Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les équipes californiennes surfent au sommet de la section Pacifique

dimanche 2014-07-06 / 12:41 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les équipes californiennes surfent au sommet de la section Pacifique
Les équipes californiennes surfent au sommet de la section Pacifique

La toute nouvelle section Pacifique s’est divisée en deux catégories en 2013-14 : les équipes californiennes se trouvaient au sommet, et les quatre autres formations étaient loin de pouvoir maintenir le rythme.

Tout dépendant comment se déroule le curieux projet de reconstruction des Sharks de San Jose, il semble que ces catégories pourraient à nouveau exister en 2014-15. Les Kings de Los Angeles et les Ducks d’Anaheim devraient aspirer à la Coupe Stanley, et les Sharks pourraient se joindre à ce groupe de champions potentiels si leur transformation estivale n’est pas trop extrême.

Anaheim et San Jose n’ont été qu’à une victoire d’éliminer Los Angeles des séries éliminatoires en 2014. Les Kings pourront compter sur le retour de presque tous leurs joueurs et chercheront à mettre la main sur un troisième championnat en quatre saisons.

Les quatre autres équipes tentent d’effectuer un retour en séries éliminatoires. Comme les équipes de la section Centrale ont ajouté plusieurs gros noms, il pourrait être difficile pour une quatrième équipe de la section Pacifique de se faufiler dans le tournoi printanier.

Voici une analyse des mouvements de personnel des sept équipes de la section Pacifique, et de la manière dont leurs additions et soustractions ont modifié leur alignement en vue de la saison 2014-15 :

Note : Les additions, les joueurs ayant obtenu des prolongations de contrat, les joueurs toujours sans contrat et les soustractions ne concernent que les formations de la LNH. Les montants présentés proviennent du site Web CapGeek.com ou ont été fournis par les équipes.

DUCKS D’ANAHEIM

Additions : Ryan Kesler, Nate Thompson, Clayton Stoner, Jason LaBarbera

Prolongations de contrat : Aucune

Toujours sans contrat : Sami Vatanen (joueur autonome avec compensation), Jakob Silfverberg (joueur autonome avec compensation), Devante Smith-Pelly (joueur autonome avec compensation), Saku Koivu (joueur autonome sans compensation), David Steckel (joueur autonome sans compensation), Daniel Winnik (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Teemu Selanne (retraite), Nick Bonino (Canucks de Vancouver), Luca Sbisa (Canucks de Vancouver), Stéphane Robidas (Maple Leafs de Toronto), Jonas Hiller (Flames de Calgary), Mathieu Perreault (Jets de Winnipeg)

L’addition la plus importante est celle de Kesler, qui aidera les Ducks à batailler avec les meilleures équipes de l’Ouest au centre, et Thompson représente une belle addition pour ajouter de la profondeur à cette position. Ces deux joueurs pourraient être rejoints par l’un des trois espoirs de premier plan de l’organisation – Rickard Rakell, William Karlsson ou Nicolas Kerdilles – derrière Ryan Getzlaf.

En choisissant de ne pas ramener Winnik, et en raison de la retraite de Selanne, les Ducks ont fait de la place sur les ailes pour leurs excitants jeunes joueurs. Smith-Pelly, Emerson Etem et Stefan Noesen pourraient tous aspirer à un poste à temps plein, aux côtés des trois centres réguliers de l’équipe.

Les Ducks n’ont pas affiché des statistiques de possession de rondelle dignes d’une équipe appartenant à l’élite la saison dernière, mais ils ont connu beaucoup de succès en saison régulière en menant la ligue au chapitre du pourcentage d’efficacité sur leurs tirs. L’arrivée de Kesler et des jeunes joueurs pourrait aider l’équipe en matière de possession de rondelle, contrairement à l’ajout de Stoner. Cam Fowler, Ben Lovejoy, Hampus Lindholm, François Beauchemin et Vatanen forment une très bonne base, mais il reste toujours un poste pour des joueurs présentant d’horribles statistiques en possession de rondelle comme Stoner, Bryan Allen ou Mark Fistric.

Anaheim peut se comparer aux meilleures équipes de l’Ouest en attaque et devant le filet, mais pourrait manquer de munitions à la ligne bleue comparativement à Los Angeles, aux Blackhawks de Chicago et aux Blues de St. Louis.

SHARKS DE SAN JOSE

Additions : John Scott, Tye McGinn

Prolongations de contrat : Alex Stalock, Mike Brown, Tommy Wingels

Toujours sans contrat : Jason Demers (joueur autonome avec compensation), James Sheppard (joueur autonome avec compensation), Scott Hannan (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Dan Boyle (Rangers de New York), Brad Stuart (Avalanche du Colorado), Martin Havlat (Devils de New Jersey)

Les Sharks pourraient être l’équipe dont le visage changera le plus d’ici au match d’ouverture. Le directeur général de San Jose Doug Wilson a été très clair au sujet de ses projets en vue de modifier l’alignement des Sharks, utilisant même des phrases comme : « Nous allons maintenant devenir une équipe de demain. »

Jusqu’ici, les changements ont été mineurs, et les Sharks demeurent l’une des équipes de pointe dans la ligue. Il est bizarre de dire cela d’une équipe qui a ouvertement affirmé qu’elle souhaitait rebâtir, mais d’autres changements pourraient être apportés. En laissant partir quelques vétérans défenseurs San Jose pourrait avoir ouvert des postes réguliers pour un espoir comme Mirco Mueller, Taylor Fedun ou Matt Tennyson.

Wilson a indiqué que l’ajout de Scott aidera à protéger certains des jeunes joueurs des Sharks auxquels on souhaite confier plus de temps de glace, mais son arrivée jumelée à la prolongation de contrat de Brown est une réaction bizarre de la part d’une formation qui a presque défait les éventuels champions de la Coupe Stanley en première ronde de l’Association de l’Ouest. Sinon, le groupe d’attaquant des Sharks, du moins leurs trois premiers trios, demeure l’un des meilleurs de la LNH.

Les Sharks pourraient se qualifier pour les séries éliminatoires et même être capable d’y faire un bout de chemin, mais la marge d’erreur est minime si l’on tient compte du nombre de très bonnes équipes dans l’Ouest. S’il fallait que San Jose se départisse ne serait-ce que d’un joueur clé, cela pourrait faire dégringoler l’équipe au sein de la hiérarchie de l’association.

KINGS DE LOS ANGELES

Additions : Adam Cracknell

Prolongations de contrat : Marian Gaborik, Matt Greene, Jeff Schultz

Toujours sans contrat : Dwight King (joueur autonome avec compensation), Brayden McNabb (joueur autonome avec compensation), Colin Fraser (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Willie Mitchell (Panthers de la Floride)

Lorsque les Kings ont remporté la Coupe Stanley en 2012, ils ont pu compter sur tous leurs joueurs importants la saison suivante. Ce sera pratiquement le cas encore une fois cette année, mais ils ne possédaient pas assez d’espace sous le plafond salarial pour retenir les services de Mitchell.

Les Kings forment une équipe qui pourra se battre pour le titre pendant plusieurs années, et une saison complète de Gaborik, Tyler Toffoli et Tanner Pearson devraient aider à régler certains des problèmes offensifs éprouvés au cours de la saison régulière. Est-ce que les autres équipes de premier plan en ont fait assez afin de se mesurer à la profondeur de Los Angeles? Est-ce que la fatigue liée au fait d’avoir disputer autant de matchs au cours des dernières saisons et aux courtes saisons mortes rattrapera les Kings?

Il s’agit « d’interrogations » auxquelles il est plutôt agréable de répondre.

COYOTES DE L’ARIZONA

Additions : Sam Gagner, Joe Vitale, Devan Dubnyk, Mike McKenna, B.J. Crombeen

Prolongations de contrat : Chris Summers

Toujours sans contrat : Paul Bissonnette (joueur autonome sans compensation), Jeff Halpern (joueur autonome sans compensation), John Mitchell (joueur autonome sans compensation), Derek Morris (joueur autonome sans compensation), David Moss (joueur autonome sans compensation), Brandon Yip (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Radim Vrbata (Canucks de Vancouver), Mike Ribeiro (rachat), Tim Kennedy (Capitals de Washington)

Les Coyotes ont raté les séries éliminatoires par deux points la saison dernière, mais deux de leurs cinq premiers pointeurs et un tiers de leurs dix meilleurs (Moss) demeurent sans contrat. Gagner sera le remplaçant de Ribeiro, mais les statistiques décevantes de Ribeiro en 2013-14 (16 buts, 47 points) représentent ce que Gagner a amassé en moyenne à ses six premières saisons complètes dans la LNH, et l’ancien centre des Oilers d’Edmonton vient de connaître sa pire saison sur le plan offensif (10 buts, 37 points).

L’Arizona doit générer plus d’offensive, et non le contraire. L’espoir de premier plan Max Domi pourrait être prêt à apporter sa contribution, et une saison complète de Martin Erat pourrait aussi aider. Les Coyotes vont demeurer l’une des meilleures équipes au chapitre de la contribution offensive de leurs défenseurs, et une campagne complète en santé du gardien Mike Smith devrait aider les chances de l’équipe d’effectuer un retour en séries éliminatoires.

CANUCKS DE VANCOUVER

Additions : Ryan Miller, Radim Vrbata, Nick Bonino, Luca Sbisa, Derek Dorsett, Linden Vey

Prolongations de contrat : Zack Kassian, Chris Tanev, Yannick Weber

Toujours sans contrat : Linden Vey (joueur autonome avec compensation), Andrew Alberts (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Ryan Kesler (Ducks d’Anaheim), Jason Garrison (Lightning de Tampa Bay), David Booth (rachat), Mike Santorelli (Maple Leafs de Toronto)

Contrairement aux Sharks, les Canucks ont échangé des joueurs faisant partie de leur noyau afin de faciliter leur reconstruction (Roberto Luongo, Kesler), mais comme San Jose, ils ne sont pas ouvertement prêts à terminer la saison au bas du classement. L’alignement des Canucks comporte des lacunes, mais pourrait quand même permettre à Vancouver de se qualifier pour le tournoi printanier.

Bonino et Vrbata pourraient remplacer la production de Kesler et Booth, et une meilleure combinaison de chance et de santé pour Alexandre Burrows, Henrik Sedin et Daniel Sedin pourrait permettre à Vancouver de compter sur deux premiers trios décents. Un nouvel entraîneur (Willie Desjardins) et un nouveau système pourrait aider à insuffler davantage d’offensive.

Miller est la principale acquisition de l’équipe, mais il reste à voir à quel point il peut être meilleur qu’Eddie Lack devant le filet. Lack et Jacob Markstrom possèdent tous deux des contrats à un volet. Sbisa a raté beaucoup de matchs la saison dernière en raison d’une blessure, mais pourrait s’épanouir dans le rôle de quatrième ou cinquième défenseur au sein de cette brigade défensive.

FLAMES DE CALGARY

Additions : Mayson Raymond, Jonas Hiller, Derek Engelland, Brandon Bollig

Prolongations de contrat : Paul Byron

Toujours sans contrat : Joe Colborne (joueur autonome avec compensation), Lance Bouma (joueur autonome avec compensation), Kevin Westgarth (joueur autonome sans compensation), Chris Butler (joueur autonome sans compensation), T.J. Galiardi (joueur autonome sans compensation), Derek Smith (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Mike Cammalleri (Devils du New Jersey), Blair Jones (Flyers de Philadelphie), Joey MacDonald (Canadien de Montréal)

Cammalleri était le meilleur buteur de l’équipe la saison dernière. Raymond a bien rebondi avec les Maple Leafs de Toronto en 2013-14, et les Flames s’attendent à ce qu’il évolue sur le premier ou le deuxième trio. Le choix de première ronde en 2014 Samuel Bennett et le récipiendaire du trophée Hobey Baker Johnny Gaudreau pourraient se joindre à l’attaquant de deuxième année Sean Monahan afin de former un jeune noyau très prometteur à l’attaque.

Mark Giordano a connu une campagne fantastique en 2013-14 et va encore une fois être le pilier à la ligne bleue. Si le seul changement demeure le remplacement de Butler par Engelland, il est difficile de voir comment le reste de ce groupe pourrait s’améliorer en vue de la prochaine saison.

Hiller bataillera avec Karri Ramo devant le filet. Les deux gardiens ont terminé la dernière saison avec un pourcentage d’arrêts de ,911. Calgary répète que l’équipe n’est pas en reconstruction, mais il est difficile de voir comment la « Red Mile » pourrait être témoin de matchs de séries éliminatoires en 2014-15.

OILERS D’EDMONTON

Additions : Teddy Purcell, Benoit Pouliot, Mark Fayne, Nikita Nikitin, Steve Pinizzotto

Prolongations de contrat : Luke Gazdic, Jeff Petry

Toujours sans contrat : Justin Schultz (joueur autonome avec compensation), Ryan Jones (joueur autonome sans compensation), Mark Fraser (joueur autonome sans compensation)

Soustractions : Sam Gagner (Coyotes de l’Arizona), Taylor Fedun (Sharks de San Jose), Anton Belov (KHL), Philip Larsen (KHL)

Des quatre équipes de la section Pacifique qui ne se sont pas qualifiées pour les séries éliminatoires, les Oilers sont ceux qui se sont améliorés le plus. Ils forment aussi l’équipe qui a le plus de chemin à parcourir.

La défensive aura un air différent avec l’ajout de Fayne, Nikitin et potentiellement d’un jeune joueur (Oskar Klefbom or Darnell Nurse) à un groupe composé de Schultz, Martin Marincin et du capitaine Andrew Ference. Ce groupe n’appartient certainement pas à l’élite, mais l’arrivée de Fayne en particulier et une saison complète de Marincin pourraient entraîner une amélioration par rapport à la saison dernière.

Pouliot, tout comme Fayne, a affiché d’excellentes statistiques de possession de rondelle au cours des dernières campagnes, ce qui sera le bienvenu chez les Oilers. Edmonton pourrait profiter de la présence d’un vétéran afin de remplacer Gagner, bien que le choix de première ronde en 2014 Leon Draisaitl pourrait se tailler un poste au centre derrière Ryan Nugent-Hopkins.

Les Oilers ont ajouté les gardiens Ben Scrivens et Viktor Fasth au cours de la saison 2013-14, et un peu de stabilité à cette position pourrait avoir une énorme incidence sur les chances d’Edmonton de devenir la meilleure équipe de la section à l’extérieur de la Californie.