d’en accomplir davantage.

Le Lightning pourrait lui procurer cette occasion, mais plus important encore, la nouvelle équipe de Boyle lui offre une chance d’évoluer dans un marché qui l’a toujours intrigué, et qui présente un certain attrait pour sa nouvelle épouse, le mannequin Lauren Bedford, qui est native d’Orlando.

« [Jouer à Tampa] a toujours été une option que je gardais dans un coin de mon esprit, et mon épouse et moi en avons discuté, et nous avons évalué qu’il serait agréable de jouer là-bas, a mentionné Boyle au Tribune. Nous avons été chanceux car cette occasion s’est présentée deux jours plus tard, et nous avons sauté sur celle-ci. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

 

La LNH sur Facebook