Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

L’Avalanche veut trouver une manière de conserver les attaquants Stastny et O’Reilly

vendredi 2014-06-20 / 7:54 / LNH.com - Nouvelles

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


L’Avalanche veut trouver une manière de conserver les attaquants Stastny et O’Reilly
L’Avalanche veut trouver une manière de conserver les attaquants Stastny et O’Reilly

DENVER – L'Avalanche du Colorado entretient l'espoir de faire signer les noms des attaquants clés Paul Stastny et Ryan O'Reilly au bas de nouveaux contrats, mais les offres doivent cadrer dans la structure salariale de l'équipe.

Le vice-président exécutif des opérations hockey de l’Avalanche Joe Sakic et l'entraîneur Patrick Roy, qui est également vice-président des opérations hockey, l’ont dit clairement lors d'une conférence de presse tenue jeudi au Pepsi Center.

L'Avalanche a annoncé plus tard que l’équipe avait fait signer l’avant Jamie McGinn au bas d’un contrat de deux ans. L'entente est évaluée à 2,9 millions $ la saison prochaine et 3 millions $ en 2015-16, selon Pierre LeBrun de ESPN.com.

McGinn, 25 ans, allait obtenir le statut de joueur autonome avec restriction. Il a inscrit 19 buts et amassé un sommet en carrière de 38 points en 79 matchs, en 2013-14, ajoutant deux buts et trois passes en sept matchs éliminatoires.

« Je suis très heureux de vous annoncer que je serai un joueur de l’Avalanche pour les deux prochaines années », a déclaré McGinn via son compte Twitter.

Stastny, qui vient de terminer un contrat de cinq ans qui le payait 6,6 millions $ par saison, sera joueur autonome sans compensation à compter du 1er juillet. O'Reilly, un joueur autonome avec restriction, a signé un contrat de deux ans d’une valeur de 10 millions $, suite à une offre hostile présentée par les Flames de Calgary en février 2013, offre égalisée par l’Avalanche. Il a gagné 3,5 millions $ en 2012-13 et 6,5 millions $ cette saison.

Sakic a dit qu'il allait reprendre les négociations avec l'agent de Stastny, Matt Keator, en début de semaine prochaine. Toutefois, dimanche, l'Avalanche a opté pour recourir à l'arbitrage salarial dans le cas de Ryan O'Reilly après des discussions infructueuses avec l'agent Pat Morris.

« C'était notre droit, une fenêtre qui s’ouvrait dans la convention collective nous permettant de demander une audience en arbitrage, a déclaré Sakic. J'ai parlé à Pat Morris à quelques reprises et je lui ai dit que si nous n’arrivions pas à un accord, c’était ce que nous avions planifié de faire, donc ce n’était pas un secret.

« Nous essayons encore de signer Ryan. Ryan fait partie de notre noyau. C'est un excellent joueur de hockey que nous voulons avoir ici. Nous espérons que nous pourrons y parvenir, mais nous avons notre structure et il doit cadrer avec le reste de notre noyau. Nous espérons que cela va fonctionner. Si ce n'est pas le cas, nous savons qu’un arbitre dictera combien il gagnera. »

O'Reilly, 23 ans, vient de connaître la meilleure saison de sa carrière; il a marqué un sommet d'équipe de 28 buts et a terminé avec 64 points, terminant au sommet de la LNH au niveau des subtilisations de rondelles avec 83. Il a écopé d’une seule pénalité mineure et est finaliste pour le trophée Lady Byng, qui sera remis mardi à Las Vegas lors de la cérémonie de remise des honneurs dans la LNH. O'Reilly a marqué deux buts et amassé six points en sept matchs éliminatoires.

Les 29 autres équipes de la LNH ont toujours le droit de soumettre une offre hostile à O'Reilly entre le 1er et le 5 juillet. L'Avalanche pourrait toujours égaler l’offre ou accepter des choix au repêchage en guise de compensation. O'Reilly ne peut recevoir moins de 85 pour cent de son dernier salaire de base de la part d’un arbitre, qui peut lui présenter des offres d’une ou deux saisons.

« Je sais que son agent Pat Morris a fait une apparition à la télévision et a fait quelques commentaires, se demandant pourquoi », a déclaré Sakic au sujet du choix de recourir à l'arbitrage. « C’est tout simplement que nous avons des points de vue différents au sujet du point de départ. Son agent, Pat, semble penser qu'il a signé un contrat d’un an pour la somme de 6,5 millions $ et a oublié la première année à 3,5 millions $. Nous avons juste un point de vue différent de l'endroit où se trouve le point de départ. »

O'Reilly se remet bien d’une opération à une épaule et devrait être prêt pour le camp d’entraînement en septembre, a révélé Roy.

Stastny, 28 ans, a passé ses huit saisons dans la LNH avec l'Avalanche, après avoir joué deux ans à l'Université de Denver. Il a inscrit 25 buts et récolté 60 points en 71 matchs cette saison, ajoutant cinq buts et 10 points en sept matchs éliminatoires.

« Nous avons eu quelques conversations avec son agent et nous allons continuer la semaine prochaine, a déclaré Sakic. Il fait partie de notre noyau. Nous espérons que nous pourrons lui faire signer un nouveau contrat. Nous avons une structure, et je sais qu'il comprend cela. Il est joueur autonome sans restriction, il peut donc commencer à écouter les offres à compter de mercredi. Nous jaserons à nouveau la semaine prochaine et s’il décide d’emprunter cette voie, il en a le droit et il peut évaluer ce qu’il pourra recevoir. Nous avons vraiment espoir d’être en mesure de garder Paul ici. »

L'Avalanche a fait signer plusieurs joueurs clés – dont le centre Matt Duchene, l’avant Gabriel Landeskog et le gardien Semyon Varlamov – à de nouvelles ententes au cours de la dernière année. Duchene est le joueur le mieux payé de la formation avec un salaire moyen de 6 millions $, fort d’une entente de cinq ans qui prendra effet en 2014-15.

« Nous croyons que Ryan et Paul devraient entrer dans cette structure, a déclaré Sakic. Nous croyons que personne ne devrait être devant l'un de ces gars. Nous croyons qu'ils ont tous la même importance pour nous. Nous avons une structure ici et nous croyons qu’il faut prendre soin des joueurs qui forment le noyau, et Ryan et Paul cadrent dans ce noyau au sein de notre structure. C’est ce que nous désirons faire dans l’avenir. »

Roy a affirmé que toutes les équipes de la LNH avaient leur propre structure salariale, une chose qui était également de mise lorsqu’il jouait.

« Ça fonctionnait ainsi en 1985 quand j'ai signé mon premier contrat [avec le Canadien de Montréal], a-t-il dit. Ça n'a pas changé. Je me souviens [le directeur général] Serge Savard disait: ‘Je ne peux pas vous donner ce montant, Larry Robinson gagne cette somme.’ Aujourd'hui, c'est la même chose. Vous établissez qui se situe à quelle place et vous manœuvrez à l'intérieur de cette structure. Je pense qu'il est important que chaque équipe œuvre ainsi parce que sinon, vous perdez le contrôle, et quand vous perdez le contrôle ça devient très difficile. »

Roy et Sakic estiment que la décision de déposer une demande d'arbitrage dans le cas de Ryan O'Reilly ne causera pas de froid entre les deux parties.

« De mon point de vue, pas du tout, a déclaré Sakic. C'est simplement une décision d'affaires, je sais que Ryan comprend cela. Ryan aime le hockey, il aime être ici, je crois qu'il veut rester ici. Quand il saute sur la glace, il reste le même... Il se présente tôt et fait ce qu'il a à faire. »

Roy a dit qu'il se préoccupait seulement de ce que O'Reilly fait sur la glace.

« Ce n'est pas un problème pour moi en tant qu’entraîneur, a-t-il dit. Ryan est un homme d'affaires. Quand il saute sur la glace, il est un joueur de hockey. Nous l'utilisons beaucoup. Ryan a bien fait pour nous. Tout le monde sait que je l'aime beaucoup. Ryan m’a parlé à la fin de l'année. Il veut apprendre à gagner. C'est la solution idéale pour moi. Le jour où il sautera sur la glace, je ne vois pas cela comme un problème du tout. »

 

La LNH sur Facebook