Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Plusieurs discussions d’échange sont attendues au repêchage de la LNH

    vendredi 2014-06-27 / 12:58 / LNH.com - Repêchage 2014 de la LNH

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Plusieurs discussions d’échange sont attendues au repêchage de la LNH
    Plusieurs discussions d’échange sont attendues au repêchage de la LNH

    PHILADELPHIE – Attendez-vous à l’inattendu quand la période de chasse sera officiellement ouverte pour les recruteurs et les directeurs généraux en fin de semaine au repêchage 2014 de la LNH au Wells Fargo Center.

    La première ronde de l’événement qui se tiendra sur deux jours aura lieu vendredi (19H, RDS, TSN, NBCSN), tandis que les rondes deux à sept auront lieu samedi (10H; NHL Network).

    Les lignes téléphoniques de nombreux directeurs généraux sur le plancher de l’amphithéâtre bourdonneront d’activités avant et pendant la première ronde quand les équipes tenteront de conclure des échanges. Le directeur général des Panthers de la Floride, Dale Tallon, a fait savoir publiquement qu’il était prêt à échanger son premier choix en retour de la bonne offre. D’autres équipes avec des choix élevés de première ronde ont également indiqué qu’elles étaient prêtes à le céder si une offre était jugée intéressante.

    « Nous considérons faire des échanges à chaque repêchage. Nous regardons pour améliorer notre rang de sélection ou même reculer, tout dépendant qui est encore disponible ou qui pourrait l’être à notre tour de sélection », a déclaré le directeur général adjoint des Capitals de Washington, Ross Mahoney. « Ça fait partie de notre stratégie de voir si nous devons améliorer notre sélection, reculer ou ne pas bouger. »

    Le repêchage de 2014 est qualifié de l’un des plus imprévisibles au cours des dernières années, non seulement parce qu’il pourrait y avoir de nombreux échanges, mais parce qu’il n’y a pas de joueur vraiment catalogué no 1.

    Le joueur de centre Samuel Bennett, des Frontenacs de Kingston de la Ligue de l’Ontario, a été classé au premier rang par le Bureau central de dépistage de la LNH lors de sa dernière publication en avril pour les joueurs nord-américains admissibles. Mais il n’y aucune garantie que c’est son nom que le commissaire Gary Bettman annoncera en premier.

    « Vous pouvez bien regarder les statistiques et la taille des joueurs, car ce sont des choses que nous pouvons tenir compte, mais quand cela est dit, il s’agit de prévoir comment le joueur se sera développé dans trois ou cinq ans », a dit le directeur de la Centrale de la LNH, Dan Marr.

    Marr est même allé jusqu’à dire que les équipes pourraient repêcher un joueur pour leurs besoins immédiats puisqu’à un certain point, les joueurs sont interchangeables.

    « Les équipes vont s’en tenir à leur philosophie à savoir ce que le joueur va apporter sur la glace, sa production, ses habiletés et les aspects intangibles, a dit Marr. Mais il y a un moment où on laisse tomber les dés sur la table. C’est une bonne occasion pour les recruteurs régionaux de faire entendre leur voix afin d’exprimer leur opinion sur ce qui pourrait être un diamant à polir ou un joueur appeler à se développer plus tard. »

    Bennett est considéré par plusieurs comme un clone du directeur général de Kingston et membre du Temple de la renommée, Doug Gilmour. Il a marqué 36 buts, a amassé 55 assistances pour un total de 91 points, a inscrit 10 buts en avantage numérique, a conservé un différentiel de plus-34 et a écopé 118 minutes de pénalités la saison dernière, des sommets personnels.

    Il a été nommé le meilleur espoir par la Ligue canadienne de hockey et il a terminé au premier rang dans trois catégories de l’Association de l’Est de la Ligue de l’Ontario: le joueur le plus intelligent, le meilleur fabricant de jeux et le meilleur manieur de rondelle.

    « Il y a des joueurs qui élèvent leur jeu quand il le faut et vous tentez de prévoir quels joueurs pourront le faire d’une manière constante dans un calibre plus élevé, a mentionné Marr. Les joueurs que nous avons en tête sont tous dans ce moule, mais quand on regarde Sam Bennett, on voit un joueur qui pourrait potentiellement connaître une carrière semblable à celle de Jonathan Toews. »

    Les autres joueurs qui figurent parmi les cinq premiers patineurs nord-américains sont Aaron Ekblad, des Colts de Barrie, de la Ligue de l’Ontario; Sam Reinhart, du Ice de Kootenay, de la Ligue de l’Ouest; Leon Draisaitl, des Raiders de Prince Albert, de la Ligue de l’Ouest; et Michael Dal Colle, des Generals d’Oshawa, de la Ligue de l’Ontario.

    La seule chose qui semble assurée est que Ekblad sera le premier défenseur sélectionné. S’il est choisi au premier rang, il deviendra le premier défenseur sélectionné no 1 au repêchage en huit ans.

    Il a connu des sommets personnels la saison dernière au chapitre des buts (23), des assistances (30), des points (53) et des minutes de pénalité (91), et il a été nommé le meilleur défenseur à sa troisième année dans la Ligue de l’Ontario. Il a été reconnu comme ayant le meilleur tir, et il a été nommé le meilleur défenseur offensif et le meilleur défenseur défensif de l’Association de l’Est, en plus d’être choisi comme le deuxième meilleur joueur en infériorité numérique.

    « Je suis toujours hésitant à qualifier de façon certaine tout jeune athlète, car ils ont déjà assez de pression, mais je dirais que Ekblad est l’un des meilleurs espoirs du repêchage 2014, a affirmé Marr. Il est le meilleur défenseur disponible et il luttera pour un poste dans la LNH plus tôt que tard. »

    Reinhart, qui a marqué 36 buts et a totalisé 105 points en 60 matchs, est le fils de l’ex-défenseur de la LNH, Paul Reinhart, qui a joué 11 saisons avec les Flames de Calgary et les Canucks de Vancouver. Il est aussi le frère de deux hockeyeurs déjà repêchés. Max Reinhart a été un choix de troisième ronde (63e) des Flames en 2010, tandis que Griffin Reinhart a été sélectionné au quatrième rang par les Islanders de New York en 2012.

    Draisaitl a terminé au quatrième rang des pointeurs de la Ligue de l’Ouest à égalité avec Reinhart avec 105 points (38 buts, 67 assistances) en 64 matchs. Reinhart a obtenu le même nombre de points tout en ayant disputé quatre matchs de moins.

    « Ce qui distingue Draisaitl des autres espoirs est sa capacité à protéger la rondelle. Il ressemble un peu à Jaromir Jagr dans cet aspect du jeu, a avancé le recruteur de la Centrale, B.J. MacDonald. Il a le même style. Il complète très bien les joueurs qui entrent en retard dans la zone offensive et il conserve la rondelle jusqu’à ce qu’il puisse faire le bon jeu. Il a surpris de nombreux gardiens avec ses excellents tirs des poignets et frappé. »

    Dal Colle a inscrit 39 buts et a totalisé 95 points e 67 matchs avec les Generals. Il a terminé au deuxième rang dans la catégorie du maniement de la rondelle et fabricant de jeux de l’Association de l’Est de la Ligue de l’Ontario.

    La Centrale de recrutement a classé le gardien de première année du Boston College, Thatcher Demko, au premier rang des espoirs nord-américains à cette position. Il est suivi par Mason McDonald, des Islanders de Charlottetown, de la LHJMQ; Brent Moran, des IceDogs de Niagara (Ontario); Alex Nedeljkovic, des Whalers de Plymouth (Ontario) et Kevin Reich, des Fighting Saints de Dubuque de la United States Hockey League.

    Demko, qui pourrait devenir le premier gardien américain sélectionné en première ronde depuis que les Stars de Dallas ont repêché Jack Campbell au 11e rang en 2010, était le plus jeune joueur dans la NCAA cette saison. Il a présenté une fiche de 16-5-3, a conservé une moyenne de 2,24 et un pourcentage d’efficacité de ,919 pour cent en 24 rencontres avec les Eagles. Il a été nommé sur l’équipe d’étoiles des recrues de l’Est, en plus de recevoir une mention honorable.

    Le gardien européen le mieux classé est Ville Husso de Liiga en Finlande. Husso, 6 pi 3 po et 205 lb, faisait partie de l’équipe finlandaise qui a remporté la médaille d’or au Championnat mondial en Suède en 2014.

    Selon la Centrale, les cinq meilleurs espoirs européens sont tous des attaquants: Kasperi Kapanen, de KalPa en Finlande; William Nylander, de Modo en Suède; Kevin Fiala, de HV 71 Jr de la division junior suédoise; Jakub Vrana, de Linkoping en Suède, et David Pastrnak, de Sodertalje de la deuxième division suédoise.

    Suivez Mike Morreale sur Twitter à: @mikemorrealeNHL

     

    La LNH sur Facebook