Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Beaucoup d'équipes améliorées dans la section Centrale

lundi 2014-07-07 / 3:00 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Beaucoup d'équipes améliorées dans la section Centrale
Beaucoup d'équipes améliorées dans la section Centrale

La section Centrale a été le centre d’attention dans la LNH au cours de la saison morte.

Presque toutes les équipes de cette section se sont améliorées au centre, et les deux équipes qui ne l’ont pas fait, l’Avalanche du Colorado et le Wild du Minnesota, vont vraisemblablement déplacer certains des meilleurs jeunes joueurs de la ligue au centre de manière permanente.

Le résultat de cette panoplie de transactions et d’embauches est que la section Centrale semble clairement être la section la plus compétitive de la LNH en vue de la saison 2014-15. Alors que les Blackhawks de Chicago semblent toujours être les meneurs de ce groupe, ils ont terminé la dernière campagne au troisième rang de la section l’an dernier et pourraient compter sur la quatrième ou la cinquième meilleure collection de centres malgré la présence du joueur de classe mondiale Jonathan Toews.

Cinq équipes de cette section ont participé aux séries en 2013-14, et les Predators de Nashville ont été exclus des séries par trois points. Chacune de ces six formations peut prétendre accéder au tournoi printanier la saison prochaine, et une récolte de 95 points est envisageable pour toutes ces formations.

Voici une analyse des mouvements de personnel des sept équipes de la section Centrale, et de la manière dont leurs additions et soustractions ont modifié leur alignement en vue de la saison 2014-15 :

Note : Les additions, les joueurs ayant obtenu des prolongations de contrat, les joueurs toujours sans contrat et les soustractions ne concernent que les formations de la LNH. Les montants présentés proviennent du site Web CapGeek.com ou ont été fournis par les équipes.

AVALANCHE DU COLORADO

Additions : Jarome Iginla, Daniel Brière, Brad Stuart, Bruno Gervais, Zach Redmond, Jesse Winchester

Prolongations de contrat : Nick Holden

Toujours sans contrat : Ryan O’Reilly (joueur autonome avec compensation), Tyson Barrie (joueur autonome avec compensation), Stefan Elliott (joueur autonome avec compensation), Andre Benoit (joueur autonome sans compensation), Cory Sarich (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Paul Stastny (Blues de St. Louis), P.A. Parenteau (Canadien de Montréal), Matt Hunwick (Rangers de New York), Brad Malone (Hurricanes de la Caroline)

L’Avalanche a perdu les services du meilleur centre sur le marché des joueurs autonomes, mais ils le remplaceront en déplaçant Nathan MacKinnon ou Ryan O’Reilly au centre. Si le Colorado possédait un peu plus de profondeur sur les ailes, muter ces deux joueurs au centre (en prenant pour acquis qu’O’Reilly restera avec l’équipe) en compagnie de Matt Duchene ferait de l’Avalanche l’une des meilleures équipes de la ligue au centre.

Cela aiderait probablement à régler les problèmes de possession de rondelle du Colorado, problèmes qui ont finalement rattrapés l’Avalanche en première ronde des séries éliminatoires. Le Colorado a décoché moins de 48 pour cent des tirs mais a marqué plus de 53 pour cent des buts à forces égales en saison régulière grâce à une combinaison d’un haut pourcentage d’efficacité sur leurs lancers et de performances exceptionnelles de leur gardien Semyon Varlamov, autrefois reconnu pour son inconstance.

La perte de Stastny et de Parenteau, les deux meilleurs attaquants de l’équipe en termes de possession de rondelle en 2013-14, et leur remplacement par Iginla et Brière, ne va pas régler ce problème. L’ajout de Stuart en défensive ne le fera pas davantage. Le quatrième trio était pitoyable à ce chapitre la saison dernière, et l’arrivée de Winchester aura une incidence limitée.

La profondeur à la ligne bleue demeure un problème, bien que le fait de faire passer davantage de temps sur la glace à Tyson Barrie aiderait certainement. Varlamov devra se surpasser à nouveau, et il pourrait très bien y parvenir sous la tutelle de François Allaire et de Patrick Roy.

BLUES DE ST. LOUIS

Additions : Paul Stastny, Jori Lehtera, Joakim Lindstrom, Carl Gunnarsson

Prolongations de contrat : Patrik Berglund, Brian Elliott

Toujours sans contrat : Vladimir Sobotka (joueur autonome avec compensation), Jaden Schwartz (joueur autonome avec compensation), Brenden Morrow (joueur autonome sans compensation), Steve Ott (joueur autonome sans compensation), Derek Roy (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Ryan Miller (Canucks de Vancouver), Adam Cracknell (Kings de Los Angeles), Roman Polak (Maple Leafs de Toronto)

Les Blues possédaient l’un des groupes d’attaquants avec le plus de profondeur dans la LNH la saison dernière, mais l’attaque est tombée en panne sèche au cours de la première ronde des séries éliminatoires contre les Blackhawks. St. Louis a tenté de régler ce problème avec l’arrivée de Stastny et de Lehtera.

David Backes et Berglund pourraient être déplacés à l’aile, et le groupe d’attaquants des Blues est maintenant terrifiant. Ce groupe aurait pu s’améliorer naturellement grâce à la progression de Schwartz et de Vladimir Tarasenko (bien que Schwartz pourrait connaître une régression en raison de son pourcentage d’efficacité sur les lancers et de celui de l’équipe lorsqu’il était sur la patinoire).

Le remplacement de Polak par Gunnarsson améliore davantage l’une des meilleures brigades défensives de la ligue. Polak était l’un des pires joueurs des Blues au chapitre de la possession de rondelle, et les statistiques brutes de Gunnarsson semblent mauvaises, mais ne le sont pas tant que ça si l’on tient compte des problèmes éprouvés par les Maple Leafs.

L’attention se tournera vers les gardiens, puisque si les Blues possèdent l’un des meilleurs groupes de 18 patineurs de la LNH, Elliott et Jake Allen devront prouver qu’ils peuvent aider cette équipe à aller loin en séries éliminatoires.

BLACKHAWKS DE CHICAGO

Additions : Brad Richards, Kyle Cumiskey

Prolongations de contrat : Jeremy Morin, Ben Smith, Peter Regin, Antti Raanta

Toujours sans contrat : Pierre-Marc Bouchard (joueur autonome sans compensation), Sheldon Brookbank (joueur autonome sans compensation), Michal Handzus (joueur autonome sans compensation), Nikolai Khabibulin (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Brandon Bollig (Flames de Calgary)

Les Blackhawks ne se trouvaient qu’à un but d’atteindre la Finale de la Coupe Stanley, où ils auraient été les grands favoris afin de remporter un troisième championnat en cinq saisons. Ils ont plutôt regardé les Kings de Los Angeles soulever le précieux trophée à nouveau, ce qui a contribué à cimenter la place de ces deux équipes au sein des superpuissances de la LNH.

Los Angeles possède un avantage clair sur Chicago, et c’est à la position de centre. Richards pourrait aider à combler l’écart entre les deux formations. Il a connu des difficultés contre les Kings en Finale de la Coupe Stanley, mais il devrait représenter une amélioration par rapport à Handzus. L’espoir de premier plan Teuvo Teravainen pourrait aussi être d’une aide précieuse.

À l’exception de cette arrivée, le statu quo a prévalu à Chicago. L’obtention d’un troisième choix en retour de Bollig représente un bel exploit. La tâche la plus importante du directeur général Stan Bowman cet été sera de finaliser les prolongations de contrat de Toews et de Patrick Kane. S’il y parvient, le statut d’aspirant à la Coupe Stanley des Blackhawks sera assuré pour plusieurs années.

WILD DU MINNESOTA

Additions : Thomas Vanek

Prolongations de contrat : Aucune

Toujours sans contrat : Jonathon Blum (joueur autonome avec compensation), Justin Fontaine (joueur autonome avec compensation), Darcy Kuemper (joueur autonome avec compensation), Nino Niederreiter (joueur autonome avec compensation), Jason Zucker (joueur autonome avec compensation), Ilya Bryzgalov (joueur autonome sans compensation), Dany Heatley (joueur autonome sans compensation), Nate Prosser (joueur autonome sans compensation), Michael Rupp (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Matt Moulson (Sabres de Buffalo), Clayton Stoner (Ducks d’Anaheim), Cody McCormick (Sabres de Buffalo)

L’ajout de Vanek procure au Wild encore plus de punch à l’attaque. Les deux premiers trios devraient inclure Zach Parise, Mikko Koivu, Vanek, Jason Pominville, Charlie Coyle et Mikael Granlund, ce qui représente l’un des meilleurs groupes de la LNH.

Le Wild compte sur de la profondeur au-delà de ses deux premières unités avec de jeunes joueurs comme Erik Haula et Nino Niederreiter. La perte de Stoner ne va pas nuire à la brigade défensive, et l’addition d’un jeune espoir de premier plan comme Mathew Dumba pourrait se révéler être une amélioration.

Comme c’est le cas pour les Blues, il y a des points d’interrogation devant le filet au Minnesota. Josh Harding a très bien fait et son histoire a été fantastique la saison dernière, mais il a été absent pour de longues périodes en raison de sa maladie (sclérose en plaques). Niklas Backstrom a eu de la difficulté à demeurer en santé. De son côté, Kuemper a parfois joué comme un futur gardien numéro un au cours de sa saison recrue.

STARS DE DALLAS

Additions : Jason Spezza, Ales Hemsky, Anders Lindback

Prolongations de contrat : Vernon Fiddler

Toujours sans contrat : Brenden Dillon (joueur autonome avec compensation), Cody Eakin (joueur autonome avec compensation), Antoine Roussel (joueur autonome avec compensation), Ray Whitney (joueur autonome sans compensation), Tim Thomas (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Alex Chiasson (Sénateurs d’Ottawa)

Les attentes seront bien différentes au cours de la deuxième saison de l’ère Jim Nill à Dallas. Après avoir conclu ce qui a probablement été le meilleur échange de la saison morte en 2013-14 en ajoutant la jeune vedette Tyler Seguin, Nill a acquis Spezza cette saison afin de le seconder.

Si l’on ajoute Hemsky, les Stars peuvent maintenant compter sur un excellent deuxième trio afin de soutenir les efforts de Seguin, Jamie Benn et Valeri Nichushkin. Eakin peut être muté au troisième trio, et avec le retour de Fiddler, sans oublier les options de rechange Shawn Horcoff et même Nichushkin, les Stars sont très forts au centre.

Ce qui pourrait empêcher Dallas d’être prêt à dominer l’Association de l’Ouest est sa brigade défensive. Il s’agira vraisemblablement du même groupe que la saison dernière, bien que les jeunes joueurs comme Jamie Oleksiak ou Brenden Dillon pourraient certainement prendre du galon. Si Nill ajoute d’autres pièces d’ici la fin de la saison morte ou près de la date limite des transactions, il y a de fortes chances que ce soit à la ligne bleue.

PREDATORS DE NASHVILLE

Additions : James Neal, Olli Jokinen

Prolongations de contrat : Carter Hutton

Toujours sans contrat : Taylor Beck (joueur autonome avec compensation), Mattias Ekholm (joueur autonome avec compensation), Ryan Ellis (joueur autonome avec compensation), Michael Del Zotto (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Patric Hornqvist (Penguins de Pittsburgh), Nick Spaling (Penguins de Pittsburgh)

La vague de dépenses des Predators au cours de la saison morte l’an dernier n’a pas rapporté les dividendes escomptés, mais la transaction qui a permis d’acquérir Neal et l’ajout de Jokinen pourraient s’avérer payants en 2014-15. La présence de Neal donne aux Predators un marqueur dynamique sur lequel ils n’ont jamais pu compter.

Jokinen n’est pas spectaculaire, mais il améliorera légèrement l’alignement de Nashville au centre. Le directeur général David Poile se serait aussi intéressé à d’autres centres. Des saisons complètes de Filip Forsberg et de Calle Jarnkrok pourraient aussi donner un coup de pouce à l’offensive des Predators.

Le retour en santé de Pekka Rinne est une autre raison d’être optimiste à Nashville. Il peut être l’un des meilleurs gardiens de la section, et les Predators ont éprouvé des ennuis devant le filet en son absence l’an dernier.

Les Predators présenteront sensiblement le même visage à la ligne bleue, mais toute progression affichée par Seth Jones à sa deuxième campagne aidera l’équipe à s’améliorer.

JETS DE WINNIPEG

Additions : Mathieu Perreault

Prolongations de contrat : Chris Thorburn, Adam Pardy, Michael Hutchinson

Toujours sans contrat : Michael Frolik (joueur autonome avec compensation), Patrice Cormier (joueur autonome avec compensation), Carl Klingberg (joueur autonome avec compensation), Devin Setoguchi (joueur autonome sans compensation), Matt Halischuk (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Olli Jokinen (Predators de Nashville), Al Montoya (Panthers de la Floride), Zach Redmond (Avalanche du Colorado)

Les Jets n’ont terminé qu’à quatre points des Predators (et à sept points des Stars) la saison dernière, et il se peut très bien que Perreault représente une amélioration par rapport à Jokinen. Cela étant dit, les autres équipes de cette section ont toutes procédé à d’importantes améliorations alors que Winnipeg a connu une saison morte plutôt tranquille.

Perreault aidera l’équipe au centre, tout comme le fera la progression de Mark Scheifele, qui gagnera aussi en maturité. Si Jacob Trouba parvient à atteindre le niveau supérieur, la brigade défensive s’en trouvera également améliorée. Il sera intéressant de voir au camp d’entraînement à quelle position évoluera Dustin Byfuglien.

Michael Hutchinson a connu du succès lors des séries éliminatoires dans la Ligue américaine de hockey avec St. John’s, et il pourrait devenir l’adjoint d’Ondrej Pavelec.

 

La LNH sur Facebook