Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien remet le leadership à son noyau de jeunes

mardi 2014-07-01 / 22:08 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien remet le leadership à son noyau de jeunes
Le Canadien remet le leadership à son noyau de jeunes

BROSSARD – Le parcours du Canadien de Montréal en finale de l’Association de l’Est des séries éliminatoires de la Coupe Stanley a fait écarquiller des yeux de bien du monde dans la LNH.

Il semble qu’il a aussi fait ouvrir les yeux à la direction du Canadien aussi.

Le directeur général, Marc Bergevin, a eu une journée occupée, mardi, à l’ouverture du marché des joueurs autonomes de la LNH, mais selon lui la chose la plus importante qu’il a accomplie est de remettre le leadership de son équipe à ses jeunes vétérans.

Bergevin a permis à son capitaine Brian Gionta de quitter à titre de joueur autonome sans compensation et il a échangé le défenseur Josh Gorges et son contrat de 3,9 millions $ annuellement pour les quatre prochaines saisons aux Sabres de Buffalo. Gionta a éventuellement signé une entente de trois ans d’une valeur totale de 12,75 millions $ avec Buffalo.

Le Canadien a fait signer un contrat de deux ans d’une valeur de 5,6 millions $ au défenseur Tom Gilbert, des Panthers de la Floride. Gilbert remplacera Gorges dans la formation, ce qui permettra à l’équipe d’économiser 1,1 million $ par saison sur la masse salariale. Ils se sont aussi entendus pour un an avec le centre Manny Malhotra pour la somme de 850 000 $ et ont conclu une nouvelle entente d’un an pour 1,75 million $ avec le défenseur Mike Weaver.

Ces changements sont survenus au lendemain de l’échange qui avait envoyé le centre Daniel Brière à l’Avalanche du Colorado en retour de l’ailier droit PA Parenteau.

Une grande partie du leadership du Canadien se retrouve donc à Buffalo. Bergevin et les membres de la direction de l’équipe ont senti pendant les dernières séries éliminatoires que les jeunes vétérans de l’équipe étaient maintenant prêts à assumer des responsabilités plus grandes.

« On perd Gionta et Josh, deux bonnes personnes. Ils ont été très bons pour le Canadien de Montréal, a admis Bergevin. On devait prendre des décisions difficiles, ça fait partie de mon travail. Il y a des fois que l’on doit prendre des décisions qui ne sont pas populaires, mais je ne suis pas ici pour être populaire, je suis ici pour prendre des décisions.

« Des fois, c’est difficile et je le comprends, mais c’est ce que nous devions faire. Et en le faisant, nous avons changé un peu le look de l’équipe. Mais, il est temps que les jeunes jouent des rôles plus importants. Il y a toujours un changement de garde et nous en sommes maintenant rendus là. »

Deux gros changements sont survenus dans la formation du Canadien lundi et mardi.

Le premier et le plus significatif est que Gorges, un défenseur qui tire de la gauche, a été remplacé par Gilbert, qui tire de la droite. Avec Weaver et P.K. Subban, joueur autonome avec compensation, ça procure au Canadien trois défenseurs droitiers. Bergevin a indiqué que ça permettra au robuste Alexei Emelin, un défenseur qui tire de la gauche, de jouer sur son côté naturel, lui qui a joué à droite depuis le début de sa carrière dans la LNH.

Ça crée aussi une place à la gauche aux jeunes Nathan Beaulieu ou Jarred Tinordi, deux ex-choix de première ronde qui sont prêts à faire leur entrée dans la LNH.

« Une des raisons pour laquelle on a fait ces changements, soit amener un défenseur droitier à notre brigade défensive, c’était pour permettre à Emelin de jouer à gauche. Nous sommes maintenant plus équilibrés, a mentionné Bergevin. Josh a des atouts différents de Tom, mais nous avons des jeunes comme Jarred Tinordi, Greg Pateryn et Beaulieu qui poussent.

« Il y a des fois que tu dois prendre des décisions afin de faire graduer ces jeunes. »

En remplaçant Gorges par Gilbert, ça procure aussi un défenseur offensif à la ligne bleue du Canadien qui peut jouer en supériorité numérique. Depuis un bon bout de temps, le Canadien avait de la difficulté à trouver un bon duo pour la deuxième vague en avantage numérique. Andrei Markov et Subban devaient souvent totaliser plusieurs minutes, si ce n’était pas les deux minutes au complet sur la glace.

Avec Gilbert et peut-être le talentueux Beaulieu sur la deuxième unité, les supériorités numériques du Canadien ne dépendront pas toujours de Markov et de Subban, comme ce fut le cas la saison dernière.

À forces égales, Gilbert s’est établi comme un bon joueur capable d’amorcer rapidement l’attaque à partir de sa zone, ce qui n’était pas nécessairement la force de Gorges.

« Le Canadien est une équipe qui présente un bon jeu de transition, a déclaré Gilbert. Regardez les attaquants, on veut toujours donner la rondelle à des attaquants de cette qualité, leur donner la rondelle aussi rapidement que possible. J’ai joué contre eux au cours des dernières années et leur jeu de transition est très rapide. Et pour moi, c’est mon style, m’emparer de la rondelle et faire une bonne première passe et tenter d’appuyer l’attaque autant que possible. »

Le deuxième changement majeur du Canadien a été de remplacer Brière, un joueur de centre offensif qui n’est pas reconnu pour son jeu dans sa zone, par Malhotra à titre de quatrième joueur de centre. Malhotra a remporté 59,4 pour cent de ses mises en jeu la saison dernière avec les Hurricanes de la Caroline, et il excelle en désavantage numérique, faisant de lui un joueur qui joue mieux le rôle de centre d’un quatrième trio que Brière.

« Mes forces sont les mises en jeu, bien jouer défensivement, jouer en désavantage numérique et amener un peu de leadership dans le vestiaire, a dit Malhotra. C’est avec ces atouts que j’ai fait ma niche dans la ligue et ils veulent que je poursuive ainsi. »

Gilbert et Malhotra ont tous les deux signé leur entente peu de temps après l’ouverture du marché des joueurs autonomes à midi, mardi, car ils croient tous les deux qu’ils ont une chance de gagner à Montréal et qu’ils veulent jouer dans un marché fou de hockey.

« Le Canadien a connu une très bonne saison. Ils ont grandi en tant qu’équipe et les éléments sont en place. Avoir la possibilité de faire partie de cela et de faire faire une autre étape à cette équipe, signifient beaucoup pour moi, plutôt que de tenter d’empocher quelques dollars de plus avec une autre formation où je ne serais pas aussi heureux en tant que joueur de hockey, a dit Malhotra. Pour ma famille et pour moi, jouer à Montréal est une opportunité de gagner. C’est un euphémisme de dire que c’est un gros marché de hockey. J’ai vraiment hâte de vivre cette expérience. »

L’acquisition de Parenteau, la veille de l’ouverture du marché des joueurs autonome, a comblé un besoin à l’aile droite que Bergevin connaissait déjà, car il avait mentionné qu’il ne ferait pas d’offre à Thomas Vanek (qui a signé une entente avec le Wild du Minnesota mardi). Bergevin a parlé à Gionta pas plus tard que mardi matin et son départ crée un vide à l’aile droite. Le Canadien a cependant peut-être déniché un joueur qui était courtisé par plusieurs autres équipes. Ils ont fait signer un contrat à l’attaquant tchèque Jiri Sekac et Bergevin a révélé qu’il pourrait concourir pour un poste régulier avec l’équipe dès cet automne.

À l’heure actuelle, le Canadien pourrait permettre à un espoir comme Sven Andrighetto ou Jacob De La Rose de combler le poste laissé vacant par Gionta ou Bergevin pourrait encore s’entendre avec un autre joueur autonome. Selon CapGeek.com, le Canadien a encore une marge de 16 millions $ sous la masse salariale, mais Bergevin doit en venir à des ententes avec les joueurs autonomes avec compensation que sont Subban et Lars Eller.

« Mon téléphone est toujours ouvert, mais il y a une possibilité que l’un des jeunes obtienne sa chance à l’attaque, a mentionné Bergevin. Nous n’en sommes pas encore rendus là, mais si on n’acquiert pas un autre joueur, je suis à l’aise que l’un des jeunes sera en mesure de dénicher un poste. »

Mais les rôles les plus importants qui devront être comblés le seront pars les joueurs qui font actuellement partie de la formation, soit les Subban, Carey Price, Max Pacioretty, David Desharnais et Brendan Gallagher, tous des joueurs au milieu de la vingtaine qui seront invités à prendre leur place et à devenir des leaders en l’absence de Gionta et de Gorges.

« On croit qu’en raison de nos performances dans les dernières séries éliminatoires, notre noyau de jeunes joueurs est prêt à prendre plus de responsabilités du point de vue du leadership, a dit Bergevin. Un jour ou l’autre, tu dois donner à tes jeunes joueurs la chance de jouer ce rôle. »

 

La LNH sur Facebook