Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Havlat heureux d’être réuni à Elias avec les Devils

samedi 2014-07-05 / 11:37 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Havlat heureux d’être réuni à Elias avec les Devils
Havlat heureux d’être réuni à Elias avec les Devils

L’ailier droit des Devils du New Jersey Martin Havlat a bien hâte d’avoir la chance de patiner aux côtés de son bon ami Patrik Elias dans la LNH.

Havlat y pense depuis longtemps, si l’on tient compte du fait qu’ils ont partagé plusieurs expériences avec l’équipe nationale de la République tchèque au fil des ans.

Havlat et Elias ont évolué sur le même trio à Znojmo en République tchèque au cours de l’arrêt de travail en 2004-05, et ils ont représenté leur pays aux Jeux olympiques 2002 de Salt Lake City, à la Coupe du monde de 2004 et au Championnat du monde 2011 de la FIHG, où ils ont remporté la médaille de bronze.

Ils auront maintenant la chance de poursuivre leurs succès en tant que coéquipiers pour au moins une saison au New Jersey. Havlat a accepté un contrat des Devils mardi qui serait d’une durée d’un an et d’une valeur de 1,5 million $. La dernière saison de son contrat précédent a été rachetée par les Sharks de San Jose le 27 juin.

« Nous avions parlé de la possibilité de jouer ensemble auparavant, mais cela ne s’était jamais concrétisé. C’est toutefois le cas maintenant, a déclaré Havlat mercredi. Je crois que c’est super. Je vais me joindre à la même équipe que lui, une équipe où je connais quelques joueurs, alors la transition devrait être plus facile pour moi. »

Havlat a obtenu 12 buts et 22 points en 48 parties pour les Sharks la saison dernière, mais n’a participé qu’à un match au cours des séries éliminatoires. Il ne s’est jamais affirmé comme la menace offensive que les Sharks espéraient qu’il devienne lorsqu’ils ont fait son acquisition du Wild du Minnesota. En trois campagnes avec les Sharks, il a amassé 27 buts et 47 points en 127 rencontres.

Il espère redresser la situation avec les Devils, une formation qui a certainement besoin de renfort à l’attaque.

« Ce sera la décision de l’entraîneur, mais je crois que nous possédons déjà une certaine chimie, a indiqué Havlat. Plusieurs options seront disponibles avec les Devils, qui comptent sur plusieurs excellents joueurs. C’est super de voir Mike Cammalleri se joindre à l’équipe, et je connais déjà Patty, Jaromir Jagr et Marek Zidlicky. Je ne sais pas avec qui je vais jouer, mais j’espère pouvoir connaître du succès avec quelqu’un. »

Havlat a été ennuyé par des problèmes pelviens qui ont nécessité une intervention chirurgicale pour une hernie sportive il y a deux ans, mais l’athlète de 33 ans affirme qu’il se sent bien à cette étape de sa carrière.

« Quelques équipes étaient aussi intéressées, mais j’ai décidé de venir ici », a expliqué Havlat.

Le directeur général des Devils Lou Lamoriello a mentionné au quotidien The Star-Ledger que le fait que d’autres Tchèques faisaient déjà partie de l’équipe avait joué un rôle important dans l’embauche de Havlat. Ce dernier a aussi évolué pendant deux saisons avec Ryane Clowe à San Jose avant que Clowe ne signe un contrat de cinq ans au New Jersey en juillet 2013.

« Patrik connaît [Havlat] et a déjà joué avec lui; ce sera positif », a admis Lamoriello.

Havlat a récolté 236 buts et 579 points en 748 matchs dans la LNH au cours de 13 saisons passées avec les Sénateurs d’Ottawa, les Blackhawks de Chicago, le Wild et les Sharks. En 75 matchs en séries éliminatoires, il a obtenu 21 buts et 52 points.

Havlat a indiqué qu’il arriverait au New Jersey dans quelques semaines afin de trouver un endroit où loger avant d’entreprendre son entraînement estival à Montréal avant le camp d’entraînement. C’est à ce moment que l’excitation liée à l’idée de jouer en compagnie d’Elias va grimper.

« Il est l’un des rares joueurs avec qui j’ai toujours eu une chimie sur la glace au cours de ma carrière, et j’espère que nous pourrons la retrouver à nouveau, a noté Havlat. Plusieurs choses se sont mal passées [à San Jose], mais si je demeure en santé tout le reste ira bien. Peu importe le rôle que j’ai occupé avec mes différentes équipes dans le passé, tout ça se trouve derrière moi et j’ai hâte de me faire confier un nouveau rôle ici. »

 

La LNH sur Facebook