Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Aucun consensus pour le 1er choix à l’approche du repêchage de la LNH

    jeudi 2014-06-26 / 14:12 / LNH.com - Repêchage 2014 de la LNH

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Aucun consensus pour le 1er choix à l’approche du repêchage de la LNH
    Aucun consensus pour le 1er choix à l’approche du repêchage de la LNH

    Les dépisteurs qui ont passé la dernière année à évaluer les espoirs admissibles au repêchage 2014 de la LNH s’entendent tous sur une chose : la cuvée de cette année est l’une des plus difficiles à évaluer des dernières années.

    La difficulté commence au sommet, alors qu’il n’existe toujours pas de consensus au sujet de l’identité du premier joueur qui sera sélectionné, moins de 48 heures avant le début du repêchage vendredi (19 h (HE); NBCSN, TSN, RDS).

    « Selon moi, il y a davantage de joueurs similaires cette année comparativement à la majorité des autres années », a confié au LNH.com le directeur du dépistage amateur du Lightning de Tampa Bay Al Murray. « C’est un peu difficile. Tout va dépendre des préférences des équipes. »

    Contrairement à certaines des dernières années, où Sidney Crosby (2005), Steven Stamkos (2008), John Tavares (2009) et Taylor Hall (2010) étaient des choix sans équivoque, le premier choix de cette année ne sera connu que lorsque le directeur général des Panthers de la Floride, Dale Tallon, se présentera au micro au Wells Fargo Center de Philadelphie – à condition qu’il n’ait pas échangé cette sélection.

    Le choix se fera vraisemblablement entre quatre joueurs, qui semblent se démarquer du reste de la cuvée : le centre des Frontenacs de Kingston Samuel Bennett, le défenseur des Colts de Barrie Aaron Ekblad, le centre du Ice de Kootenay Sam Reinhart et le centre des Raiders de Prince Albert Leon Draisaitl.

    C’est dans cet ordre que le Bureau central de dépistage de la LNH les classe dans son classement final des patineurs nord-américains. Cependant, Dan Marr, directeur du Bureau central de dépistage de la LNH, a indiqué au LNH.com qu’il était en mesure de présenter de bons arguments pour que n’importe lequel de ces quatre joueurs soit sélectionné au premier rang.

    « Ces joueurs vont tous connaître de longues carrières dans la Ligue nationale de hockey, et ils occuperont des rôles importants, a-t-il souligné. Il serait futile de déterminer l’ordre exact de leur sélection… Nous expliquons à tout le monde que n’importe lequel des cinq premiers joueurs de notre classement [l’ailier gauche des Generals d’Oshawa Michael Dal Colle est classé cinquième] pourrait être le premier repêché. »

    Bennett a occupé le premier rang sur les listes du Bureau central de dépistage tout au long de la saison, devant des joueurs qui ont généré plus d’engouement comme Ekblad et Reinhart. Le centre de 6 pieds et 178 livres a terminé au neuvième rang des pointeurs dans la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL) avec 91 points, et a terminé au premier rang de son équipe au chapitre des buts (36), des passes (55), du différentiel (plus-34) et des buts en avantage numérique (10). Il a aussi connu une séquence de 25 parties consécutives avec au moins un point, la plus longue du genre dans la OHL depuis la campagne 2010-11; Bennett a récolté 17 buts et 29 passes au cours de cette séquence.

    Il reçoit aussi beaucoup d’éloges pour sa vitesse, son intelligence et son jeu dans les deux sens de la patinoire.

    « Lorsque nous observons Sam Bennett, nous voyons un jeune homme qui a le potentiel de connaître une carrière semblable à celle de Jonathan Toews » a affirmé Marr.

    Bennett a admis qu’il serait agréable d’être sélectionné au premier rang, mais qu’il n’a pas passé beaucoup de temps à s’inquiéter à ce propos.

    « Ce serait très spécial, [mais] au bout du compte, il ne s’agit que d’un chiffre, et tout le monde sera sur un pied d’égalité quand arrivera le camp d’entraînement et que nous tenterons de mériter notre place avec notre équipe, a-t-il dit. De toute évidence, c’est le rêve d’enfance de tout joueur d’être repêché le plus haut possible par une équipe de la LNH [et d’être choisi au premier rang] serait assurément spécial. »

    Ekblad, le défenseur le mieux classé, est habitué d’entendre son nom être appelé en premier. En mars 2011, il a reçu le statut de joueur exceptionnel de la part de Hockey Canada, ce qui lui a permis d’être admissible au repêchage 2011 de la OHL à l’âge de 15 ans, et il a été sélectionné au premier rang par Barrie. Trois saisons plus tard, Ekblad, qui mesure 6 pieds 3 pouces et pèse 213 livres, est toujours aussi exceptionnel.

    Il a dominé tous les défenseurs de la OHL avec 23 buts et a terminé au sixième rang avec 53 points, en plus d’être nommé le meilleur défenseur de la ligue. Il a aussi évolué sur la première paire de défenseurs avec le Canada au Championnat du monde junior 2014 de la FIHG.

    « J’hésite toujours à qualifier un jeune athlète de succès assuré, puisque ces joueurs ont déjà suffisamment de pression sur les épaules, mais je décrirais Ekblad comme l’un des espoirs de la LNH les plus solides de la cuvée de cette année, a analysé Marr. Il est le meilleur défenseur disponible et devrait se battre pour un poste dans la LNH plus tôt que la plupart des autres espoirs. »

    Se tailler un poste dans la LNH est l’objectif principal d’Ekblad, mais s’il est le premier joueur sélectionné, cela lui conférerait un statut plutôt spécial. Il deviendrait le premier défenseur à être choisi au premier rang depuis Erik Johnson par les Blues de St. Louis en 2006, et le premier défenseur canadien à recevoir cet honneur depuis que Chris Phillips a été repêché par les Sénateurs d’Ottawa en 1996.

    « [Être repêché au premier rang] signifierait beaucoup pour moi, a-t-il avoué. C’est certainement le rêve d’une vie. J’ai travaillé toute la saison dernière et pendant la majeure partie de ma vie pour que ce rêve se concrétise. Cela voudrait dire beaucoup pour moi. Est-ce important? Pas tant que ça. Je crois que peu importe l’endroit où nous nous retrouvons, il faut s’en réjouir et essayer de s’amuser. »

    Être le tout premier choix permettrait à Reinhart d’être celui repêché au rang le plus haut parmi les membres de sa famille. Ce n’est pas rien lorsque l’on considère que son père Paul Reinhart, a été le 12e choix du repêchage de 1979, et que l’un de ses frères, Griffin Reinhart, a été le quatrième joueur choisi en 2012.

    Reinhart, (6 pieds 1 pouce, 186 livres), a terminé à égalité au quatrième rang dans la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL) avec une récolte de 105 points en 60 parties, et a terminé au deuxième rang des buteurs de son équipe avec 36 filets. Il a aussi obtenu deux buts et trois passes avec le Canada au Championnat mondial junior 2014, et il a obtenu un peu d’expérience avec des joueurs professionnels en mai lorsqu’il a participé au camp d’entraînement du Canada en vue du Championnat du monde, en plus de prendre part à un match préparatoire.

    « Je compare Reinhart à Adam Oates; il est un joueur très cérébral qui profite de l’espace qu’on lui laisse », a noté B.J. MacDonald du Bureau central de dépistage. « Il a probablement le meilleur QI de hockey parmi les joueurs disponibles à ce repêchage, et il sait où se diriger lorsqu’il a la rondelle avant même de la recevoir. »

    Reinhart a confié qu’il trouverait très spécial d’être le premier joueur à être sélectionné.

    « Ce serait un énorme honneur, a-t-il reconnu. Je ne connais pas beaucoup de jeunes joueurs qui se trouveraient dans ma situation et qui affirmeraient ne pas vouloir être choisis au premier échelon. »

    Draisaitl, un attaquant de 6 pieds 1 pouce et 208 livres, deviendrait le premier joueur né en Allemagne à être repêché au tout premier rang, un honneur qu’il aurait certainement mérité après avoir connu une saison 2013-14 exceptionnelle. Il a amassé 38 buts et 105 points en 64 rencontres avec Prince Albert. Il a de plus récolté six points en six matchs pour l’Allemagne au Championnat mondial junior, ainsi qu’un but et trois mentions d’aide pour son pays au Championnat du monde.

    « Il est le meilleur espoir que j’ai pu observer dans cette cuvée quand vient le temps de protéger et contrôler la rondelle, a évalué MacDonald. Il me fait vraiment penser à Jaromir Jagr. Il protège le disque, il enfile l’aiguille et frappe les joueurs qui s’amènent sur le tard. Il conserve la rondelle jusqu’à ce qu’il trouve un jeu à faire. Il possède un excellent lancer des poignets et un bon tir qu’il décoche rapidement. Il peut surprendre plusieurs gardiens avec celui-ci. »

    Draisaitl a déclaré qu’il aimerait servir de modèle pour les jeunes joueurs de hockey allemands, et être le premier jour choisi donnerait certainement un bel exemple.

    « Je serais extrêmement fier et honoré, a-t-il admis. Nous avons vu quelques-uns de nos compatriotes être choisis très tôt. C’est un grand honneur d’être considéré comme le joueur allemand qui pourrait être sélectionné le plus tôt. Je suis fier d’être Allemand, Il est important que les jeunes joueurs puissent se tourner vers des joueurs comme Christian [Ehrhoff] et d’autres comme [Marcel] Goc. Je veux être le même genre de joueur, et que grâce à moi les jeunes garçons jouent davantage au hockey en Allemagne. Je suis fier d’être Allemand et je veux rendre mon pays fier, et donner le goût du hockey au plus grand nombre d’enfants possible. »

    Draisaitl sait toutefois, comme tous les autres espoirs de premier plan, que le repêchage n’est que le commencement, et qu’il restera beaucoup de travail à accomplir.

    « Ce n’est qu’un repêchage, a-t-il noté. C’est quelque chose de spécial, mais cela ne veut pas dire que l’on atteindra la LNH un jour. Il nous faudra travailler très fort par la suite. Il faudra prouver que nous sommes de bons joueurs. »

     

    La LNH sur Facebook