Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Bergevin pourrait être tenté d’échanger son 1er choix au repêchage

    jeudi 2014-06-19 / 14:04 / LNH.com - Repêchage 2014 de la LNH

    Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Bergevin pourrait être tenté d’échanger son 1er choix au repêchage
    Marc Bergevin pourrait être tenté d’échanger son 1er choix au repêchage

    MONTRÉAL – Ce n’est plus un secret pour personne; le repêchage de la LNH 2014, qui sera présenté les 27 et 28 juin à Philadelphie, ne passera probablement pas à l’histoire puisque le bassin de bons joueurs disponibles n’est pas aussi grand que lors des dernières années.

    « Ce qu’on a entendu dire, ce que [le directeur du dépistage amateur] Trevor Timmins et notre entourage nous ont dit c’est que c’est un repêchage qui n’est pas aussi profond que l’an dernier, et moins que l’an prochain », a mentionné le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, lors d’un court entretien avec les médias au Temple de la renommée du Tricolore, où il était pour l’annonce du retrait du chandail de Guy Lapointe.

    Bergevin a même dit qu’il pourrait être tenté d’échanger son choix de première ronde (26e au total) tout dépendant de ce qui se déroulera « sur le plancher ».

    « Ça va dépendre, beaucoup de choses vont se passer, a-t-il admis. « On est 26e alors c’est un repêchage qui est un peu à partir de, sans vouloir dire le numéro exact, un peu ‘all over the place’. Il va y avoir du mouvement, ça ne me surprendrait pas qu’il y ait des choix qui bougent.

    « Et de notre côté, [une transaction] est aussi une possibilité. »

    Quand on a demandé au d.g. du Canadien s’il avait une idée de quel genre de joueur il irait chercher au premier tour ou s’il opterait simplement pour le meilleur joueur disponible dans l’éventualité où il décidait de garder son choix tel quel, Bergevin a déclaré que pour l’instant, il n’avait pas de préférence entre un gardien, un défenseur ou un attaquant.

    « Quand tu es rendu [au no] 26, habituellement dans le passé tu as un groupe de joueurs que tu aimes et à talent égal tu vas peut-être y aller davantage par position, a-t-il déclaré. Mais s’il y a un joueur qui glisse [au 26e rang] et qu’on l’aime vraiment, c’est lui qu’on va prendre. »

    Et si le Canadien préservait son rang, Bergevin sait très bien que plus souvent qu’autrement, des joueurs repêchés à cette position ne sont pas immédiatement prêts à faire le saut dans la Ligue nationale. Mais Bergevin affirme que c’est le genre de pari que toutes les équipes se doivent de prendre à ce stade.

    « Dans le repêchage il y a des risques partout, et c’est certain que plus tu recules dans la première ronde et plus le risque est élevé, a-t-il évoqué. Alors [au no] 26, c’est un risque qu’on [pourrait] prendre, mais on va voir s’il serait peut-être mieux de reculer et d'aller chercher plus de choix, ou d’avancer pour aller chercher un joueur qu’on est certain d’aimer davantage. Mais encore là, on ne le saura pas avant le jour-même, dépendamment de comment ça va se dérouler. »

    C’est bien connu, plus le repêchage approche à grands pas et plus les rumeurs de transactions pullulent, puisque l’arrivée du repêchage signifie aussi l’arrivée du 1er juillet, date de l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

    Et si l’encan 2014 n’est pas considéré comme l’encan du siècle, le 1er juillet 2014 ne devrait pas l’être non plus, vu le peu de joueurs autonomes disponibles.

    Bergevin est d’ailleurs d’avis que la faiblesse du groupe de joueurs qui seront libres comme l’air au début du mois prochain aura un impact sur le nombre de transactions qui pourraient être effectuées pendant le week-end du repêchage.

    « Personnellement, je ne suis pas un gros fan du 1er juillet honnêtement, a-t-il dit. Tu peux toujours améliorer ton équipe, mais il faut faire attention à cette date-là. Alors le repêchage devient encore plus important. Je pense qu’il y aura un peu plus de transactions que dans le passé cette année, justement à cause [du faible bassin de joueurs autonomes]. »

     

    La LNH sur Facebook