Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Kesler échangé aux Ducks en retour de Bonino, Sbisa et un choix de première ronde

vendredi 2014-06-27 / 14:51 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Kesler échangé aux Ducks en retour de Bonino, Sbisa et un choix de première ronde
Kesler échangé aux Ducks en retour de Bonino, Sbisa et un choix de première ronde

PHILADELPHIE – Ryan Kesler a effectué ses recherches et a décidé qu’il avait une meilleure chance de remporter la Coupe Stanley avec les Ducks d’Anaheim qu’avec les Canucks de Vancouver. C’est pour cette raison, et cette raison seulement affirme Kesler, qu’il a accepté de lever sa clause de non-échange pour permettre à la transaction avec les Ducks de se concrétiser vendredi.

Vancouver a cédé Kesler ainsi qu’un choix de troisième ronde au repêchage 2015 de la LNH à Anaheim en retour du centre Nick Bonino, du défenseur Luca Sbisa et des choix de première et troisième rondes d’Anaheim au repêchage 2014 de la LNH (24e et 85e au total).

Le contrat de Kesler est toujours valide pour les deux prochaines saisons, au cours desquelles il touchera 10 millions $ (5 millions $ sur la masse salariale).

« Je vais à Anaheim pour remporter un championnat, a affirmé Kesler. Ce sera mon seul objectif, ainsi que le seul objectif de mon équipe. C’est tout ce qui compte. »

Kesler a rencontré le directeur général des Canucks Jim Benning après la saison, et est ressorti de cet entretien avec le sentiment que l’équipe n’allait pas être en position de soulever la Coupe Stanley dans un avenir rapproché. Cela ne lui plaisait guère, et il a indiqué à Benning qu’il allait lever sa clause de non-échange pour se joindre aux Ducks ou aux Blackhawks de Chicago.

« J’aurai 30 ans [le 31 août] et je ne veux pas seulement remporter une Coupe Stanley, mais aussi être une pièce importante de mon équipe lorsque je le ferai, a ajouté Kesler. Je ne rajeunis pas. Je veux remporter un championnat. En raison de la direction que [Vancouver] allait emprunter, je crois que la direction et moi avons simplement pris la décision qu’il était temps de passer à autre chose. »

Benning a déclaré que les Canucks ont tenté de convaincre Kesler d’augmenter le nombre d’équipe sur sa liste au cours des trois dernières semaines, mais ce dernier n’a jamais voulu aller ailleurs qu’avec les Ducks ou les Blackhawks. Benning a admis que les Blackhawks ont été dans la course jusqu’à la fin, mais que d’acquérir Bonino a été la clé de la transaction puisque le directeur général croit que le joueur de 26 ans pourra remplacer Kesler en tant que centre numéro deux des Canucks.

« Bonino était une pièce importante, a avoué Benning. Ryan a marqué 25 buts l’an dernier pour nous. [Bonino] en a inscrit 22 l’an dernier, alors il pourra remplacer la production [de Kesler] l’an prochain, il peut évoluer sur le jeu de puissance en plus d’être un centre qui est un excellent fabricant de jeux, qualité que je jugeais importante. »

Benning a évoqué qu’il était important de transiger Kesler le plus tôt possible car il ne voulait pas que la situation s’envenime et qu’elle ressemble à la saga Roberto Luongo, qui s’est étirée sur deux ans avant que le gardien soit finalement échangé aux Panthers de la Floride le 4 mars dernier.

« [Ryan] sentait qu’il avait besoin d’un nouveau départ, et très honnêtement, nous ne voulons pas d’un joueur qui ne souhaite pas être ici, a souligné Benning. Nous allions faire l’acquisition de personnes de grande qualité qui viendront ici et voudront travailler fort les uns pour les autres, alors nous nous n’avons pas hésité bien longtemps. Nous aurions aimé garder [Ryan] avec nous, mais sa décision était prise, alors nous avons fait du mieux que nous avons pu dans cette situation. »

Kesler sera le centre numéro deux à Anaheim, tout comme il l’était à Vancouver, mais il évoluera maintenant derrière Ryan Getzlaf au sein d’une équipe qui a terminé au premier rang de la section Pacifique plutôt que derrière Henrik Sedin au sein d’une équipe qui ne s’est pas qualifiée pour les séries éliminatoires.

« La saison dernière a été difficile pour tous les joueurs des Canucks, et ce ne fut pas différent pour moi, a expliqué Kesler. Je déteste perdre, et la dernière saison a été pénible, bien honnêtement. Le fait que l’équipe est en reconstruction, qu’elle cherche à se rajeunir et qu’elle ne pourra être une aspirante à la Coupe Stanley pendant plusieurs années, cela a fait en sorte que j’ai cru qu’il était temps pour moi de passer à autre chose afin de gagner, et j’espère pouvoir mettre la main sur un championnat. »

Le directeur général d’Anaheim Bob Murray a noté qu’il a tenté de faire l’acquisition de Kesler à la date limite des transactions de la LNH la saison dernière, mais qu’il a senti que les Canucks n’étaient pas prêts à conclure cet échange. Mike Gillis était le directeur général de Vancouver à ce moment.

Murray a communiqué avec Benning après la saison et a indiqué que les négociations ont été assez directes. La seule restriction imposée par Murray était qu’il ne voulait pas se départir du 10e choix au total au repêchage 2014 de la LNH, que les Ducks avaient acquis des Sénateurs d’Ottawa dans le cadre de la transaction de Bobby Ryan l’été dernier.

« Il s’agit d’une condition que j’ai imposée dès le départ, dans toutes les conversations que j’ai pu avoir, a révélé Murray. Nous avons conservé [ce choix] jusqu’ici. »

Murray a reconnu qu’il était difficile de laisser aller Bonino, mais il a insisté sur le fait que les Ducks devaient s’améliorer au centre, particulièrement après avoir vu les Kings de Los Angeles les éliminer en sept matchs en route vers leur conquête de la Coupe Stanley, eux qui comptaient sur Anze Kopitar et Jeff Carter comme centres de leurs deux premiers trios.

« Après la dernière campagne, nous savions que nous devions combler cette lacune, a noté Murray. Non pas que [Kesler est] un centre de deuxième trio, mais nous savions que nous devions trouver quelqu’un pour jouer derrière Ryan Getzlaf. C’est une transaction importante pour notre organisation. Nous sommes meilleurs aujourd’hui que nous l’étions hier. »

Kesler a obtenu 25 buts et 43 points en 77 matchs la saison dernière après avoir amassé 13 points en 17 parties en 2012-13, alors qu’il avait raté 31 rencontres en raison de blessures à l’épaule, au poignet et à la cheville.

Il a remporté le trophée Selke au cours de la saison 2010-11, alors qu’il avait récolté 41 buts, un sommet en carrière, et 73 points, en plus de présenter un différentiel de plus-24, et de s’être classé au deuxième rang dans la LNH avec 83 vols de rondelle. Il a aidé les Canucks à atteindre la Finale de la Coupe Stanley en 2011.

Kesler a connu sa meilleure saison en 2009-10 avec 75 points. Il a amassé un total de 393 points en 655 matchs dans la LNH, tous avec les Canucks, qui l’avaient sélectionné avec le 23e choix au repêchage 2003 de la LNH.

« Il est un très bon joueur en séries éliminatoires, et il est un joueur qui se donne corps et âme, a ajouté Murray. Nous n’étions pas très bons sur les mises en jeu tout au long de l’année, et il est très bon à ce chapitre. Il est excellent en infériorité numérique et il peut évoluer en avantage numérique. Le simple de fait de pouvoir compter sur les deux Ryan sur nos deux premiers trios rendra la tâche de M. Getzlaf un peu plus facile. Je crois que nous sommes maintenant une équipe qui sera plus difficile à affronter. »

Bonino, qui vient de connaître sa meilleure saison en carrière, est sous contrat pour les trois prochaines campagnes à un salaire moyen de 1,9 million $. Il a récolté 49 points en 77 parties et a connu de bonnes séries éliminatoires avec quatre buts, dont le but gagnant en prolongation qui a permis à Anaheim d’éliminer les Stars de Dallas à la suite d’une remontée dans le sixième match de leur série de première ronde. Bonino a aussi été l’auteur du but qui coupait l’avance des Stars à 4-3 avec 2:10 à écouler au temps réglementaire.

Bonino a récolté 82 points en 189 parties dans la LNH, toutes disputées avec Anaheim.

Sbisa a obtenu six points en 30 parties avec les Ducks la saison dernière. Il a aussi amassé 56 points en 266 rencontres dans la LNH, dont 227 avec Anaheim, qui avait fait son acquisition des Flyers de Philadelphie le 26 juin 2009.

« Je le suis depuis trois ou quatre ans », a indiqué Benning en parlant de Sbisa. « Il possède un bon coup de patin. Il peut effectuer une bonne première passe, et il pratique un style physique. Je crois que si nous travaillons avec lui et que nous pouvons ajouter un peu de structure à son jeu, il pourra devenir un excellent coéquipier qui vient en aide à ses compagnons, qui joue de manière physique, et je crois que nous pouvons en faire un excellent joueur. »

Les Canucks ont échangé le 85e choix au total aux Rangers de New York en retour de l’ailier droit Derek Dorsett.

« Nous avons parlé d’ajouter de bons joueurs d’énergie qui vont travailler fort et s’engager physiquement, et c’est ce qu’il fera pour nous », a conclu Benning.

Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

 

La LNH sur Facebook