Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    L’excitation augmente pour les meilleurs espoirs du repêchage 2014

    jeudi 2014-06-26 / 19:41 / LNH.com - Repêchage 2014 de la LNH

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    L’excitation augmente pour les meilleurs espoirs du repêchage 2014
    L’excitation augmente pour les meilleurs espoirs du repêchage 2014

    PHILADELPHIE – Minuit sonnera bientôt pour les joueurs admissibles au repêchage de la LNH 2014, présenté au Wells Fargo Center ce week-end.

    Le travail acharné, les nuits blanches et les sacrifices aboutiront lors de cet événement de deux jours. La première ronde aura lieu le vendredi (19 h (HE); NBCSN, TSN) et les rondes subséquentes (2 à 7) auront lieu samedi (10 h (HE), NHL Network).

    « Nous y avons tous longuement pensé », a déclaré au LNH.com le défenseur Anthony DeAngelo du Sting de Sarnia. « Au début, nous disons toujours que nous avons hâte au repêchage... nous avons réellement hâte. Et maintenant, c’est si près de se produire, c'est un peu incroyable. Quoi qu'il arrive, ce sera un événement formidable pour nous tous. »

    DeAngelo, classé 14e par le Bureau central de dépistage de la LNH chez les meilleurs patineurs nord-américains admissibles au prochain repêchage, faisait partie des 12 espoirs de l'Amérique du Nord et d’Europe présents lors d'un point de presse présenté au National Constitution Center, ce jeudi.

    Cette disponibilité représentait la dernière occasion, pour les médias nationaux, de parler aux meilleurs joueurs disponibles en vue du repêchage de cette année, avant que le commissaire de la LNH Gary Bettman annonce officiellement le début de la première ronde. Les joueurs ont commencé à secouer la tête en signe d'incrédulité lorsqu’on leur a rappelé que leur moment de gloire était à moins de 24 heures.

    « Ça ne m'a pas encore frappé totalement », a déclaré le gardien Thatcher Demko, de Boston College. « On dirait que hier encore, je jouais au hockey pour le plaisir et j'avais 10 ans. Donc ça passe assez rapidement, mais il est bon d'avoir de la famille et des amis ici qui me soutiennent. Je suis simplement heureux pour vendredi et samedi. »

    Demko est premier de classe sur la liste finale du Bureau central de dépistage de la LNH chez les gardiens nord-américains.

    Le défenseur Aaron Ekblad des Colts de Barrie figure au second échelon sur la liste finale du Bureau central de dépistage de la LNH chez les meilleurs patineurs nord-américains et ce dernier ronge son frein en attendant le début du repêchage. Il a reconnu que ce serait un privilège d'être sélectionné par une équipe et a même fait mention d’un de ses meilleurs souvenirs de repêchage.

    « Je me souviens encore du repêchage de Cam Fowler en 2010 », a déclaré Ekblad. « Cam est un bon exemple pour illustrer que des choses étranges surviennent toujours. D'après ce que je me souviens, il devait être parmi les cinq premiers choix, mais a glissé au 12e échelon, à Anaheim.

    « Il en est à sa quatrième saison en carrière dans la LNH et fait très bien. Je pense que cet exemple prouve que ces choses surviennent, et je suis confortable avec cela. Je ne m’inquiète de rien en ce moment. Ça se passera bien, peu importe dans quelle ville je me retrouverai ou à quel endroit je jouerai. »

    Le plus beau souvenir pour l’ailier gauche des Petes de Peterborough Nicholas Ritchie, septième au classement du Bureau central de dépistage de la LNH chez les patineurs nord-américains, est d’avoir vu son frère être choisi par les Stars de Dallas en deuxième ronde (44e) en 2011.

    « C'est génial, parce que j’ai vu mon frère être repêché et ça a été une grande expérience pour toute la famille », a déclaré Ritchie. « Maintenant, mon frère est ici à Philadelphie, avec ma famille, afin de me voir être repêché. C'était nouveau pour nous à l'époque, mais cette fois-ci, nous savons comment cela se passe, de sorte que ce sera probablement un peu plus facile pour mes parents. »

    L’espoir local DeAngelo, natif de la ville de Sewell, au New Jersey, a également rappelé un repêchage inoubliable, courtoisie de son équipe favorite dans la LNH, les Flyers de Philadelphie. Cela s'est produit au cours du repêchage de 2006 à Vancouver, lorsque le directeur général des Flyers Bob Clarke s’est dirigé vers le podium et a eu une crampe au cerveau momentanée lors de l'annonce du premier choix de son équipe cette année-là, Claude Giroux.

    Après avoir reçu de l'aide de la part de Paul Holmgren, la sélection a été rendue officielle et le joueur natif de Hearst en Ontario s’est lui-même fait un nom depuis.

    « Je n'oublierai jamais celui-là, mais j'ai regardé beaucoup de repêchages et j’ai toujours rêvé d'être là, donc vendredi et samedi, ce sera spécial », a déclaré DeAngelo.

    Kasperi Kapanen, premier espoir sur la liste du Bureau central de dépistage de la LNH chez les patineurs européens, était ravi quand son bon ami Artturi Lehkonen de Kalpa, en Finlande, a été choisi par le Canadien de Montréal en deuxième ronde (55e au total), en juin dernier.

    Deux espoirs se sont empressés de rappeler le repêchage de 2005, lorsque Sidney Crosby a été sélectionné au tout premier rang par les Penguins de Pittsburgh. L'ordre du repêchage de cette année-là avait été déterminé par tirage au sort, puisque la ligue venait de mettre un terme à un conflit de travail et que l’on avait attribué de une à trois chances de remporter la loterie aux équipes, en fonction de leurs participations aux séries éliminatoires et des premiers rangs de sélection des trois années précédentes.

    « La loterie Crosby, c’était énorme », a raconté l’ailier des Generals d'Oshawa et 5e meilleur espoir chez les nord-américains, Michael Dal Colle. « C'était bizarre parce que la configuration était un peu différente et quand Pittsburgh l’a repêché, je me suis dit : "Wow". Je me demande à quel endroit il aurait joué si Pittsburgh n’avait pas gagné la loterie cette année-là. Vous ne savez jamais, c'est ce qui rend le repêchage si excitant. »

    L’ailier gauche des IceDogs de Niagara Brendan Perlini, 8e au classement du Bureau central de dépistage de la LNH chez les patineurs nord-américains, a aussi des souvenirs du repêchage de 2005.

    « C'était le premier gros repêchage dont je me souviens», a-t-il dit. «Je venais de rentrer d'Angleterre et je me souviens que tout le monde voulait savoir avec quelle équipe il jouerait à la suite de la loterie. C'était assez incroyable, et quand je pense que neuf ans plus tard, je suis assis sur la même scène. C'est plutôt cool. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mikemorrealeNHL

     

    La LNH sur Facebook