Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Sidney Crosby n’est pas préoccupé que les Penguins n’aient pas encore d’entraîneur

mardi 2014-06-24 / 22:09 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Sidney Crosby n’est pas préoccupé que les Penguins n’aient pas encore d’entraîneur
Sidney Crosby n’est pas préoccupé que les Penguins n’aient pas encore d’entraîneur

LAS VEGAS – Les Penguins de Pittsburgh vivent dans l’incertitude puisque leur directeur général, Jim Rutherford, tente toujours d’embaucher le nouvel entraîneur en chef de l’équipe à quelques jours du repêchage de la LNH et de l’ouverture du marché des joueurs autonome le 1er juillet.

Ce n’est pas une période facile pour tous ceux qui sont associés aux Penguins, mais il y a un membre de l’organisation qui n’est pas préoccupé, et ce n’est pas le moindre, le capitaine Sidney Crosby.

Crosby a suivi de loin tous les changements survenus à Pittsburgh et il tient à souligner que nous sommes qu’en juin, que le camp d’entraînement ne commencera qu’en septembre et que d’ici là, les Penguins auront un nouvel entraîneur en chef et un nouveau plan d’attaque.

« Je ne pense pas qu’il faut trop dramatiser la situation », a dit Crosby, mardi sur le tapis rouge au gala annuel de la remise des trophées de la LNH. « Il est encore tôt, il reste encore beaucoup de temps. Nous serons prêts quand le camp commencera, le personnel d’entraîneurs sera prêt et je suis certain que Jim aura une bonne idée de ce qu’il veut et comment il voit notre équipe. Le personnel d’entraîneurs sera le même. Je crois que ce sera un camp d’entraînement normal, il y aura un apprentissage à faire, mais cela étant dit, je pense que nous serons meilleurs. »

C’est devenu clair pour Crosby avec ce qui s’est passé dans la deuxième ronde des séries éliminatoires quand les Penguins ont laissé filer une avance de 3-1 et ont été éliminés en sept matchs par les Rangers de New York.

Depuis cette défaite, il a observé le changement à la hiérarchie des Penguins qui ont congédié le directeur général Ray Shero et l’entraîneur en chef Dan Bylsma.

Crosby a indiqué que les changements étaient inévitables en raison de la manière que les Penguins avaient été éliminés dans les séries, mais ce n’est pas plus facile à accepter et ultimement, les joueurs portent le poids de la responsabilité même si ce sont Shero et Bylsma qui ont été les boucs émissaires.

« Ce ne fut pas facile, a dit Crosby. Même après une couple de semaines, c’est toujours difficile. L’élimination est longue à oublier. »

Les Penguins sont la seule équipe à ne pas avoir d’entraîneur en chef, mais cela changera bientôt. Rutherford a fait savoir qu’il voulait nommer son nouvel entraîneur en chef avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes qui est fixé à midi le 1er juillet.

Il y a plusieurs noms qui ont circulé dans les rumeurs, mais mardi plusieurs médias ont rapporté que l’ex-entraîneur adjoint dans la LNH, Mike Johnston, dominait la liste des candidats. Johnston est présentement l’entraîneur en chef et le directeur général des Winterhawks de Portland de la Ligue de l’Ouest. Il a été un adjoint avec les Canucks de Vancouver et les Kings de Los Angeles de 1999 à 2008.

« Connaissant Jim, je suis certain que nous connaîtrons dans un proche avenir le nom de notre nouvel entraîneur en chef, a affirmé Crosby. Il y aura beaucoup d’excitation, beaucoup d’anticipation et nous devrons trouver une façon d’être meilleurs. »

Selon Crosby, l’une des façons pour que les Penguins soient meilleurs serait d’apprécier plus qu’ils ne l’ont fait au cours des dernières saisons, le processus d’une saison entière de 82 matchs. Il a dit qu’ils étaient trop concentrés sur les grandes attentes de bien faire dans les séries éliminatoires au lieu de savourer les victoires qu’ils ont remportées pendant les saisons régulières, et qui servent de préparation pour ultimement ce qu’ils feront face si et quand ils accèdent aux séries éliminatoires.

« On doit construire à chaque match, en ayant les séries éliminatoires à l’esprit, mais il ne faut pas regarder cela comme une course de 82 matchs et penser aux attentes qui viennent avec les séries, a dit Crosby. Je pense que l’on bâtit plus et on apprécie plus les choses quand tu t’amuses un peu plus. »

Peut-être que les Penguins seront capables de le faire sous les ordres de leur nouvel entraîneur en chef, peu importe qui il sera. Ils prendront assurément un nouveau départ et Crosby considère qu’il pourrait être bon pour l’équipe.

« Après avoir traversé tout cela, j’espère que cela nous aidera, que ça nous donnera un coup de pouce, a déclaré Crosby. Il y a des fois que les changements doivent être effectués et nous comprenons cela. Si certains comprennent cela, c’est bien Ray et Dan. Ça fait partie du hockey. Nous comprenons cela. Ça ne rend pas les décisions plus faciles, mais on peut bâtir là-dessus, trouver notre rythme et espérons que cela nous conduira vers le succès.

« J’ai hâte d’arriver au camp et de passer à une autre étape. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook