Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Iginla célèbre son anniversaire en acceptant l’offre de l’Avalanche

mardi 2014-07-01 / 22:30 / LNH.com - Joueurs autonomes 2014

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Iginla célèbre son anniversaire en acceptant l’offre de l’Avalanche
Iginla célèbre son anniversaire en acceptant l’offre de l’Avalanche

DENVER - Jarome Iginla a eu 37 ans mardi et il entamera sa 20e saison dans la LNH l’automne prochain. Or, le nouveau membre de l’Avalanche du Colorado est convaincu qu’il peut toujours bien performer au plus haut niveau.

« Je ne veux pas être arrogant, mais je pense que je peux être encore très bon, que je peux encore apporter une contribution significative à l’attaque et que je peux toujours être robuste et rapide », a-t-il déclaré lors de la conférence téléphonique qui a suivi l’annonce de la signature de son contrat de trois ans d’une valeur de 16 millions de dollars avec l’Avalanche. « J’adore toujours autant ce sport et je m’entraîne toujours aussi fort l’été. J’ai hâte de m’y remettre. »

Après avoir perdu le centre Paul Stastny, qui a accepté une entente de quatre ans et de 28 millions de dollars avec les Blues de St. Louis en tant que joueur autonome, l’Avalanche n’est pas restée inactive.

Le Colorado a acquis le défenseur Brad Stuart des Sharks de San Jose en retour d’un choix de deuxième ronde au repêchage de 2016 et d’un choix de cinquième ronde au repêchage de 2017; ils ont fait signer une prolongation de contrat de trois ans d’une valeur de 4,95 millions de dollars au défenseur Nick Holden; puis ils ont embauché quatre agents libres avant d’acquérir Iginla : les attaquants Jesse Winchester (contrat de deux ans de 1,8 million de dollars) et Ben Street (contrat d’un an de 650 000 $) ainsi que les défenseurs Zach Redmond (contrat de deux ans de 1,5 million de dollars) et Bruno Gervais (entente d’un an).

C’est toutefois Iginla qui a constitué leur plus grosse prise de la journée. Il a amassé 30 buts, 61 points et 47 minutes de punition en 78 parties avec les Bruins de Boston la saison dernière et il a compté au moins 30 buts 12 fois au cours de sa carrière. Il partage le 24e rang avec Guy Lafleur au palmarès de buteurs avec 560 buts en carrière et il est 50e avec ses 1167 points en 1310 matchs avec les Flames de Calgary, les Penguins de Pittsburgh et les Bruins.

Iginla a aussi inscrit 37 buts et 31 aides en 81 parties des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Nous sommes très heureux de voir Jarome Iginla revêtir l’uniforme de l’Avalanche », a ajouté le vice-président exécutif des opérations hockey Joe Sakic dans un communiqué. « Le parcours de Jarome fait foi de tout. C’est un des meilleurs francs-tireurs de l’histoire et c’est un meneur. Son arrivée améliorera notre attaque. »

L’attaquant de puissance de 6 pieds 1 pouce et 207 livres devrait être jumelé au centre Matt Duchene ou à Nathan MacKinnon, qui devrait passer de l’aile droite au centre, sa position naturelle, à la suite du départ de Stastny.

Iginla a beaucoup aimé son unique saison à Boston. Cependant, la masse salariale des Bruins ne leur permettait pas de lui offrir un contrat de plus d’un an. Iginla recherchait justement une certaine stabilité pour lui et sa famille avec ce qui sera son dernier contrat dans la LNH.

« C’était important pour ma famille et moi d’avoir cette stabilité, de pouvoir acheter une maison et s’établir à nouveau quelque part, a-t-il admis. Je suis très heureux de pouvoir me joindre à eux avec une entente de trois ans. Je ne tiendrai rien pour acquis et j’espère aider mes coéquipiers et contribuer aux succès de l’équipe. »

Iginla a discuté avec Sakic, l’entraîneur Patrick Roy et le capitaine Gabriel Landeskog lors des cinq journées au cours desquelles les organisations ont pu tenter de séduire les agents libres sans compensation. Il a aussi reçu des messages d’Alex Tanguay, un bon ami et son ancien coéquipier à Calgary, ce qui a placé l’Avalanche « au sommet ou presque » de la liste des équipes qui se sont montrées intéressées à ses services.

Iginla a expliqué que le respect qu’il voue à Sakic, avec qui il a remporté la médaille d’or pour le Canada aux Olympiques de 2002, a « assurément » influencé sa décision.

« Je voue un immense respect à Joe. J’ai appris à le connaître et j’ai pu jouer avec lui au fil des années. Il a eu une carrière remarquable, a-t-il dit. C’est un gagnant, mais plusieurs facteurs ont influencé ma décision, comme l’équipe. C’est une excellente jeune formation contre laquelle j’ai joué. J’ai observé ses jeunes joueurs, son gardien de but [le finaliste au trophée Vézina Semyon Varlamov], l’orientation qu’ils ont prise... J’ai entendu beaucoup de bonnes choses sur eux, mais le fait de jouer contre eux m’a permis de voir à quel point ils sont bons et vers où ils se dirigent.

« Dès que Joe m’a contacté, Alex m’a envoyé un message pour me dire qu’ils étaient intéressés à mes services. J’ai trouvé ça intrigant parce que je savais que c’était de plus en plus improbable que je retourne à Boston. »

L’addition d’Iginla procure plus de robustesse au Colorado à l’avant ainsi qu’une autre arme offensive. Il apporte une présence physique et plus d’expérience à l’une des plus jeunes équipes du circuit. Il rejoint Stuart, 34 ans, et le centre Daniel Brière, 36 ans, acquis lundi du Canadien de Montréal.

« Brière, Stuart... Je suis content de jouer avec eux aussi, a ajouté Iginla. C’est bien de se joindre à une nouvelle équipe, mais c’est aussi bien que d’autres gars se retrouvent dans le même bateau. On arrivera tous ensemble, ce qui est génial.

« Je veux simplement les aider du mieux que je peux et montrer l’exemple. Je veux rester moi-même, m’intégrer et faire partie de cette équipe. D’après mon expérience, c’est bien d’avoir un certain équilibre et de pouvoir compter sur quelques vétérans qui ont connu des choses différentes. »

Iginla affirme qu’il est impatient de jouer sous les ordres de Roy, qui a déjoué les pronostics en menant l’Avalanche au sommet de la section Centrale et en remportant le trophée Jack-Adams à sa première campagne derrière le banc.

« J’ai beaucoup de respect pour lui, a-t-il confié. J’ai joué contre lui, j’ai suivi sa progression et j’ai vu tout le succès qu’il a connu. C’est un gagnant. J’ai parlé avec des joueurs qui ont joué pour lui et ils le respectent et l’adorent. Ils croient tous que c’est un très bon entraîneur. »

Outre le fait de rejoindre une formation qui pourrait aspirer aux grands honneurs, la situation familiale d’Iginla, de sa femme et de leurs trois jeunes enfants, a aussi joué un rôle clé dans sa décision.

« Mes enfants ont 10, 8 et 6 ans et ils ont hâte de voir ce qui se passera. On a discuté des différentes options, a-t-il révélé. Il fallait absolument que la famille soit à l’aise avec ma décision et qu’elle aime la destination. Je voulais aussi évoluer pour une équipe qui peut prétendre au titre et le Colorado correspond à cette description.

« Pouvoir obtenir une entente de longue durée et une certaine stabilité au sein de cette équipe en pleine progression… Je crois qu’on peut aspirer au titre et continuer de s’améliorer. J’ai vraiment hâte. »

 

La LNH sur Facebook