Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Analyse: les options semblent limitées pour Martin Brodeur

jeudi 2014-07-03 / 16:02 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Analyse: les options semblent limitées pour Martin Brodeur
Analyse: les options semblent limitées pour Martin Brodeur

Martin Brodeur est en train de faire quelque chose qu’il n’a jamais fait de son illustre carrière de 21 saisons dans la LNH. Et on ne sait pas combien de temps ça va durer.

Il est à la recherche d’un emploi.

Brodeur est un joueur autonome sans compensation qui ne s’est jamais retrouvé dans cette position auparavant. D’ailleurs, Brodeur, le meneur dans l’histoire aux chapitres des victoires, des blanchissages et d’à peu près toutes les autres statistiques chez les gardiens, n’a jamais été un potentiel gardien no 2 ou un joueur autonome plus tard que le 2 juillet.

Il s’était rendu jusqu’à la deuxième journée du marché il y a deux ans, mais tout ce que les Devils du New Jersey ont eu à faire c’était d’ajouter à leur offre pour le convaincre de signer avec eux à nouveau. Et il l’a fait immédiatement.

Les Devils semblent maintenant prêts à aller dans une autre direction pour la première fois depuis qu’ils ont sélectionné Brodeur au 20e rang du repêchage 1990, et la liste d’équipes intéressées par le gardien de 42 ans qui a affiché un taux d’efficacité de ,901 en 39 apparitions l’an dernier est limitée.

Brodeur a l’intention de disputer au moins une autre saison, mais son désir vient avec une condition; il veut avoir une chance de gagner sa quatrième Coupe Stanley. Une liste déjà courte d’équipes intéressées par les services de Brodeur ne fait que ce raccourcir avec cette condition.

Il est possible que Brodeur ne trouve pas ce qu’il recherche sur le marché et qu’il décide plutôt d’accrocher ses patins. Si ça arrive, il devrait probablement obtenir un emploi au sein de l’organisation des Devils et son chandail no 30 sera hissé dans les hauteurs du Prudential Center à un moment donné la saison prochaine. Il devrait faire son entrée au Temple de la renommée du hockey en 2017.

Cependant, les chances sont – du moins pour l’instant – encore en faveur de Brodeur, qui pourrait trouver une équipe pour y disputer ce qui pourrait être sa dernière campagne.

Quelle équipe ce sera? La réponse n’est pas si simple. Jetons-y un coup d’œil:

ÇA POURRAIT ARRIVER

Bruins de Boston: Pour l’instant, on s’attend à ce que le gardien de 24 ans Nikas Svedberg soit l’auxiliaire à Tuukka Rask. Svedberg a présenté un dossier de 25-15-4 avec une moyenne de buts alloués de 2,63 et un taux d’efficacité de ,910 en 45 matchs avec les Bruins de Providence dans la Ligue américaine l’an dernier.

Cependant, il ne serait pas choquant de voir le directeur général Peter Chiarelli et l’entraîneur Claude Julien se demander s’ils veulent vraiment placer un gardien qui n’a qu’une apparition dans la LNH dans un rôle aussi important. Chad Johnson a disputé 27 rencontres en tant qu’auxiliaire à Rask la saison passée, mais a signé un contrat avec les Islanders de New York.

Boston répond à tous les critères de Brodeur en tant qu’équipe aspirante qui ne possède pas de vétéran gardien no 2. Cependant, il y a des inquiétudes quant au plafond salarial. Les Bruins n’ont pas assez d’espace en ce moment pour accorder un contrat à Brodeur. En revanche, le contrat de Svedberg a un impact de seulement 600 000 $ sur la masse salariale.

Maple Leafs de Toronto: Brodeur pourrait cadrer avec les Maple Leafs s’ils en venaient à échanger James Reimer, qui est joueur autonome avec compensation. Reimer aurait supposément demandé à être échangé, mais Toronto n’est aucunement dans l’obligation d’exaucer son souhait, surtout si l’on considère qu’il peut être très efficace comme auxiliaire à Jonathan Bernier.

Cependant, le président des opérations hockey des Leafs, Brendan Shanahan, a indiqué à Tom Gulitti du quotidien The Record dimanche que l’équipe avait manifesté de l’intérêt envers Brodeur. Shanahan a même posé la question, « Pourquoi n’y aurait-il pas d’intérêt envers lui? ».

Toronto devra probablement régler le cas Reimer avant de tenter d’ajouter Brodeur.

PEU PROBABLE, MAIS PAS IRRÉALISTE

Coyotes de l’Arizona: Ils travaillent avec un budget limité, alors ils pourraient ne pas avoir l’argent nécessaire à offrir à Brodeur, même s’ils ont de l’espace sous le plafond. Ils ont déjà accordé un contrat à Devan Dubnyk et ont aussi Mark Visentin comme option pour être l’auxiliaire de Mike Smith. S’ils croient qu’un des deux ou les deux peuvent fonctionner, ils n’iront pas chercher ailleurs. Le problème est qu’aucun des deux n’est même près d’être une valeur sûre.

Dubnyk détient un contrat de 800 000 $. Mais il n’est pas immunisé au ballottage. Il a également affiché un taux d’efficacité de ,891 en 34 apparitions la saison dernière. Visentin a 21 ans et il a démontré une moyenne de buts alloués de 3,25 et un pourcentage d’efficacité de ,902 en 45 rencontres avec les Pirates de Portland dans la Ligue américaine l’an dernier.

Hurricanes de la Caroline: Peu importe l’intérêt que les Hurricanes pourraient avoir pour Brodeur, s’il y en a, dépendrait du futur de Cam Ward, qui selon les rumeurs serait disponible sur le marché des transactions. D’après TSN, les Flames de Calgary étaient intéressés par ses services lors du dernier repêchage, mais les Hurricanes auraient décliné l’offre. La Caroline possède aussi Anton Khudobin, qui vient de connaître une bonne saison et qui pourrait être prêt pour un plus grand rôle.

Blue Jackets de Columbus: Voici une autre équipe avec un gardien no 1 établi (Sergei Bobrovsky), un auxiliaire incertain (Curtis McElhinney), de l’espace sous le plafond à utiliser et l’espoir d’être aspirante dans l’Est. Le contrat d’un an de McElhinney est évalué à 600 000 $, alors il pourrait être cédé dans la Ligue américaine sans qu’il y ait de pénalité contre le plafond.

Wild du Minnesota: Le Wild pourrait avoir à liquider leur profondeur à la position de gardien de but pour offrir un contrat à Brodeur. L’équipe a trois gardiens pour deux postes disponibles dans la LNH, même si aucun d’eux n’amène de la certitude à la position.

Josh Harding (sclérose en plaques) est un point d’interrogation et Niklas Backstrom est un cas risqué en raison de son historique de blessures. Darcy Kuemper, joueur autonome avec compensation, a participé à 32 matchs dans la LNH, mais a démontré de belles choses avec sa moyenne de 2,37 et son taux d’efficacité de ,915.

Predators de Nashville: Ils ont appris à la dure l’an dernier à quel point la position de gardien de but est importante. Pekka Rinne est tombé au combat et ils ont alterné entre Carter Hutton, Marek Mazanec et même Magnus Hellberg pendant 12 minutes, pour finalement rater les séries éliminatoires par trois points. Dubnyk a été acquis puis échangé au Canadien de Montréal.

Rinne est évidemment le no 1. Hutton devrait être son auxiliaire, mais Brodeur pourrait être une option. Nashville possède l’espace nécessaire sous le plafond. Hutton n’est pas immunisé au ballottage.

Devils du New Jersey: Placez ceci dans la catégorie du très peu probable, mais les Devils n’ont qu’un gardien, Cory Schneider, avec un contrat à un volet. Scott Clemmensen et Keith Kinkaid ont tous les deux signé des ententes à deux volets, mais on s’attend à ce qu’ils bataillent pour le poste d’auxiliaire.

Jets de Winnipeg: Ironiquement, Winnipeg pourrait offrit à Brodeur la meilleure chance de disputer le plus de matchs, mais les Jets ne remplissent pas l’autre critère, qui est d’être une équipe qui aspire aux grands honneurs. Ils vont éprouver des difficultés à rivaliser avec les meilleures équipes de l’Ouest.

Ceci étant dit, Ondrej Pavelec demeure le seul gardien des Jets à détenir un contrat dans la LNH. Winnipeg s’est entendu avec Michael Hutchinson, 24 ans, qui a disputé trois matchs dans la LNH la saison dernière, sur les termes d’un contrat de deux ans mercredi, mais il s’agirait d’une entente à deux volets en 2014-15 selon plusieurs sources.

CE SERAIT SURPRENANT

Ducks d’Anaheim: John Gibson et Frederik Andersen se disputeront le poste de gardien no 1. Jason LaBarbera a signé un contrat mardi en tant que police d’assurance. Ils n’ont pas besoin de Brodeur.

Sabres de Buffalo: Ils vont y aller avec le tandem Michal Neuvirth-Jhonas Enroth, qui leur coûtera 3,75 millions $. Brodeur veut une chance de remporter la Coupe Stanley. Ça n’arrivera pas à Buffalo l’an prochain.

Flames de Calgary: Calgary a consenti un contrat à Jonas Hiller et a déjà Karri Ramo parmi ses rangs, sans compter leurs minces chances de se battre pour la Coupe Stanley.

Blackhawks de Chicago: Antti Raanta devrait être le gardien no 2 derrière Corey Crawford. Même si les Blackhawks ne sont pas encore à 100 pour cent convaincus par Raanta, leurs contraintes budgétaires rendent l’option d’ajouter un troisième gardien presque impossible.

Avalanche du Colorado: Semyon Varlamov était un des finalistes pour le trophée Vézina la saison dernière et Reto Berra est sous contrat pour trois saisons avec un impact de 1,45 million $ sur la masse salariale. Leur tandem devant le filet est réglé.

Stars de Dallas: Kari Lehtonen a obtenu son auxiliaire mardi. Il s’agit d’Anders Lindback.

Red Wings de Detroit: Jimmy Howard et Jonas Gustavsson seront de retour comme tandem.

Oilers d’Edmonton: Ils paient 5,2 millions $ pour Ben Scrivens et Viktor Fasth, et ils ne sont pas prêts à se battre pour la Coupe Stanley.

Panthers de la Floride: Même si Roberto Luongo et Martin Brodeur viennent du même quartier (St-Léonard, Montréal), ils ne joueront pas pour la même équipe. Al Montoya vient de signer un contrat pour être l’auxiliaire à Luongo. Les Panthers ont également Dan Ellis, qu’ils payent 900 000 $.

Kings de Los Angeles: Ce sera Jonathan Quick et Martin Jones à nouveau pour les champions de la Coupe Stanley.

Canadien de Montréal: L’équipe de sa ville natale a un surplus de gardiens de but derrière Carey Price avec Dustin Tokarski, Peter Budaj et Joey MacDonald. Tokarski et MacDonald ont des contrats à deux volets.

Islanders de New York: Jaroslav Halak et Chad Johnson se partageront la tâche pour les Islanders à leur dernière saison au Nassau Coliseum.

Rangers de New York: Henrik Lundqvist et Cam Talbot formeront à nouveau un duo. Brodeur pourrait trouver difficile de jouer pour ses éternels rivaux de toute façon.

Sénateurs d’Ottawa: Robin Lehner, un joueur autonome avec compensation, devrait signer un nouveau contrat avec l’équipe. Il reste un an à celui de Craig Anderson.

Flyers de Philadelphia: Steve Mason et Ray Emery seront de retour devant le filet. Les Flyers ont accordé à Emery un contrat d’un an et 1 million $ mardi.

Penguins de Pittsburgh: Brodeur et les Penguins auraient eu un intérêt mutuel selon des sources, mais ne se sont pas entendu sur le montant du contrat, alors Pittsburgh a signé Thomas Greiss pour qu’il soit l’auxiliaire de Marc-André Fleury.

Sharks de San Jose: Antti Niemi est peut-être sur la corde raide à San Jose, mais Alex Stalock est sous contrat et le d.g. des Sharks, Doug Wilson, veut rajeunir son équipe.

Blues de St. Louis: Ils veulent confier le filet à Jake Allen, gardien de l’année dans la Ligue américaine la saison dernière. Brian Elliott est la police d’assurance à St. Louis.

Lightning de Tampa Bay: Il y a peut-être eu de l’intérêt entre le Lightning et Brodeur, mais ce n’est plus le cas maintenant que l’équipe a accordé un contrat à Evgeni Nabokov pour seconder Ben Bishop.

Canucks de Vancouver: Ryan Miller vient de signer un contrat mardi pour être le no 1 devant Eddie Lack et Jacob Markstrom.

Capitals de Washington: Ils semblaient être une option jusqu’à ce qu’ils s’entendent avec Justin Peters mardi pour qu’il soit leur gardien no 2 derrière Braden Holtby. Peters a signé un contrat de deux ans.

 

La LNH sur Facebook