Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Trotz croit qu’Orpik comble un besoin chez les Capitals

mardi 2014-07-08 / 11:13 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

Par Adam Vingan - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Trotz croit qu’Orpik comble un besoin chez les Capitals
Trotz croit qu’Orpik comble un besoin chez les Capitals

ARLINGTON – Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’embauche du défenseur Brooks Orpik par les Capitals de Washington le 1er juillet a été accueillie avec scepticisme.

Les Capitals ont accordé à Orpik, qui aura 34 ans le 26 septembre, un contrat de cinq ans d’une valeur de 27,5 millions $. Il s’agit d’une hausse de salaire importante par rapport aux 3,75 millions $ qu’il touchait annuellement en vertu de son dernier contrat avec les Penguins de Pittsburgh.

« Pourquoi est-ce que je mérite autant d’argent? Il faudrait probablement poser cette question à ceux qui accordent les contrats », a indiqué Orpik au cours d’une conférence téléphonique. « Je crois que l’ensemble de ce que j’ai accompli au cours de ma carrière parle de lui-même. »

La semaine dernière, le directeur général des Capitals Brian MacLellan a expliqué que la présence rassurante qu’Orpik est réputé apporter en défensive représentait le « plus grand besoin » de Washington.

L’entraîneur des Capitals Barry Trotz a fait écho à l’évaluation de MacLellan après la première journée du camp de perfectionnement des espoirs de l’organisation lundi.

« Je sais que [MacLellan] a reçu quelques critiques pour cette embauche, a admis Trotz. On ne peut chiffrer les choses qu’Orpik effectue sur la glace.

« Au cours des dernières années, l’une des constantes a été qu’il n’y a pas eu de défenseur physique, capable de dégager le devant du filet [à Washington]. Qui affronte Alexander Ovechkin? Il est l’un des joueurs les plus forts et les plus dangereux de la ligue, et il affrontait Brooks Orpik en tout temps. Nous avons besoin de ce type de joueur. »

La brigade défensive des Capitals, qui a fait appel à 14 joueurs l’an dernier, un sommet dans la LNH, a souvent été la cible de moqueries, et Washington a raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois en sept ans.

La nouvelle de l’arrivée d’Orpik dans la capitale américaine a été accueilli de la même manière, alors que son temps de glace à la baisse et ses piètres statistiques de possession de rondelle au cours des dernières saisons ont poussé plusieurs observateurs à croire qu’il lui serait impossible de jouer à la hauteur du contrat qu’il venait de lui être accordé.

« Les gens qui gravitent autour du hockey m’ont envoyé des messages positifs. [Les médias] n’ont pas été très positifs », a blagué Trotz.

« Je prête oreille à une partie de ce qui se dit. Tout le monde possède son opinion et a le droit d’exprimer celle-ci. Ça ne change pas grand-chose. C’est ce dont nous avions besoin. »

Trotz a rapidement louangé Orpik pour tout ce qu’il apporte de manière intangible, affirmant que cela avait été un facteur important dans son embauche.

« Je crois que Brooks est aussi un excellent modèle à suivre pour une aussi jeune équipe, a-t-il expliqué. Nous ne sommes pas une vieille équipe. Nous nous trouvons probablement dans cette fenêtre où nos joueurs entrent dans l’apogée de leur carrière, et Orpik est un excellent complément en plus d’être un modèle, et il s’agissait d’une pièce que nous ne possédions pas.

« Pour moi, il s’agit d’un engagement de la part des propriétaires et de l’équipe, et ils nous envoient comme message : "Vous savez quoi? Nous sommes dans une bonne situation. Allons chercher les joueurs que nous voulons plutôt que de nous contenter des joueurs qui restent. Allons chercher Orpik car il pourra avoir un impact." Cet impact ne se mesurera pas en termes de buts et de passes. Il se ressentira dans notre culture, dans nos victoires et dans notre attitude. C’est ce qu’apportera Brooks Orpik. »

En ajoutant Orpik et l’autre prise de l’équipe sur le marché des joueurs autonomes Matt Niskanen (qui a accepté un contrat de sept ans d’une valeur de 40,25 millions $ le 1er juillet), les Capitals comptent maintenant sur une brigade défensive plus expérimentée, qui comprenait déjà John Carlson, Karl Alzner et Mike Green.

Fort de sa solide réputation défensive qu’il a acquise au cours de ses 15 saisons passées à la tête des Predators de Nashville, Trotz est intrigué par les duos qu’il pourrait former la saison prochaine.

« J’ai reçu plusieurs messages de la part de mes collègues, qui me disent que je pourrai accomplir plusieurs choses maintenant que je peux compter sur cinq bons défenseurs, a déclaré Trotz. Si l’on combine ces défenseurs avec notre groupe d’attaquants, cela nous place dans une situation très enviable. »

 

La LNH sur Facebook